PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Visite de courtoisie : Grégoire Owona chez Fru Ndi Vendredi dernier.

mardi 23 avril 2013


En marge de la cérémonie de lancement officiel de la 127ème édition de la Fête Internationale du Travail, qui s’est déroulée à Bamenda le 19 avril dernier, le Ministre du Travail et de la Sécurité Sociale a rendu une visite de courtoisie au Chairman du SDF, Ni John Fru Ndi, à son domicile à Ntarikon.

Entre 2 articulations d’un programme suffisamment étoffé, vendredi dernier à 10h15mn, Grégoire Owona n’a pas un seul instant hésité à rendre visite au Chairman du SDF, pratiquement pris au dépourvu par son hôte.

Contrairement à une idée reçue, laquelle voudrait que quand un haut responsable du RDPC se rend chez un leader de l’opposition, c’est pour le soudoyer, le Ministre du Travail et de la Sécurité Sociale s’est dit qu’il ne pouvait pas être à Bamenda et en repartir sans rendre visite au charismatique homme politique de Ntarikon. Le Gouverneur de la Région du Nord-Ouest et le Préfet de la Mezam qui l’ont accompagné pour la circonstance, ont tout simplement constaté que les 2 hommes politiques se sont retirés pendant une demie heure d’entretien en tête à tête. De quoi ont-ils parlé ? On subodore qu’il a assurément été question des récentes sénatoriales, avec toute la retentissante débâcle que connait, selon les tendances, la liste du SDF que conduisait John Fru Ndi. Une débâcle qui s’apparente, pour certains analystes, à une mise à mort politique du Chairman du SDF, surtout en ce moment qu’il se murmure dans les coulisses du pouvoir que son nom figurerait parmi les 30 sénateurs que doit nommer dans les tout prochains jours le Président de la République. A sortir de leur entretien, John Fru Ndi est apparu très détendu et jovial comme à l’accoutumée quand il reçoit dans son palais une hôte de marque.
Ces sourires observés étaient-ils feints et forcés, de ceux où l’on montre les dents pour tenter de masquer ses doutes ? Les 2 hommes politiques s’étant refusés de faire quelque déclaration à la presse, on soupçonne tout de même des accents de sincérité dans les propos entendus dans l’entourage du Chairman du SDF. Des accents de sincérité dont on devinait qu’ils étaient le correctif de toutes les récriminations formulées contre les élites politiques du Nord-Ouest, militants du RDPC, accusés de corruption à ciel ouvert par les hommes de l’entourage de Fru Ndi. Avec une concordance des temps qui ne peut pas seulement être le fruit du hasard, on peut donc conclure à juste titre que cette visite-surprise de Grégoire Owona a réussi à mettre du baume au cœur meurtri de ces hommes du SDF. Si tel est le cas, on pourrait dire que le séjour à Bamenda du Ministre du Travail et de la Sécurité Sociale a connu un double succès.

Seulement, avant cette visite au palais de Ntarikon, le Ministre n’aura pas manqué de livrer aux nombreux participants à la cérémonie de lancement officiel de la 127ème édition de la Fête Internationale du Travail le message du Gouvernement, pour coller au thème de la fête de cette année. A savoir : « Travail décent et lutte contre la corruption ». « Nous voulons un monde professionnel où l’employeur et le travailleur prennent place autour de la table pour débattre et trouver ensemble des solutions à leurs différends. Un monde où tous les acteurs se conforment aux textes réglementaires, où le travailleur bénéficie d’une sécurité sociale, où les conditions de santé et de sécurité au travail sont respectées, où le travailleur évolue dans un environnement sain où règnent la justice et l’équité, où le travailleur jouit de sa liberté syndicale, où la rémunération du travailleur reflète son rendement », a-t-il déclaré dans son speech. De quoi réellement faire plaisir à John Fru Ndi qui est demeuré intarissable sur les projets de développement dont il a la charge dans sa ferme agropastorale, si le travailleur camerounais va désormais évoluer dans un tel environnement.

Par Boris Armelle Mbock (La Nouvelle)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Microfinance aux Cameroun : Le MINFI présente de (...) => Le ministre des Finances a publié vendredi dernier la liste des (...)
Formation professionnelle : de nouvelles orientations (...) => Création d’un Conseil national de la formation, mise en place de normes et (...)
Choléra : le dispositif de riposte => Les autorités sanitaires ont confirmé des cas dans certaines villes et (...)
Cameroun-Ordre souverain de Malte : une coopération bien (...) => Au terme de leur tête-à-tête hier au Palais de l’Unité, Paul Biya et le (...)
Baccalauréat général : les délibérations ont commencé => Les jurys sont à pied d’oeuvre sur l’ensemble du territoire. Un signe majeur (...)
Prostitution : Les jeunes filles défient les professionnelles => Depuis le début des vacances, la prostitution des jeunes filles a atteint (...)
Cameroun-Union africaine : Moussa Faki Mahamat à (...) => Le renforcement de la coopération bilatérale et la situation dans les régions (...)
Prorogation du mandat des conseillers municipaux => Décret N°2018/406 du 11 juillet 2018 Le président de la République, Vu la (...)
Insécurité routière : il faut des mesures fortes => Jusqu’à présent, les mécanismes de prévention mis en œuvre tardent à produire (...)
Chantiers de la CAN à Garoua : des mesures correctives (...) => Philemon Yang a instruit les entreprises de tout mettre en œuvre pour tenir (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0