PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

RDPC : Charles Ateba Eyene aux portes de l’exclusion

mardi 5 novembre 2013


Selon des informations puisées à très bonne source, le secrétariat général du comité central du parti des flambeaux n’apprécierait plus les envolées rhétoriques de ce membre dudit comité.

Les jours de Charles Ateba Eyene seraient donc désormais comptés au sein du rassemblement démocratique du peuple camerounais le Rdpc. Selon des informations en circulation le secrétariat général du comité central de cette formation politique n’apprécierait guerre les sorties médiatiques de ce fonctionnaire du Ministère de la culture. Le dernier fait en date reste la publication cette semaine d’un livre intitulé « RDPC : La grande indiscipline et ses conséquences ». Essai politiques dans lequel l’auteur va en guerre contre l’imposture des élites qui a transformé le Rdpc en une secte où ils se sont constitués gourous, commerçant au nom de leur détermination à sauver leurs peaux et à se maintenir en poste.

La conséquence première est cette crise qui s’est installée dans le parti. Crise qui a eu des effets dévastateurs sur la cohésion du parti avec ces démissions en cascade et le vote sanction que les observateurs ont pu vivre dans certaines circonscriptions électorales. C’est le résultat d’une gestion chaotique qui selon lui a vu Moukoko Mbonjo Pierre imposer toute sa famille dans une liste à Yabassi, Adoum Garoua ancien opposant nommé chargé de mission du Rdpc dans son village où on le connaîtrait du Mdr, Bakang Mbock est celle qui a noyé le parti dans son village...

Des envolées intellectuelles qui viennent s’ajouter aux autres publications de cet enseignant d’université depuis « les paradoxes du pays organisateur : élites productrices ou prédatrices, cas de la province du sud ». Seulement le secrétariat du comité central du parti n’aurait pas trop apprécié cette liberté de ton d’un militant un peu trop indépendant. D’où ces réunions qu’une source du comité central affirme avoir réunis il y a une semaine les principaux cadres du parti. L’objectif poursuivi était selon lui de « trouver une solution au cas Ateba Eyéne Charles ».

Notre source poursuit d’ailleurs en précisant que le Secrétaire général Jean Nkuéte aurait instruit son adjoint Grégoire Owona de voir ce que prévoient les textes du parti en de telles circonstances. Ce dernier aurait d’ailleurs répondu que la discipline du parti n’avait pas prévu cela comme c’est le cas ailleurs dans d’autre formation politique. Une ouverture légale sur laquelle le principal concerné semble se réfugier.

Une affaire à suivre.

Source : L’anecdote

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Microfinance aux Cameroun : Le MINFI présente de (...) => Le ministre des Finances a publié vendredi dernier la liste des (...)
Formation professionnelle : de nouvelles orientations (...) => Création d’un Conseil national de la formation, mise en place de normes et (...)
Choléra : le dispositif de riposte => Les autorités sanitaires ont confirmé des cas dans certaines villes et (...)
Cameroun-Ordre souverain de Malte : une coopération bien (...) => Au terme de leur tête-à-tête hier au Palais de l’Unité, Paul Biya et le (...)
Baccalauréat général : les délibérations ont commencé => Les jurys sont à pied d’oeuvre sur l’ensemble du territoire. Un signe majeur (...)
Prostitution : Les jeunes filles défient les professionnelles => Depuis le début des vacances, la prostitution des jeunes filles a atteint (...)
Cameroun-Union africaine : Moussa Faki Mahamat à (...) => Le renforcement de la coopération bilatérale et la situation dans les régions (...)
Prorogation du mandat des conseillers municipaux => Décret N°2018/406 du 11 juillet 2018 Le président de la République, Vu la (...)
Insécurité routière : il faut des mesures fortes => Jusqu’à présent, les mécanismes de prévention mis en œuvre tardent à produire (...)
Chantiers de la CAN à Garoua : des mesures correctives (...) => Philemon Yang a instruit les entreprises de tout mettre en œuvre pour tenir (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0