PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Présidence de la Fécafoot : John Begheni Ndeh exige la disqualification de Iya Mohammed.

dimanche 19 mai 2013


Le 1er vice président de la Fédération camerounaise de football et non moins challenger du président sortant, a introduit un recours à la commission électorale fédérale pour le rejet de la candidature de ce dernier. Une pilule amère et difficile à avaler pour les affidés du prince de Tsinga qui assimilent cette sortie inopinée à de la trahison.

Pour Iya je dis non ! Iya Mohammed a dû avaler de travers en apprenant cette autre (mauvaise) nouvelle qui vient troubler la tranquillité dont il jouissait déjà depuis quelques semaines. Ce tacle glissé de l’un de ses plus proches collaborateurs va certainement laisser des séquelles. Du moins si l’on s’en tient à la taille et au volume du document qui constitue la requête transmise le 15 mai 2013 à la Commission de recours de la Fécafoot par John Begheni Ndeh pour demander le rejet de la candidature de l’homme fort de Tsinga au poste de président de la Fécafoot. Sept pages pleines dans lesquelles l’ancien ministre des transports, à la lumière des statuts de la Fécafoot, des termes procéduriers et de sa petite expérience en littérature juridique, démontre avec forces et détails que son désormais ex mentor ne remplit pas toutes les conditions d’éligibilité. D’ailleurs, pour mieux étayer sa requête, le 1er vice président de l’instance faîtière du football camerounais n’est pas passé par quatre chemins pour convoquer la fameuse affaire qui a éclaboussé Iya Mohammed le 27 mars 2013.

Cet épineux dossier en rapport avec son activité de Directeur général de la société de développement du coton (Sodecoton). En effet, rappelle John Ndeh, le Conseil de discipline budgétaire et financière placé auprès du ministère en charge du Contrôle supérieur de l’Etat du Cameroun a statué sur la gestion, pour la période allant de 2005 à 2010 et « a décidé de constituer Iya Mohammed débiteur envers ladite entité de la somme de 9 052 075 692 (neuf milliards cinquante deux millions soixante-dix-huit mille six cent quatre-vingt-douze) Fcfa, représentant le préjudice financier subi par la Sodécoton, de lui infliger une amende spéciale de 2 000 000 (deux millions) Fcfa, pour l’ensemble des fautes de gestion commises, dans le cadre de la présente affaire ; de prononcer à son endroit, une déchéance valant interdiction, pour une durée de sept (07) ans, d’être responsable de l’administration ou de la gestion des services publics ou des entreprises d’Etat, à quelque titre que ce soit ». L’unique challenger de Iya, convaincu qu’il a des arguments en béton, justifie son raisonnement en brandissant l’article 35 alinéa 1 des statuts de la Fécafoot portant sur les conditions générales d’éligibilité qui précise entre autre que tout candidat au poste de président ou de membre du Comité exécutif de la Fécafoot, « ne doit pas avoir été convaincu de malversations financières et ne s’être jamais vu refuser quitus de sa gestion (...) ». Suffisant pour comprendre que la probité et l’honnêteté sont des qualités requises des candidats aux dits postes.

Déchéance

Or, croit-il savoir, Iya Mohammed est loin d’être un gestionnaire exemplaire. Visiblement très à l’aise dans cette posture de bourreau, le vice président de la Fécafoot va en rajouter une couche en convoquant la définition de l’expression « malversations » vue par le dictionnaire Larousse et le vocabulaire juridique de Gérard Cornu, avant d’aboutir à la conclusion selon laquelle la candidature d’une personne qui s’est vue refuser le quitus par des organes de vérification et de contrôle sociaux est jugée irrecevable. On le voit, John Ndeh a bien préparé son coup. La preuve ? Sa requête pèse une tonne et la Commission des recours aura certainement du mal à balayer d’un revers de la main d’aussi solides arguments.

Doit-on croire que le cygne chante déjà pour Iya Mohammed ? Peut être bien puisque ça sentait déjà le roussi le 08 avril dernier lorsque John Begheni Ndeh, David Mayebi, Antoine Essomba Eyenga, Pierre Semengue, tous quatre vice-présidents de la Fécafoot, et Alioum Alhadji et Félix Nguelé Nguelé, tous deux membres du comité d’urgence de la fédération, signaient une correspondance adressée au secrétaire général de la Fifa pour soutenir la décision du ministre Adoum Garoua de surseoir au processus électoral au sein de la Fédération camerounaise de football et de ses ligues décentralisées jusqu’à nouvel ordre. Ces administrateurs justifiaient leur acte par le souci de préserver l’unité gravement menacée de la grande famille du football camerounais. Comme pour présenter la gravité de la situation et montrer leur désapprobation quant à la tournure qu’a pris le processus de renouvellement des organes dans les Ligues décentralisées de la Fédé, Begheni Ndeh et ses acolytes ont dévoilé le pot aux roses. « Certains dirigeants de la fédération sont même allés jusqu’à établir de faux procès verbaux d’élections départementales, apparemment sous l’instigation de l’administration fédérale, créant ainsi une situation qui risquerait d’engendrer des incidents graves lors des élections régionales si ces procès verbaux venaient à êtres validés », avaient-ils révélé. La suite s’annonce explosive.

Par Christian TCHAPMI(Le Messager)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Fecafoot : des organes dissous => Le Comité de normalisation a mis un terme au fonctionnement des commissions (...)
Fécafoot : les visages de la normalisation => Cinq personnalités désignées par la mission FIFA-CAF vendredi dernier pour (...)
Eliminatoires du Mondial 2018 : les Lions en difficulté => Le Cameroun doit impérativement l’emporter aujourd’hui à Yaoundé contre le (...)
Can 2019:ce comité de normalisation qui inquiète => Pour certains, l’instance aura un impact dans l’organisation de la (...)
Cameroun-Nigéria : 23 Lions convoqués => Eric-Maxim Choupo Moting dans le groupe d’Hugo Broos, qui a publié sa liste (...)
Crise à la FECAFOOT : les assurances du gouvernement => Lors d’un point de presse au stade Ahmadou Ahidjo vendredi dernier, le (...)
Organisation de la CAN 2019 : « Le gouvernement reste (...) => Organisation de la CAN 2019 : « Le gouvernement reste fermement engagé » (...)
CAN 2019 : Les assurances de la Chine => L’ambassadeur Wei Wenhua et le représentant de l’équipementier français Alcor (...)
Création, organisation et fonctionnement du comité (...) => Décret N°2017/445 du 11 août 2017 Le président de la République, Vu la (...)
CAN 2019 : le Comité d’organisation créé => Le chef de l’Etat a mis sur pied, le 11 août dernier, le COCAN qui devra (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0