PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Peter Mafany Musonge nouveau président de la commission Promotion du bilinguisme et du multiculturalisme

dimanche 26 mars 2017


Les membres ont été désignés hier par trois décrets du chef de l’Etat et seront conduits par l’ancien Premier ministre, Peter Mafany Musonge.

Le suspense est levé depuis hier après-midi sur l’identité des quinze premiers membres de la Commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme (CNPBM) créée par décret présidentiel du 23 janvier 2017. Ils ont été nommés par le président de la République. La Commission sera ainsi dirigée par l’ancien Premier ministre, Peter Mafany Musonge. Il aura comme vice-président, Oumarou Djika Saïdou. Les autres membres viennent de divers horizons. On y retrouve d’anciens membres du gouvernement comme Ama Tutu Muna, Benjamin Itoé par ailleurs magistrat hors hiérarchie ou encore David Abouem à Tchoyi, qui fut un temps secrétaire général de la présidence de la République, des universitaires comme l’ancien secrétaire général de l’Assemblée nationale, Samuel Efoua Mbozo’o, actuel doyen de la Faculté des Lettres et Sciences humaines de l’université de Douala, Mme Djanabou Bakary, enseignante au département d’histoire de l’Université de Maroua, le Dr Amadou Mohamadou Baba, enseignant au sein de la même université, des enseignants chevronnés comme Françoise Ndanga Angouing, des membres de la société civile. Dans cette catégorie on retrouve George E. Ngwane, Jean Marc Afesi Mbafor qui préside aux destinées du Conseil national de la Jeunesse du Cameroun (CNJC). L’on a également des représentants du barreau comme Me Nicodemus Halle. De même qu’un représentant religieux en la personne de l’abbé Jean Marie Bodo, un haut commis de l’administration en la personne du Dr. Pierre Vincent Ngambo Fondjo, secrétaire général du ministère de la Fonction publique et de la Réforme administrative. Au total, il convient de relever que la Commission compte quatre femmes.

En rappel, la Commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme est entre autres chargée de soumettre des rapports et avis au président de la République et au gouvernement, sur les questions se rapportant à la protection et à la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme ; d’assurer le suivi de la mise en œuvre des dispositions constitutionnelles faisant de l’anglais et du français deux langues officielles d’égale valeur, et notamment leur usage dans tous les services publics, les organismes parapublics ainsi que dans tout organisme recevant des subventions de l’Etat. Elle doit en outre mener toute étude ou investigation et proposer toutes mesures de nature à renforcer le caractère bilingue et multiculturel du Cameroun. Ses membres ont été nommés pour un mandat de cinq ans éventuellement renouvelable.

Par Jean Francis BELIBI(CT)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Enseignement catholique : Où va la discipline (...) => Jadis réputé pour sa rigidité dans la gestion des effectifs et l’encadrement (...)
Parlement : De quoi a peur le SDF ? => Ses élus, absents des travaux depuis mardi dernier, en raison, disent-ils de (...)
Fraude et évasion fiscales : Le plan de bataille de (...) => Le 10e forum mondial sur la transparance et l’échange des renseignements dans (...)
Assemblée nationale : Cinq étages consumés => Un grave incendie s’est déclaré hier nuit, ravageant totalement une partie des (...)
Partenaires au développement : le clin d’œil du (...) => Un forum s’est déroulé hier à Yaoundé pour explorer les axes de coopération (...)
Nomination de responsables au ministère des Finances => Décret N° 2017/11320/PM du 13 novembre 2017. Le Premier ministre, chef du (...)
Nomination de responsables au ministère de l’Eau et de (...) => Décret n°2017/11321/PM du 13 novembre 2017. Le premier ministre, chef du (...)
Commerce intra-africain : Encore trop de barrières => En plus des procédures et frais exigibles déjà élevés, la corruption et le trop (...)
Humanitaire : La vie change avec Synergies africaines => De nombreuses personnes, démunies ou vulnérables, et autres institutions ont (...)
Situation dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest : Le Sénat (...) => Hier à l’ouverture de la session, Marcel Niat Njifenji a dénoncé les attaques (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0