PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Volker Finke : « Nous sommes en phase de reconstruction »

lundi 15 juin 2015


Le sélectionneur des Lions indomptables examine la prestation de ses poulains, face aux Mourabitounes.

Quel est votre sentiment à l’issue de ce premier match comptant pour les éliminatoires de la coupe d’Afrique des nations (Can), qui aura lieu au Gabon en 2017 ?

Il faut dire le match n’a pas été facile. En jouant avec la sélection mauritanienne aujourd’hui (hier ndrl), j’ai compris pourquoi elle a battu le Sénégal. L’équipe mauritanienne est composée de jeunes joueurs, et ils sont très talentueux. Mais nos joueurs ont également beaucoup travaillé. Le résultat est que nous avons remporté le match, malgré deux ou trois buts raté.


Qu’est ce qui a retardé le but des Camerounais ?

Les Lions ont eu beaucoup d’occasions de marquer des buts, mais la défense de la sélection mauritanienne était très fermée. C’était vraiment difficile. De plus, au cours de la dernière réunion que nous avons tenue, il était prévu que Aurélien Chedjou rentre au stade, mais ça n’a pas été le cas. Par ailleurs, il y a certains joueurs six, sept ou huit, qui étaient indisponibles. Face à cela, nous avons dû jouer avec Vincent Aboubacar et d’autres jeunes. Actuellement, nous travaillons avec des jeunes pour avoir des résultats dans deux ou trois ans. Daniel Ndi a bien commencé le match, j’ignore ce qui s’est passé par la suite, mais il a dû sortir.

Quel système de jeu avez-vous mis en place pour cette rencontre ?

Le système de jeu que nous avons mis en place était assez complexe. Car à l’attaque, nous avions parfois six joueurs, avec un latéral, et un milieu de terrain. Et les autres jouaient à leurs postes. Tantôt, nous jouions en quatre, trois, trois. Au niveau de l’attaque, nous étions six.

Êtes-vous satisfait du résultat de ce match ?

Nous avons gagné, mais beaucoup reste à faire. Aujourd’hui, il ne s’agit pas de jouer du bon football. Le bon football va se jouer après. Actuellement, nous sommes là pour travailler. Nous sommes en phase de reconstruction.

Avant la fin de la rencontre, les spectateurs vous ont hué, réclamant par ailleurs le retour d’Eto’o, parce que le but tardait à venir. A ce moment-là, avez-vous eu la pression ?

Ce qui est important, c’est le match. Quand les joueurs ne marquent pas, ça crée des problèmes. Dans ce genre de situation, il faut être discipliné. C’est tout ce qui important, le match, les résultats et rien d’autre. Peu importe si le but arrive à la troisième ou la quatre vingt sixième minutes, ce qui importe c’est la fin. C’est le résultat.

Propos recueillis par Nadine Ndjomo

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Alain Belibi : « poursuivre l’effort, écouter le public , (...) => Le Directeur Central de l’antenne radio de la Crtv apprécie la chemin (...)
Me Pierre Robert Fojou : « A la lumière des textes, (...) => Avocat au Barreau du Cameroun, expert en droit de la propriété (...)
Jean-Baptiste Bokam : « Des consignes particulières ont (...) => Les accidents de circulation enregistrés au cours du mois d’août ont bien (...)
Jean Ernest Masséna Ngalle Bibehe : « Tout est mis en (...) => Monsieur le ministre, l’on s’achemine vers la rentrée scolaire 2017. Où en (...)
Amélo : " Dans la vie il faut apprendre à célébrer nos (...) => La population du quartier Bilonguè « cité de la paix » était le témoin dimanche (...)
Enow Ngachu : « Je suis fier parce que le Chef de l’Etat (...) => Nommé ce 24 mai 2017, directeur général de l’Académie nationale de football (...)
Issa Tchiroma Bakary : « Les hommes de médias ne sont pas (...) => Monsieur le ministre, la Journée internationale de la liberté de la presse (...)
Duvalier KAMDOUM SOH : "ASCOM PRIZE va récompenser cette (...) => Vous êtes le président de l’association des communicateurs du Cameroun(ASCOM) (...)
Marafa Hamidou Yaya : "Je suis le prisonnier du (...) => Le 16 avril, cela fera cinq ans que Marafa Hamidou Yaya est incarcéré. À (...)
Me Jackson Francis Ngnié Kamga : « Les revendications des (...) => Monsieur le Bâtonnier, dans le communiqué que vous avez rendu public (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0