PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Succession de Foning : Les femmes du GFAC se déchirent

samedi 3 octobre 2015


Annoncée pour le 29 septembre 2015, l’assemblée générale ordinaire élective du Groupement des femmes d’affaires du Cameroun (Gfac ) s’est plutôt transformée en un séminaire qui a débouché sur la mise en place d’un nouveau bureau national.

La nouvelle de la désignation de dame Agnès Ntube Ndode comme président national du Gfac écume certains médias depuis quelques jours. Faisant ainsi croire que tout va pour le mieux dans ce regroupement de femmes d’affaires au Cameroun. Ce qui semble ne pas être le cas au regard des informations puisées à bonne source.

En effet, les informations recoupées auprès des autorités administratives de Yaoundé 1er, parlent de l’interdiction ou mieux de l’annulation de ladite Assemblée générale par le sous-préfet dudit arrondissement qui, a en croire notre informateur, « a été manipulé par la sénatrice et par ailleurs présidente par intérim »

Une information qui rejoint celle d’une autre source qui avec preuve, a soutenu que : « monsieur le sous-préfet est descendu le 29 septembre 2015 au lieu où trouvaient les organisateurs des assises et leur a demandé d’arrêter le cirque après avoir servi longtemps une décision rapportant le récépissé de déclaration de réunion publique signé le 18 septembre 2015 », avons-nous appris.

Une photocopie du document n° 059/D/JO6-01/Sp signé le 23 septembre 2015 Jean Paul Tsanga Foe nous a d’ailleurs été remise et dans son article 1er il est écrit explicitement : « Est et demeure rapporté le récépissé de réunion publique N° 344/D/JO6-01/SP du 16 septembre 2015 délivré à Madame NTUBE Agnès NDODE épouse NDJOCK, Présidente par intérim du Groupement des Femmes d’Affaires du Cameroun, relatif à la tenue de leur assemblée générale ordinaire prévue le 29 septembre 2015 au lieu-dit Chambre de Commerce, d’industrie, des Mines et de l’Artisanat de Yaoundé », lit-on.

Le caractère désinvolte

Mais alors, d’où vient-il donc qu’une manifestation interdite une semaine d’avance, puisse se tenir ? Les agissements de la sénatrice Ntube Agnès Ndode, traduit à souhait le caractère désinvolte d’une élue du peuple qui n’a aucun respect vis-à-vis des lois de la République et par ricochet des hommes qui les incarnent. Il a fallu l’action musclée de Monsieur le Sous-préfet qui a servi une sorte sommation par message-porté servi par lui-même à l’organisatrice en chef qui a opté pour la ruse, entrainant avec elle, les médias qui ont vite fait d’annoncer la « grande nouvelle »

Les sources proches de l’affaire, nous informent de la tenue à huis-clos ce jeudi 01octobre 2015 à Douala, d’une rencontre des membres fondateurs, sous la conduite de Brigitte Soppo Ngalle épouse Tsobgny, l’entreprenante Secrétaire générale du Gfac qui a dit « se désolidariser de la présidente intérimaire qui veut s’entêter dans une logique illégale qui ne cadre plus avec les aspirations profondes des membres »

L’on parle alors de la mise en place d’une commission de révision des textes organiques en prélude à une légitime assemblée générale élective qui, à en croire nos sources, va se tenir dans les semaines qui suivent.

Approchée, la Sg du Gfac conforte notre information. Elle dit sans cesse qu’il est impératif de : « toiletter les textes organiques, revoir le règlement intérieur, revoir l’organisation dans ses démembrements régionaux avant de penser maintenant aux élections. Il s’agit d’une démarche bonne pour le management moderne qui veut qu’on aille par étape et par consensus », dit-elle en nous rassurant que tout ira dans l’ordre et que l’œuvre de Foning reste pérenne en débit des zones de turbulences qui caractérisent les grands regroupements.

Par Alphonse Jènè(LNE)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Enseignement catholique : Où va la discipline (...) => Jadis réputé pour sa rigidité dans la gestion des effectifs et l’encadrement (...)
Parlement : De quoi a peur le SDF ? => Ses élus, absents des travaux depuis mardi dernier, en raison, disent-ils de (...)
Fraude et évasion fiscales : Le plan de bataille de (...) => Le 10e forum mondial sur la transparance et l’échange des renseignements dans (...)
Assemblée nationale : Cinq étages consumés => Un grave incendie s’est déclaré hier nuit, ravageant totalement une partie des (...)
Partenaires au développement : le clin d’œil du (...) => Un forum s’est déroulé hier à Yaoundé pour explorer les axes de coopération (...)
Nomination de responsables au ministère des Finances => Décret N° 2017/11320/PM du 13 novembre 2017. Le Premier ministre, chef du (...)
Nomination de responsables au ministère de l’Eau et de (...) => Décret n°2017/11321/PM du 13 novembre 2017. Le premier ministre, chef du (...)
Commerce intra-africain : Encore trop de barrières => En plus des procédures et frais exigibles déjà élevés, la corruption et le trop (...)
Humanitaire : La vie change avec Synergies africaines => De nombreuses personnes, démunies ou vulnérables, et autres institutions ont (...)
Situation dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest : Le Sénat (...) => Hier à l’ouverture de la session, Marcel Niat Njifenji a dénoncé les attaques (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0