PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Sérail : Voici ceux des ministres qui ont trahi Paul Biya

lundi 7 octobre 2013


Les résultats des élections municipales rendus publics par les différentes commissions communales ont laissé éclore aux yeux de l’opinion publique nationale voire internationale une catégorie de ministres impopulaires et bannis de leurs fiefs d’origine.


Comme quoi l’écho du véritable appel du peuple a retentit.

Sans aucune consigne de vote et ayant laissé ces personnalités ressources d’accompagnement décider des candidats à investir, le vote du 30 septembre dernier aura été un véritable test de popularité pour les ministres du gouvernement. Et au regard des résultats qui sortent des urnes on est tenté de conclure à une manipulation permanente du Chef de l’état. Sorte d’emprisonnement de l’homme par ceux-là qui en fait constituent ses vrais opposants et qui n’attendent que l’occasion idoine pour lui asséner le coup fatal. Heureusement le peuple a tenu à dévoiler les visages de ces imposteurs politiques en mal de notoriété dans certaines circonscriptions électorales du pays. D’Edéa à Yagoua en passant par Yabassi ou encore le pays éton, des ministres en fonction n’ont pu assurer une victoire aux listes du Rdpc dans leur propre village !


Moukoko Mbonjo et l’appel du peuple

Le fait majeur des élections du 30 septembre dernier est à n’en point douter le miracle de l’UFP de Olivier Bilé dans le département du haut Nkam et principalement à Yabassi. En effet les promoteurs du foyisme politique au Cameroun ont remporté haut la main l’ensemble du conseil municipal de la commune de Yabassi. Une grande première dans l’histoire politique des 50 dernières années du Cameroun, cette victoire de l’opposition dans ce qui jusqu’alors était considéré comme un bastion imprenable du parti des flambeaux. Il se dit même que c’est une élite du coin qui aurait convié Olivier Bilé le président de l’UFP à venir déposer ses listes ici. Un membre du gouvernement qui aurait d’ailleurs battu campagne pour ce parti politique alors qu’il est au comité central du Rdpc. Auquel cas comment comprendre qu’un parti l’emporte là où il n’a aucun militant ?

Selon des informations puisées à bonne source, les électeurs de Yabassi n’auraient pas vu d’un bon œil la décision des élites du coin en l’occurrence Pierre Moukoko Mbonjo l’actuel ministre des relations extérieures, de leur imposer des personnes qui depuis des lustres n’ont rien fait pour le développement. Bien plus la base reproche à ces élites leur éloignement du terroir et surtout leur entêtement à confisquer entre leurs mains le sort de tout un département. Notre source poursuit d’ailleurs en disant que : « la communauté des chefs traditionnels du Nkam n’aurait pas apprécié les motions de soutien que le Minrex a fait publier dans le fameux appel du peuple ». Une véritable surprise que tout le monde a découvert dans cette publication allant jusqu’à se demander qui a signé en leur nom et place.

Autre fait et non des moindres, on évoque aussi une frustration de la part de Pascal Messanga Nyamding militant et défenseur de première heure du Biyaisme dont il se prévaut même la paternité. Le fils de Yabassi n’aurai jamais reçu d’avantage du parti. Sa candidature au Senat confisqué par un certain Thomas Tobo Eyoum dans le coffre de son véhicule, son espoir de nomination au poste de Dg de l’Iric (il en a les capacités et les compétences ndlr), voire celle d’entrée au gouvernement depuis des lustres ont été mal apprécié par le peuple de Yabassi. Conséquence les 98% des suffrages qui ont été accordés au Rdpc lors de la dernière élection présidentielle se sont transformé en 0%.

La révolte des Bassa contre Bakang Mbock

Dans le Nyong et Kelle c’est l’union des populations du Cameroun qui l’a emporté haut la main. Pour la première fois de l’histoire, l’Upc a gagné l’ensemble des mairies de ce département et certaines autres de la Sanaga Maritime. Des sources font d’ailleurs état de ce que « même dans le village de Bakang Mbock (l’actuel ministre ales affaires sociales ndlr) le Rdpc n’a rien eu dans ce bureau de vote parce que notre sœur là est trop dure. Elle n’a jamais aidé personne depuis qu’elle est au gouvernement. Même pas un morceau de savon vous vous rendez compte ? Non Popol (Paul Biya (ndlr) doit la chasser) se laisse emporter un fils du coin. Il poursuit d’ailleurs que le mot d’ordre aura été de ne prendre dans les bureaux de vote que les bulletins de l’Upc. Un fait qui aura fait constater en fin d’après-midi que seuls les bulletins du Rdpc étaient encore en quantité suffisante sur la table. C’est alors que Catherine Bakang Mbock va entreprendre de proposer un somme de 20 000 FCFA à tous ceux qui accepteront de voter pour son parti et contre l’Upc. Chose que les électeurs vont refuser.

