PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Yaoundé : Deux étudiants de l’Ecole Normale Superieure à Kondengui

jeudi 26 décembre 2013


Gardés à vue à la brigade de Melen, Vincent Nkodo Mebada et Guy Bikoy bi Tonye ont ensuite été écroués à la prison centrale.

Depuis le 12 décembre dernier, deux étudiants de l’Ecole normale supérieure (Ens) de l’Université de Yaoundé I sont en détention provisoire à la prison centrale de Kondengui à la suite d’un accrochage verbal avec une dame en service à la brigade de gendarmerie de Melen à Yaoundé.

Avant leur transfert dans ce pénitencier, Vincent Nkodo Mebada et Guy Bikoy bi Tonye avaient d’abord été gardés à vue dans une cellule de la brigade de gendarmerie de Melen, là où travaille la plaignante. Quelques heures avant leur transfert à la prison centrale, Me Djonko, leur avocat, explique qu’ils ont comparu au Tribunal de première instance de Yaoundé-centre administratif, siégeant en matière de flagrant délit. L’affaire a été reportée au 26 décembre prochain.

Les faits remontent au 7 décembre dernier, au quartier Bonamoussadi à Yaoundé. La maman de Guy Bikoy Bi Tonye que nous avons rencontrée à la brigade de Melen, explique que ce jour-là aux environs de 21h, Vincent Nkodo Mebada est sorti pour accompagner sa sœur prendre le taxi. Placés sur le trottoir, les deux jeunes gens ont été éclaboussés par le chauffeur de la femme qui travaille à la brigade de Melen. Cet incident a ensuite dégénéré en un échange vif entre la femme sous-officier et les deux jeunes gens.

Informé, Bikoy Bi Tonye, l’ami de Vincent, va se rendre sur le lieu. Par la suite, les deux amis ont été conduits à la brigade de Melen. Le 8 décembre dernier, des étudiants de l’Ens où fréquentent les deux infortunés sont allés s’enquérir de la situation de leur camarade à la brigade de Melen. Ils étaient accompagnés des trois membres de l’Association de défense des droits des étudiants camerounais (Addec).

Par Prince Nguimbous (Le Jour)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Pk 11 : du sourire pour des orphelins => Les pensionnaires du Refuge Meinrad Hebga ont reçu des cadeaux de femmes (...)
Communauté urbaine Douala : 52,6 milliards pour (...) => Budget en baisse de près de 8%, qui met l’accent sur les infrastructures et (...)
Don d’ordinateurs du chef de l’Etat : « Happy Day » à (...) => 1000 étudiants ont effectivement reçu leurs ordinateurs hier, des mains du (...)
Corruption : comment l’Etat a perdu 1 302 milliards => Ce montant est révélé dans le rapport de la CONAC sur l’état de la corruption (...)
Promotion de l’esprit d’entreprise : désormais dès le (...) => Une convention de partenariat y relative, liant le Minesec à l’APME, signée (...)
Après l’incendie à l’Assemblée nationale : la continuité du (...) => Le communiqué à l’issue de la réunion du Bureau tenue hier sous la présidence (...)
Brenda et Junior BIYA classé respectivement 5ème et 16 (...) => Sur la liste des 405 admis du dernier concours de l’ENAM figure en bonne (...)
Roger Chantal Tuilé fait une grève de la faim devant (...) => Après avoir sollicité l’intervention de l’ambassadeur des USA au Cameroun dans (...)
Droit d’auteur : le PM prescrit une large diffusion du (...) => Le communiqué rendu public à l’issue du Conseil de cabinet du mois de (...)
Fête du coq : les 20 ans célébrés à Yaoundé => Cette année, la communauté toupouri a mis l’accent sur la paix et le (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0