PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Sécurité sociale : Le Smig passe de 28.000 Fcfa à 36.000 Fcfa

vendredi 18 juillet 2014


C’est la principale résolution adoptée lors de la 17ème session de la Commission nationale consultative du travail, qui s’est tenue les 16 et 17 juillet à Yaoundé. Le texte prévoit également le déplafonnement des cotisations sociales de 300 à 700.000 Fcfa. L’application de ces mesures reste cependant suspendue à un décret du gouvernement.

Houleux, les débats l’ont été pendant deux jours dans la salle des conférences du ministère du Travail et de la Sécurité sociale (Mintss), entre le maître des céans, les organisations patronales et les syndicats des travailleurs. Hier en début d’après-midi, le procès-verbal de la 17ème session de la Commission nationale consultative du travail est signé par les 15 membres statutaires. Le document prévoit que soit revalorisé de 29% le Salaire minimum interprofessionnel garanti (Smig). Celui-ci devrait passer de 28.525 Fcfa à 36.270 Fcfa. Une revalorisation à l’arrachée coté employeur et à minima selon les regroupements syndicaux. Ces derniers exigeaient un arrimage du Cameroun aux normes de l’Organisation internationale du travail (Oit) pour plafonner le Smig « tout au moins à 62. 000 Fcfa ». Hurlements du patronat qui brandit des contraintes de production et la pression fiscale pour garder le Smig en l’état. La pomme est finalement coupée en deux : 36.270 Fcfa soit une augmentation de 29%. Mais pour avaler la douloureuse, les organisations patronales demandent au gouvernement « des mesures d’accompagnement d’ordre fiscal et social ».


« C’est une perte de temps »

Cependant, à en croire les syndicats des travailleurs, ce n’est que le premier round. « Nous disons clairement que nous ne sommes pas satisfaits. Nous avons clairement exigé un minimum 62.000 Fcfa compte tenu du coût de la vie » tempête Tangono Antoinette de la Cct. Elle reconnait tout de même que les arguments du patronat, qui soulève l’environnement économique difficile, sont aussi pertinents. « Il vaut mieux un ‘tient que deux ‘tu l’auras’ » finit-elle par admettre.

La seconde grande mesure prise par cette Commission explique cette capitulation des syndicats sur le Smig : le relèvement du plafond de l’assiette des cotisations sociales de 300.000 à 750.000 Fcfa dans les branches des pensions vieillesses et invalidité. « Au-delà du Smig, c’est une grande avancée » se félicite la représentante de la Cct. Mais plaide-t-elle, « il ne faut pas que l’application de ces mesures tardent. Nous demandons que toutes les conclusions arrêtées dans le procès verbal soient appliquée au plus vite ». Jean Marc Bekoko de la Csp est plus tempéré, à la limite pessimiste, sur la partition que doit maintenant jouer le gouvernement. « La Commission nationale consultative du travail n’a pas grand intérêt, ses avis ne comptent pas, c’est une perte de temps, brocarde-t-il, on n’est pas sûr que le gouvernement va entériner ces résolutions ».

Il poursuit en rappelant « qu’il ya’ un an on a déposés un projet de loi sur les syndicats ». Le texte se trouve depuis bloqué à la primature. Non seulement il est bloqué, mais il est en train d’être caviardé. Tous les regards sont tournés vers le Comité du dialogue social récemment crée par le gouvernement, car pensent les syndicalistes, « c’est là-bas que nous ferons vraiment entendre nos voix !
 »
. ça va chauffer… ! On verra bien. Sauf si le Cameroun enfin change. En bien.


Par Ludovic AMARA (Le Messager)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

MTN Elite One : la journée de tous les dangers => On devrait voir plus clair ce jeudi dans la bataille pour les places (...)
Paul Biya en action à New york => Présent à New York depuis le dimanche 17 septembre, le Président de la (...)
Universités : l’heure est à la diversification des (...) => C’est un des dossiers majeurs du ministre de l’Enseignement supérieur, Pr (...)
Processus électoral au Cameroun : la Francophonie à (...) => Une mission de cette institution en séjour au Cameroun a été reçue hier par le (...)
Chantal Biya, une présence remarquée => La première dame a accompagné son illustre époux à l’ouverture de la 72e (...)
Yaoundé : de faux contrôleurs des prix du Mincommerce (...) => Des faux agents qui profitent de l’affluence de la rentrée scolaire pour (...)
Recrutement d’enseignants bilingues :plus de 8000 (...) => Ce chiffre au recrutement d’enseignants bilingues pourrait connaître une (...)
Enam : le Fils de Paul Biya sauve les candidats (...) => Junior Paul Biya, arrivé en retard la direction générale de l’Enam a été (...)
Les camerounais des USA pour un Cameroun toujours (...) => On n’emporte pas la patrie à la semelle de ses souliers. Cette sagesse (...)
Minette LIBOM Li LIKENG suspend les activités de (...) => Il ne s’agit plus simplement de perturbations sur le réseau, mais d’une (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0