C’est alors qu’une autorité traditionnelle lui aurait alors posé la question « donc tu avais ces 20 000 depuis et tu n’as rien donné au village depuis que tu es la bas » ? Et la suite tout le monde la connait. Razzia de l’Upc aux municipales et bientôt aux législatives où on annonce également que les trois députés du Rdpc ont perdu ici au Nyong et Kelle. Preuve si besoin en était encore de ce que l’actuel ministre des affaires sociales est une rebuse du Nyong et Kelle.

Ayang Luc, Adoum Garoua et Pérevet « volent » la victoire de l’Undp :

On a frôlé le chaos dans la région de l’extrême nord notamment dans la ville de Yagoua. Près de 5000 manifestants issus des rangs de l’Undp sont descendus dans les rues pour revendiquer la victoire de leur parti aux municipales du 30 septembre dernier. Des militants de l’Undp et du Mdr pour la plupart et qui accusaient Elecam d’avoir falsifié les procès-verbaux à la demande des élites du coin en l’occurrence Ayang Luc, le président du conseil économique et social et Zacharie Pérevet le ministre de l’emploi et de la formation professionnel. Ces derniers selon des sources seraient tombés très en disgrâce auprès des populations qui ont ainsi décidé de procéder à un vote sanction contre le Rdpc.

Essimi Menye hué à Nkometou

Malgré leur attachement et la victoire qu’ils ont consacré au Rdpc, les électeurs de Nkometou ont tout simplement décidé d’en découdre avec leur élite et non moins ministre en fonction Essimi Menye. Il lui est reproché son éloignement vis-à-vis de la base et son pédantisme. D’ailleurs ils le lui ont signifié pendant la campagne et lors du vote où il a été hué publiquement par la jeunesse du coin. Il se dit d’ailleurs ici que les patriarches Eton auraient siégé pour exiger mystiquement le limogeage de celui « que la fonction ministérielle a parachuté au comité central du Rdpc alors qu’il n’avait aucune épaisseur politique ». On dit même de lui qu’il n’a jamais aidé un seul jeune ici.

Par MARTIAL OWONA (L’Anecdote)

1 Message

  • Sérail : Voici ceux des ministres qui ont trahi Paul Biya

    14 octobre 2013 11:09, par Solange Batek

    Perdre ou gagner je ne vois pas où est la trahison quand on parle de démocratie surtout lorsque celle-ci est belle et bien exprimée en toute liberté par le peuple. Chaque Ministre a jouer pleine son rôle et le peuple aussi et nous devons simplement dire merci au président pour la bonne marche de notre démocratie.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Enseignement catholique : Où va la discipline (...) => Jadis réputé pour sa rigidité dans la gestion des effectifs et l’encadrement (...)
Parlement : De quoi a peur le SDF ? => Ses élus, absents des travaux depuis mardi dernier, en raison, disent-ils de (...)
Fraude et évasion fiscales : Le plan de bataille de (...) => Le 10e forum mondial sur la transparance et l’échange des renseignements dans (...)
Assemblée nationale : Cinq étages consumés => Un grave incendie s’est déclaré hier nuit, ravageant totalement une partie des (...)
Partenaires au développement : le clin d’œil du (...) => Un forum s’est déroulé hier à Yaoundé pour explorer les axes de coopération (...)
Nomination de responsables au ministère des Finances => Décret N° 2017/11320/PM du 13 novembre 2017. Le Premier ministre, chef du (...)
Nomination de responsables au ministère de l’Eau et de (...) => Décret n°2017/11321/PM du 13 novembre 2017. Le premier ministre, chef du (...)
Commerce intra-africain : Encore trop de barrières => En plus des procédures et frais exigibles déjà élevés, la corruption et le trop (...)
Humanitaire : La vie change avec Synergies africaines => De nombreuses personnes, démunies ou vulnérables, et autres institutions ont (...)
Situation dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest : Le Sénat (...) => Hier à l’ouverture de la session, Marcel Niat Njifenji a dénoncé les attaques (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0