PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Samuel Eto’o Fils : Le soldat reste au front.

samedi 12 octobre 2013


Le buteur camerounais a pris ses ordres jeudi dernier et il devra tout faire pour qualifier son pays au Mondial 2004.

« Paul Biya obtient le retour de Samuel Eto’o (au sein des Lions Indomptables) », titrait hier Mutations. « Samuel Eto’o quitte les Lions indomptables », s’exclamait déjà votre journal le 09 septembre 2013, après la victoire (1-0) de la sélection de football du Cameroun sur la Libye. Un mois donc, jour pour jour. Remarque : le numéro 9 de l’équipe nationale, qui porte par ailleurs le n°29 chez les Anglais de Chelsea, son club professionnel, avait annoncé à ses coéquipiers sa retraite internationale le neuvième jour du neuvième mois de l’année. Pour les initiés, la présence du chiffre 9 dans cet épisode n’est guère fortuite...

31 jours donc pour calmer le tumulte de l’ouragan médiatique provoqué le 08 septembre 2013 : Samuel Eto’o Fils, 32 ans, 8 millions d’euros de salaire à Chelsea, détenteur jusqu’au 29 août 2013, date de son arrivée dans le club anglais, du plus grand salaire de footballeur au monde, était dans tous les médias camerounais. Ou presque.

Mais depuis mercredi dernier, Eto’o a rejoint ses coéquipiers en France, dans le cadre de la préparation du match face à la Tunisie comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde de 2014. Conséquence directe de l’implication du chef de l’Etat, qui l’a fait recevoir mercredi dernier par le secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh. La décision du goleador de rester ou de revenir dans la tanière laisse une opinion aussi divisée qu’elle ne l’a été lorsqu’il a annoncé, à ses coéquipiers, son intention définitive de les quitter.

Les premiers dénoncent ce qu’ils qualifient de chantage à tout un pays, de la part d’un de ses fils perturbé par les dizaines de milliards de FCFA gagnés sur la base de son seul talent à taper dans un ballon de football. Il est vrai que n’est pas à l’abri du soupçon de narcissisme, d’ego démesuré, d’ex centrisme, d’indiscipline au sein des Lions indomptables, si caractéristiques de la grande majorité des stars planétaires de son rang.

Les seconds n’y voient qu’une énième actualisation de l’attachement viscéral de ce footballeur à sortir la gestion du football camerounais de l’étreinte de l’amateurisme. Et ils n’ont guère tort. Et c’est peu dire, que d’affirmer que le quadruple Ballon d’or africain, deux fois vainqueur de la Can, trois fois vainqueurs de la Champions League, médaillé d’or olympique, meilleur buteur de tous les temps des Lions indomptables, a des cimes et des règles du football professionnel mondial une connaissance d’arpenteur. Il sait donc, mieux que quiconque, que la gestion calamiteuse actuelle du sport-roi au Cameroun, par ses dirigeants, le précipitera sur les chemins de la décrépitude.

Comme capitaine du Onze fanion, comme star mondiale et sans nul doute l’un des meilleurs atouts diplomatiques du Cameroun, Samuel Eto’o a décidé de prendre ses responsabilités vis-à-vis de l’Histoire. Eto’o, le prodigieux buteur, s’est donc mué en intraitable imprécateur de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot), de l’encadrement technique des Lions indomptables et de leurs sélectionneurs, bref de tout ce qui se fait en mal autour du football camerounais.

Que l’on se souvienne : après 8 mois de suspension de l’équipe nationale, Eto’o avait refusé, en 2012, de rejoindre la tanière tant que « l’amateurisme et la mauvaise organisation » continueraient de prévaloir dans la gestion des Lions. A l’époque, il avait déjà fallu que Paul Biya rentre en jeu pour le convaincre de revenir. A Ferdinand Ngoh Ngoh, qui l’a reçu, il a égrainé de nouveau le chapelet d’insuffisances qu’il observe depuis des années autour des Lions.

Et c’est certainement ce sens de l’honneur, de responsabilité et d’engagement qui ont amené les hautes autorités de la République à l’inviter à rejoindre ses coéquipiers afin de permettre la qualification pour le Mondial brésilien. Cela s’assimile à un commandement, à un ordre donné à un soldat. « Qualifions-nous, ou mourrons en essayant ! » a-t-il sans doute dit à ses camarades en arrivant à Lisses en France. Et il sera certainement le premier à s’y tenir.


Source : Mutations

2 Messages

  • Samuel Eto’o Fils : Le soldat reste au front.

    17 octobre 2013 10:16, par Didier Kuaté

    Ce retour laisse voir une fois de plus que le président de la république Paul Biya qui l’a rappelé à des meilleurs sentiments est écouté par tous qu’on soit Eto’o ou pas parce que la vision et la parole du président sont pour le meilleur du pays et de tous.

  • Samuel Eto’o Fils : Le soldat reste au front.

    24 octobre 2013 10:33, par Boris Biankeu

    C’est grâce au président à qui nous tenons à remercier et c’est une fois de plus la démonstration du respect que nous devons avoir envers notre président et Samuel l’a accepté et a compris cela pour le grand plaisir de tout un peuple il reste maintenant la qualification.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Eliminatoires CAN U-20 : mission périlleuse à Bamako => Après le nul (1-1) du match aller il y a une semaine, les juniors (...)
La France en finale => Les Bleus ont battu la Belgique hier lors de la première demi-finale (1-0). (...)
La planète foot à l’heure russe ! => ça y est ! Nous y sommes enfin. Après quatre ans d’attente, le monde va à (...)
Coupe de l’Uniffac : Le Cameroun, champion d’Afrique (...) => Les Lionceaux se sont défaits hier de leurs homologues de la RD Congo par un (...)
Préparatifs de la CAN 2019 : la CAF de retour en (...) => Le ministre des Sports et de l’Education physique a réuni hier les différents (...)
MTN Elite One : le mercato s’anime => Eding FC, Apejes de Mfou, Astres de Douala, Coton Sport, Union de Douala (...)
CAN 2019 : des Sud-africains proposent leur expertise => Les responsables d’Innovex veulent notamment aider notre pays à mieux gérer (...)
Alain Nandjou Nganle comme un renard de surface => Dans une finale sans panache, il est l’auteur du seul éclair de la partie. (...)
CAF : Vincent Aboubakar est nominé pour le titre de (...) => La sélection finale des joueurs retenus pour le titre de Joueur Africain de (...)
De Pogba à Drogba, les footballeurs s’indignent contre (...) => A la suite d’un reportage de CNN sur l’esclavage des migrants en Libye, (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0