PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Un prof de maths résout un problème vieux de 300 ans

mercredi 11 mai 2016


Le mathématicien Andrew Wiles qui a démontré en 1994 le dernier théorème de Fermat, a été récompensé plus de 20 ans après par le prix Abel Prize.

Ce prix est accompagné d’une enveloppe de 620 000 euros soit 406 100 000 Fcfa. En effet, le théorème de Fermat est un problème mathématique qui a occupé les scientifiques du monde entier pendant plus de 300 ans. Jusqu’à ce que le professeur anglais Andrew Wiles se penche dessus et le démontre, en 1994. 26 ans plus tard, le mathématicien a reçu le Prix Abel, une sorte de Nobel des mathématiques, récompensant son génie.

"C’est l’un des rares mathématiciens, si ce n’est le seul dont la démonstration d’un théorème a fait les titres de la presse internationale", a souligné le comité Abel dans un communiqué.

Que dit le fameux théorème, rédigé par le français Pierre de Fermat en 1640 ?

Que l’équation x^n + y^n = z^n n’a pas de solution en nombres entiers quand n est un entier supérieur à 2". Un exposé apparemment simple attirant de nombreux curieux et amateurs, mais une démonstration qui a laissé sans voix, pendant des siècles, les esprits les plus brillants en mathématiques de la planète.

C’est à 10 ans, il en a aujourd’hui 62, dans une librairie à Cambridge, qu’Andrew Wiles le découvre. "J’ai su à ce moment précis que je n’allais pas le lâcher. Je devais le résoudre", a-t-il confié au comité Abel. Il passe ensuite sept années à travailler en secret sur l’équation, alors qu’il faisait ses études à la prestigieuse université de Princeton, aux États-Unis.

Sa première tentative, présentée en juin 1993 à la fine fleur de la discipline, n’avait pas résisté à l’analyse : un "détail" clochait. En octobre 1994, il proposait un nouveau dénouement. Cette fois accepté par ses pairs, dont seulement quelques dizaines au monde comprenaient vraiment son travail.

"J’ai vraiment été très chanceux de non seulement résoudre le problème, mais d’ouvrir la porte à une toute nouvelle aire de mon domaine", a déclaré le mathématicien. "Des problèmes qui nous semblaient jusqu’alors inaccessible deviennent maintenant solubles. Quand vous faites ce genre de grandes découvertes, vous n’oubliez jamais le moment. C’est ce pourquoi vous vivez", a conclu le mathématicien.

Source photo : Wikimedia / copyright C. J. Mozzochi, Princeton N.J

Par Dieudonné Zra(crtv)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Forum de la diaspora : c’est parti ! => Les travaux en ateliers se tiennent depuis hier à Yaoundé, en prélude à (...)
le Minpostel encourage l’économie numérique => Yaoundé a accueilli du 15 au 17 Mai dernier, le Forum international sur (...)
Ces Universités Publiques qui toisent la numérisation des (...) => On ne parle plus des enjeux de l’archivage numérique dans les enceintes des (...)
Diaspora camerounaise : les attentes du gouvernement => Plus de 5 millions de Camerounais se retrouvent établis à l’étranger. Une (...)
Exécution à mi-parcours du budget 2017 : les dépenses ont (...) => Le rapport inédit du MINFI parle également du contexte économique et des (...)
Eglise catholique, l’évêque de Bafia a été assassiné => C’est la position qui découle de l’ assemblée plénière extraordinaire de la (...)
Promotion du bilinguisme et du multiculturalisme : Paul (...) => Un siège disponible à Yaoundé et 700 millions de F pour le début de la mise en (...)
Décès de Mgr Jean-Marie Benoît Bala : La déclaration des (...) => La Conférence épiscopale nationale du Cameroun souhaite que la lumière soit (...)
Accident ferroviaire d’Eséka : Mouvements à Camrail => Le président du conseil d’administration et le directeur général ont (...)
Attentats de Kolofata : les blessés aux petits (...) => Ceux transférés à l’hôpital régional de Maroua ne présentent plus de signes (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0