PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Yaoundé : Deux étudiants de l’Ecole Normale Superieure à Kondengui

jeudi 26 décembre 2013


Gardés à vue à la brigade de Melen, Vincent Nkodo Mebada et Guy Bikoy bi Tonye ont ensuite été écroués à la prison centrale.

Depuis le 12 décembre dernier, deux étudiants de l’Ecole normale supérieure (Ens) de l’Université de Yaoundé I sont en détention provisoire à la prison centrale de Kondengui à la suite d’un accrochage verbal avec une dame en service à la brigade de gendarmerie de Melen à Yaoundé.

Avant leur transfert dans ce pénitencier, Vincent Nkodo Mebada et Guy Bikoy bi Tonye avaient d’abord été gardés à vue dans une cellule de la brigade de gendarmerie de Melen, là où travaille la plaignante. Quelques heures avant leur transfert à la prison centrale, Me Djonko, leur avocat, explique qu’ils ont comparu au Tribunal de première instance de Yaoundé-centre administratif, siégeant en matière de flagrant délit. L’affaire a été reportée au 26 décembre prochain.

Les faits remontent au 7 décembre dernier, au quartier Bonamoussadi à Yaoundé. La maman de Guy Bikoy Bi Tonye que nous avons rencontrée à la brigade de Melen, explique que ce jour-là aux environs de 21h, Vincent Nkodo Mebada est sorti pour accompagner sa sœur prendre le taxi. Placés sur le trottoir, les deux jeunes gens ont été éclaboussés par le chauffeur de la femme qui travaille à la brigade de Melen. Cet incident a ensuite dégénéré en un échange vif entre la femme sous-officier et les deux jeunes gens.

Informé, Bikoy Bi Tonye, l’ami de Vincent, va se rendre sur le lieu. Par la suite, les deux amis ont été conduits à la brigade de Melen. Le 8 décembre dernier, des étudiants de l’Ens où fréquentent les deux infortunés sont allés s’enquérir de la situation de leur camarade à la brigade de Melen. Ils étaient accompagnés des trois membres de l’Association de défense des droits des étudiants camerounais (Addec).

Par Prince Nguimbous (Le Jour)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Entrepreneuriat : Quand les femmes osent… => Une série de conférences thématiques bouclée ce 18 octobre à Douala. Adèle (...)
Commémoration : Eséka, un an après => Les populations de cette ville continuent de vaquer à leurs occupations, (...)
Douala : La marche du Sdf interdite => L’administration reproche au président régional du Social Democratic Front (...)
2ème pont sur le wouri : 6.000 véhicules en circulation (...) => Il existe un peu plus de cinq cent mille engins dans le parc automobile (...)
Entretien routier : le Matgenie soutient les (...) => Grâce au projet Sacir, cette entreprise accompagnera désormais les maires (...)
2e Pont sur le Wouri : Ce qui va stopper les (...) => La fin de la construction des voies d’accès devrait permettre de tourner (...)
Sécurité sociale : Consultations pour amender la (...) => La 20e session de la commission nationale y relative s’est réunie hier à (...)
Affaire Camtel-Orange : Perturbations continues => L’interruption des liaisons de transmission de la fibre optique crée de (...)
Affaire klétus/ canal2/sweet fm : Emmanuel CHATUE rompt (...) => Kletus, collaborateur externe et animateur dans les programmes Jambo de (...)
Prix d’excellence Minesec : 401 enseignants et élèves à (...) => Ils ont reçu médailles et appuis financiers, au cours d’une cérémonie présidée (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0