PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

ShoOwer, le nouveau traceur d’origine camerounaise

vendredi 15 mai 2015


Aymard Samuel Bamal, 25 ans, est le fondateur de ShoOwer, un nouveau réseau social pleinement ambitieux et en quête d’expansion. ShoOwer est un outil révolutionnaire à double dimension : d’une part, un outil de géolocalisation et d’autre part un réseau social créé afin de combler un vide observé au Cameroun. « Quand j’étais encore étudiant, j’ai voulu créer une plateforme qui réunirait tous les étudiants des universités du Cameroun, ce sans besoin de connexion internet. Je voulais que ce soit une sorte d’annuaire en Afrique qu’on puisse consulter avec des positions GPS et numéros de téléphone, emails, descriptions et visites guidées d’activité et j’ai commencé à réfléchir aux différentes possibilités d’y avoir accès. L’idée de ShoOwer c’est de permettre aux personnes d’obtenir ce qu’elles veulent quel que soit leur position et leur pays », révèle Aymard.

Ainsi, avec ShoOwer, pour trouver une pharmacie, un hôtel, un snack, un cabaret, un hôpital, une boulangerie ou une école, il suffit de saisir le nom dans l’application qui se charge de trouver le besoin sur deux kilomètres la ronde selon la position du chercheur. Des résultats qui s’affichent l’on a la possibilité de les visualiser sur Google Map. Cette application permet de contacter une personne ou une entreprise en composant le numéro de téléphone y renseigné ; soit via email être redirigé vers. Le jeune fondateur y a installé un module qui permet au chercheur d’avoir droit à une visite guidée de chaque résultat. « Pour un hôtel par exemple, vous pouvez visualiser les chambres, les différents tarifs, les salles de banquets… et déterminer qui est le moins cher selon votre zone géographique », précise Aymard. L’application peut être vue et/ou téléchargée sur Shoower.com et également dans sa boutique sur Kaymu.cm.

Le réseau social sur les PC donne accès notamment aux tchats, et aux partages de fichiers (audio, vidéo, photos), taguer des personnes en plus de la possibilité des rencontrer des acteurs ou spécialistes d’un même sujet ou domaine. « Par exemple, vous êtes ou vous voulez un plombier, un électricien ou un peintre, vous venez sur ShoOwer, où il y a des plateformes pour chaque secteur d’activité. Vous pouvez y poser des questions et avoir des réponses. C’est un forum intégré au réseau social spécifique ». Pour l’heure, le fondateurs de cette très jeune start-up sont en train de concevoir des stratégies afin mieux rendre accessible ce produit au grand marché. « Nous sommes en train de penser ShoOwer affin qu’il soit plus intuitif par rapport à l’approche clientèle afin que l’utilisateur ait plus de visibilité, de facilité et d’efficacité selon son budget et que le téléphone devienne plus intelligent dans l’optique de répondre à son attente sans qu’il ait à fournir le moindre effort », argumente-t-il. Encore un grand pas de petit poucet qui ne demande que d’être suivi de très près.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Forbes Afrique pour l’ouverture d’un Hub Multimédia au (...) => Organisé pour la première fois au Cameroun, le Multimédia Hub se veut (...)
ShoOwer, le nouveau traceur d’origine camerounaise => Créée en 2014, cette nouvelle application mobile conçue par un jeune (...)
MEDIASCOPIE : AMPLITUDE FM et SKYONE en tête des (...) => Le cabinet MEDIASOFT vient de publier les résultats de son premier sondage (...)
"Camer.be" ; site populaire camerounais fermé pour (...) => Depuis bientot 2 jours, les fideles visiteurs de “Camer.be”, populaire site (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0