PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Yaoundé : de faux contrôleurs des prix du Mincommerce arnaquent les libraires

mardi 19 septembre 2017


Des faux agents qui profitent de l’affluence de la rentrée scolaire pour arnaquer les promoteurs.

La semaine dernière, Armand T, responsable d’une librairie située au marché
Mvog-Mbi à Yaoundé, a reçu trois équipes prétendument venues de la brigade
de contrôle des prix, de la qualité et de la norme du ministère du Commerce. « Ces
agents passent, disent-ils, pour contrôler si nous pratiquons les prix tels qu’homologués par le ministre du Commerce (Mincommerce), et s’assurer que ceux-ci sont affichés »
, confie le libraire.

En plus de cet aspect, « les contrôleurs des prix s’assurent également que nous
vendons des cahiers certifiés conformes. Le gouvernement a effet interdit la vente des cahiers dont les couvertures portent les photos des stars et des footballeurs »
, ajoute Théodore Atangana, un autre libraire. Les propriétaires des librairies et papeteries rencontrés soutiennent que, dans le cafouillage actuel des rentrées scolaires, il leur est difficile, voire impossible d’identifier les vrais contrôleurs des faux.

« Chaque équipe qui se présente devant nous a un ordre de mission dûment signé. Et,
nous ne pouvons pas savoir s’il s’agit d’un vrai document ou pas. Néanmoins, étant donné que nous sommes dans une période où l’activité tourne bien, plusieurs équipes de contrôleurs exigent de nous que nous leur donnions l’argent de carburant avant de repartir »
, déplore le chef d’agence d’une librairie de renom basée au marché Mokolo de Yaoundé.

Le déploiement des faux agents contrôleurs de prix est loin d’être un phénomène nouveau, et le mois de septembre constitue généralement leur période de vaches grasses. « Les faux agents du ministère du Commerce m’ont assez arnaqué les années antérieures. Lorsque je reçois une équipe, je ne me limite pas à l’ordre de mission. Je regarde également les noms des agents, la période du contrôle et le service qui
les envoie »,
explique Armand T., qui a à plusieurs reprises démasqué des imposteurs.

Par Josiane Afom(Mutations)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Préparation du budget : rudence et discipline => C’est dans cette logique que devra s’inscrire la préparation du prochain (...)
Présidentielle 2018 : les Etats-Unis n’ont pas de (...) => L’ambassadeur Peter Henry Barlerin l’a réitéré mardi à l’issue d’une audience (...)
Présidentielle 2018 : Paul Biya, le candidat qui (...) => C’est le titre de l’éditorial que signe Samuel Mvondo Ayolo, dans la dernière (...)
Camwater : un nouveau PCA installé => Patrick Kum Bong Akwa, installé mardi dernier par le ministre de l’Eau et de (...)
Télécommunications et TIC : l’annuaire des données (...) => Il a été officiellement remis hier au ministre des Postes et Télécommunications
Cameroun-Espagne : le courant passe => Arrivé en fin de séjour, l’ambassadeur du Royaume d’Espagne a fait le bilan de (...)
Baccalauréat général 2018 : les clés de la réussite de (...) => Les performances de la région à cet examen font un bond en passant de 39,03% (...)
Services publics : la maladie du vendredi => Fonctionnaires et autres travailleurs ont pris l’habitude de se donner (...)
Ebolowa : l’hôtel du Comice livré en novembre => Après près de huit ans de travaux, l’ouvrage en est aujourd’hui au stade des (...)
Transformation du bois : un Camerounais rachète les (...) => La procédure de redressement judiciaire de mars 2018 s’est soldée il y a (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0