PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Quand Charles Ateba Eyene écrivait à Aminatou Ahidjo.

samedi 22 février 2014


Lettre à ma jeune camarade Aminatou
Ahidjo.

Comme Nkrumah je pense que le plus
important, ce ne sont pas les cimes que
l’on atteint mais les profondeurs d’où l’on
vient.

Ma chère, je viens de loin. C’est grâce à
mes efforts et à Dieu que j’existe. Dans les
différents développements plus haut, le
parti n’a pu rien faire pour moi et je ne lui
en veux pas parce que j’ai compris que
notre Rdpc est un village bien organisé,
bien divisé. Et que je me retrouvais à la
périphérie du village malgré les
apparences. C’est sur la base de cette
expérience que je me permets de vous
adresser cette lettre dans le sens de bien
aiguiser votre propre équilibre afin que les
mafieux, les sorciers et les vautours qui
prennent plaisir à poser, à se pavaner avec
vous aujourd’hui ne vous banalisent et ne
vous tuent socialement, politiquement et
historiquement.

On vous déroule tous les tapis : Cela fait
peur, quand on connaît la nature et le
caractère des gens à qui vous avez affaire.
Généralement, ce sont des opportunistes,
des hypocrites, des méchants et des
destructeurs. Je trouve votre démarche
libre et peut-être responsable.

Mais il faut éviter d’être utilisée pour être
jetée comme on l’a fait à d’autres avant
vous. Vous passerez donc à côté de
l’histoire. Je suis votre frère du Sud, resté
au pays. J’ai la prétention d’être lucide et
attentif au fonctionnement de notre
société. Je ne vous veux que du bien. C’est
cela ma vraie nature. En 1982, quand votre
père démissionne de la tête de l’Etat, je
suis élève au cours moyen Il à l’école de
mon village, à Bikoka. Ce détail prouve que
je ne peux avoir aucun grief contre lui
personnellement, sauf peut-être qu’il a été,
comme presque tous les chefs d’Etat de son
époque, un grand relais du colon.
(...)

L’imposture et la médiocrité sont des
armes que les dirigeants utilisent
beaucoup. Au Rdpc, désormais, ce sont les
vieux, les borgnes, les incompétents, les
non-militants et les sectaires qui sont
favorisés et ont le vent en poupe. Ce type
de militantisme vise à niveler le parti par le
bas. Voilà pourquoi tous les gars brillants
sont stigmatisés et étouffés.

La question à se poser est de savoir quelle
émergence peut-on attendre avec des bras
cassés. Dans le domaine de l’art, ce sont
les faux artistes qui bénéficient le plus de la
promotion. Généralement, on estime que
ceux qui chantent bien sont orgueilleux.
Conséquence, c’est la musique du Nigeria
qui domine le pays en ce moment. Si vous
aimez le Cameroun, vous allez vous aussi le
relever.

Dans l’administration, les valeurs de
compétence et de mérite sont mises entre
parenthèses. Du coup, l’administration ne
fait pas figure. Que c’est douloureux,
d’attendre les résultats exigeants des
« fatigués » ! Depuis le Sénat jusqu’aux
législatives et municipales de 2013, notre
parti mise sur des Camarades à la
compétence et au militantisme suspects. Si
l’imposture et la médiocrité deviennent
ainsi des valeurs de référence dans une
formation politique, personne de sérieux ne
pourra parier sur son avenir ni sur son
devenir. Vos propositions peuvent-elles
prospérer dans un tel environnement ?
Au Rdpc, depuis que les réalités pas
anormales sont expérimentées, c’est
l’impasse. Pour sortir, il faut des
médicaments appropriés. Peut-être que
vous en êtes un. Bonne chance à vous,
pour le parti et pour le pays ! Mais, très
chère jeune Camarade, il faut éviter la
grosse tête car, de plus au Rdpc, tout le
monde doit répondre des travers et des
ridicules des mégalos biens situés. Mes
excuses pour l’impertinence.


Par Charles Ateba Eyene

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Le Manidem dénonce le zèle des patriarches béti => Les « patriarches béti », autoproclamés, et non représentatifs du peuple Béti, (...)
Song de cloche => Bien portant, Rigobert Song Bahanag n’aurait jamais imaginé qu’il ferait (...)
Accident férroviaire d’Eséka : le chef a parlé => La réaction du président de la République est donc officiellement connue (...)
Agressions contre des candidats aux examens : la (...) => Le communiqué de presse parvenu à notre Rédaction Dans le cadre du mouvement (...)
LETTRE AU MINISTRE DES SPORTS => Monsieur le Ministre, je voudrais bien commencer cette lettre par vous (...)
J.REMY NGONO encense le sélectionneur des Lions (...) => CARTON VERT À HUGO BROOS ALIAS VALERI NEPOMNIACHI. Les LIONS INDOMPTABLES, (...)
Paul Biya : « Le Cameroun est un et indivisible" => L’intégralité du message du chef de l’Etat à la Nation à l’occasion de la fin (...)
Les petites folies d’Ernest Dikoum => Trois semaines seulement après sa nomination poste de Directeur général de (...)
Lettre ouverte : Marafa à Paul Biya => Monsieur le Président de la République, C’est au cœur de l’une des périodes (...)
DRAME EFFROYABLE D’ESEKA : LE CAMEROUN NE PORTE PAS LE (...) => Dans un pays normalement gouverné par des personnes qui ont encore un cœur, (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0