PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Sénat : La seconde législature s’ouvre

mardi 24 avril 2018


Les membres de la chambre se retrouvent ce matin au Palais des Congrès de Yaoundé dans le cadre de la session de plein droit.

Conformément à l’article 215 de la loi n°2012/001 du 19 avril 2012 portant Code électoral modifiée et complétée par la loi n°2012/017 du 21 décembre 2012, « Le Sénat se réunit de plein droit en session ordinaire le troisième mardi suivant la proclamation des résultats des élections sénatoriales par le Conseil constitutionnel ». Ce mardi 24 avril 2018, nous y sommes donc. Soit, trois semaines après la proclamation des résultats de l’élection des sénateurs par le Conseil constitutionnel, jeudi 5 avril dernier. Un scrutin organisé le 25 mars 2018 pour choisir 70 sénateurs et auquel ont participé neuf formations politiques. Le 12 avril dernier, le président de la République, Paul Biya, a procédé pour sa part à la nomination de 30 autres sénateurs tel que prévu également par la Constitution. C’est donc ainsi que les 100 sénateurs de la seconde législature de la plus jeune chambre du Parlement camerounais se retrouvent ce matin au Palais des Congrès de Yaoundé pour tenir la session de plein droit. Hier, lundi 23 avril, la salle 1 500 du Palais des Congrès aménagée depuis la première législature en hémicycle du Sénat était déjà parée pour la nouvelle rentrée des sénateurs. Pour l’événement, les chevalets matérialisent les places destinées à chaque sénateur.

Ils sont disposés par ordre alphabétique et sans distinction de parti politique. Après la validation des mandats, le Bureau d’âge se mettra en place pour conduire les travaux jusqu’à l’élection du premier Bureau de la seconde législature. En termes de rapport de force, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) reste la principale force politique de la chambre avec 87 sénateurs. Le Social Democratic Front (SDF) arrive en seconde position avec sept sièges. L’Union nationale pour la démocratie et le progrès a désormais deux représentants contre un seul à la précédente législature. Trois autres partis de la première mandature 2013- 2018, le Front du salut national du Cameroun (FSNC), l’Alliance nationale pour la démocratie et le progrès (ANDP) et le Mouvement pour la défense de la République (MDR) conservent chacun un siège. L’Union des populations du Cameroun (UPC) fait son entrée au Sénat avec un siège de sénateur.

Par MESSI BALA(CT)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Microfinance aux Cameroun : Le MINFI présente de (...) => Le ministre des Finances a publié vendredi dernier la liste des (...)
Formation professionnelle : de nouvelles orientations (...) => Création d’un Conseil national de la formation, mise en place de normes et (...)
Choléra : le dispositif de riposte => Les autorités sanitaires ont confirmé des cas dans certaines villes et (...)
Cameroun-Ordre souverain de Malte : une coopération bien (...) => Au terme de leur tête-à-tête hier au Palais de l’Unité, Paul Biya et le (...)
Baccalauréat général : les délibérations ont commencé => Les jurys sont à pied d’oeuvre sur l’ensemble du territoire. Un signe majeur (...)
Prostitution : Les jeunes filles défient les professionnelles => Depuis le début des vacances, la prostitution des jeunes filles a atteint (...)
Cameroun-Union africaine : Moussa Faki Mahamat à (...) => Le renforcement de la coopération bilatérale et la situation dans les régions (...)
Prorogation du mandat des conseillers municipaux => Décret N°2018/406 du 11 juillet 2018 Le président de la République, Vu la (...)
Insécurité routière : il faut des mesures fortes => Jusqu’à présent, les mécanismes de prévention mis en œuvre tardent à produire (...)
Chantiers de la CAN à Garoua : des mesures correctives (...) => Philemon Yang a instruit les entreprises de tout mettre en œuvre pour tenir (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0