PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Réorganisation de l’armée : des réajustements opportuns

vendredi 23 février 2018


Le nouveau découpage militaire territorial vise à augmenter les capacités opérationnelles des forces de défense

La réorganisation du commandement militaire territorial accompagné d’un redéploiement des hommes chargés d’animer ces structures est matérialisée par 22 décrets et trois arrêtés signés mercredi par le président de la République, chef des armées. Le fait majeur est que le Cameroun passe désormais de quatre à cinq régions militaires interarmées (RMIA).

La cinquième région dont le poste de commandement est basé à Bamenda naît de l’éclatement de la deuxième RMIA qui couvrait jusqu’ici les régions administratives du Littoral, du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Désormais la deuxième RMIA basée à Douala a pour ressort territorial les régions du Littoral et le Sud-ouest tandis que la cinquième RMIA couvre les régions du Nord-Ouest et de l’Ouest. Ce redécoupage décide par le chef des armées vise un meilleur quadrillage et un maillage du territoire dans l’optique d’adapter le dispositif sécuritaire aux nouvelles menaces auxquelles notre pays fait face. Comme on peut le constater à travers ces textes, l’immensité de la deuxième RMIA dans son ancienne configuration était de nature à diluer son efficacité opérationnelle. Dans la même mouvance, le chef de l’Etat crée une cinquième région de gendarmerie dont le PC est basé à Bamenda. Comme il l’a fait en 2014, au plus fort des exactions de la secte terroriste Boko Haram en territoire camerounais, le chef de l’Etat, chef des armées entend à travers cette refonte renforcer et autonomiser militairement les unités opérationnelles pour en finir avec la poussée sécessionniste en cours dans les régions du Sud-Ouest et du Nord-Ouest.

La persistance des attaques sur le terrain ont rendu nécessaire ces réajustements. Il s’agit pour le président de la République de rapprocher les unités des sites crisogènes pour mieux coordonner les opérations de sécurisation. A l’instar de ce qui se passe à l’Extrême-Nord, l’ennemi dans les régions du Nord-Ouest et le Sud-Ouest utilise un modus operandi asymétrique. D’où cette mue et cette revue permanente du dispositif sécuritaire et des stratégies de riposte. Cette refonte consacre un renforcement des capacités opérationnelles des forces terrestres et aériennes avec la création des brigades d’infanterie motorisées à Bertoua, Bamenda et Buea et des bases aériennes à Maroua et Bamenda. Par cette réorganisation, le haut commandement souhaite surtout mieux coordonner les forces de défense dans la lutte contre toutes les nouvelles formes de péril sécuritaire tant à l’intérieur qu’à ses frontières du pays.

Le redéploiement des hommes chargés d’animer ces unités obéit aux mêmes objectifs. La nouvelle région militaire interarmées a à sa tête, un officier général bien capé, rompu aux techniques de renseignements, un habitué des théâtres des opérations pour avoir servi comme casque bleu au Cambodge en 1994. Le général de brigade Agha Ronbinson Ndong qui commandait jusqu’ici la 22è BRIM basée à Bamenda connait déjà le terrain. Ce lauréat de la promotion bravoure et persévérance de l’EMIA aura pour mission ramener le calme et la paix dans cette région en proie aux menées séparatistes. Quant au général de division Saly Mohamadou qui reste à la tête de la deuxième RMIA dont l’étendue du territoire a été redimensionnée pour lui permettre de mieux asseoir sa maitrise du terrain et des troupes est un homme d’expérience .

Par Grégoire DJARMAILA(CT)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Marcel Niat/Célestine Ketcha : Ennemis intimes => Le président du Sénat et le maire de Bangangté se vouent une cordiale (...)
Décentralisation : le ministre dans les chantiers de (...) => Georges Elanga Obam a visité les hôtels de ville en construction de Douala V (...)
Lutte contre la corruption : au grand mal, les grands (...) => La volonté politique du président de la République est mise en oeuvre depuis (...)
Fête de fin du Ramadan : à l’heure des derniers (...) => Les préparatifs en prélude à la fête de fin du mois de Ramadan s’intensifient (...)
Lutte contre la corruption : comment la CONAC s’est (...) => La création de la Commission nationale anti-corruption par le président de la (...)
Elecam:l’éternel recommencement => Une nouvelle direction vient d’être nommée, près de deux ans et demi après des (...)
Awards des entreprises et acteurs de la communication : (...) => Le nouveau trophée du prix de l’excellence en communication au Cameroun (...)
Hôpital d’Ebomè-Kribi : deux naissances de triplés (...) => Les six bébés nés le 22 avril dernier se portent bien, mais l’une des mamans (...)
Chantier des jeux universitaires de Maroua : il faut (...) => Le président du comité local d’organisation est descendu sur le terrain mardi (...)
Cameroun-Chine : L’ambassadeur Wei Wenhua fait ses (...) => Arrivé en fin de séjour, le diplomate chinois a été reçu en audience hier par le (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0