PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Yaoundé : Encore des morts à Mimboman.

mardi 29 janvier 2013


La stratégie du gouvernement pour apaiser les populations ne semble pas fonctionner, car même après l’arrestation des présumés criminels qui sont passés aux aveux et ont livré leurs commanditaires, les crimes se poursuivent dans ce tristement célèbre quartier de Yaoundé.

Il s’agit de deux jeunes enfants, âgés respectivement de 12 et 10 ans. Une fille et un garçon. Leurs dépouilles ont été découvertes vendredi 24 janvier 2013 au quartier Mimboman à Yaoundé. Quoi de plus étonnant ? Puisqu’en grande pompe, il a été annoncé que les « présumés criminels » avaient été interpellés. Mais, cette nouvelle découverte fait comprendre qu’il n’en est en fait rien. Car, une fois encore, deux familles se retrouvent endeuillées. La première, celle de la fille, commence à s’inquiéter mercredi soir, alors que leur petite fille tarde à rentrer des classes. C’est un véritable rayon de soleil pour la famille, car à seulement 12 ans, elle est en classe de 5ème. L’inquiétude de ses parents s’avère justifiée, car ils ne verront plus jamais vivante leur fille. Sa dépouille sera découverte dans un buisson au quartier Mimboman vendredi le 25 janvier 2013. Le petit garçon quant à lui, est retrouvé pas très loin du lieu dit Mimboman chapelle, dans un ruisseau. La dépouille est dépossédée de ses yeux. Après observation du corps, il est établi qu’il a été violé, avant d’être mutilé et tué. C’est sa mère qui vient procéder à la reconnaissance de la dépouille après avoir passé deux longs jours de recherche.

« Les autres communiqués et publicités faits pour persuader les populations de Mimboman n’empêchent en rien qu’elles demeurent prudentes et vigilantes. Même si de temps en temps la rumeur s’y mêle pour répandre de fausses découvertes, le fond du problème est là. Les gens disparaissent et les tueurs semblent toujours échapper aux forces de l’ordre », argue un habitant de Mimboman. Les populations de ce quartier de Yaoundé demandent de l’éclairage. En attendant que les détracteurs soient sous les verrous.

Source ; Le Messager

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Microfinance aux Cameroun : Le MINFI présente de (...) => Le ministre des Finances a publié vendredi dernier la liste des (...)
Formation professionnelle : de nouvelles orientations (...) => Création d’un Conseil national de la formation, mise en place de normes et (...)
Choléra : le dispositif de riposte => Les autorités sanitaires ont confirmé des cas dans certaines villes et (...)
Cameroun-Ordre souverain de Malte : une coopération bien (...) => Au terme de leur tête-à-tête hier au Palais de l’Unité, Paul Biya et le (...)
Baccalauréat général : les délibérations ont commencé => Les jurys sont à pied d’oeuvre sur l’ensemble du territoire. Un signe majeur (...)
Prostitution : Les jeunes filles défient les professionnelles => Depuis le début des vacances, la prostitution des jeunes filles a atteint (...)
Cameroun-Union africaine : Moussa Faki Mahamat à (...) => Le renforcement de la coopération bilatérale et la situation dans les régions (...)
Prorogation du mandat des conseillers municipaux => Décret N°2018/406 du 11 juillet 2018 Le président de la République, Vu la (...)
Insécurité routière : il faut des mesures fortes => Jusqu’à présent, les mécanismes de prévention mis en œuvre tardent à produire (...)
Chantiers de la CAN à Garoua : des mesures correctives (...) => Philemon Yang a instruit les entreprises de tout mettre en œuvre pour tenir (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0