PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Paul Fokam Kammogne : « Nous souhaitons que les microbanques soient exclues de l’Impôt sur les sociétés »

mercredi 25 novembre 2015


Le Pca d’Afriland First Group, et Parrain de l’AMC2 dresse la liste des barrières qui bloquent le développement de ces mouvements coopératifs.

Voilà 23 ans que l’aventure des MC2 dure. De votre point de vue, quelles sont les étapes que ces structures doivent franchir pour s’inscrire durablement dans le paysage financier ?

D’abord une explication de taille. Nous ne voulons pas nous inscrire dans le paysage financier. Nous voulons nous inscrire dans le mouvement pour lutter contre la pauvreté. Pour aider les populations défavorisées à créer de la richesse. On ne peut pas lutter contre la pauvreté, mais on peut créer durablement la richesse. Nous sommes en phase de pré-maturité. Parce que quand nous allons finir, 80% de nos structures vont passer à la 4e phase. Celle au cours de laquelle nous développons chaque village à grande échelle. C’est à ce moment que nous serons heureux, et que nous pourrons dire au Président de la République que nous avons fait notre devoir.

L’expérience des MC2 est née au Cameroun, mais a eu le temps de germer ailleurs. Quels sont les retours que vous pouvez nous donner des réussites observées ailleurs ?

Ce n’est pas que ça commence à prendre pied ailleurs. Nous sommes actuellement présents dans six pays. Je peux dire que le mouvement est mieux accueilli dans les autres pays que le Cameroun. Si je prends le cas de la Guinée, je vous parlerai du Mouvement des femmes, qui a enregistré en moins de six mois 300 000 femmes. C’est déjà beaucoup. Elles sont toutes enthousiastes, et je suis fier du soutien que les autorités des autres pays donnent, et fier du support que nous avons depuis un certain temps au Cameroun, notamment du Minader.

Pour le cas du Cameroun, s’il y avait un coup de pouce significatif à faire. Quel serait-il ?

Vous avez dit un coup de pouce, je dirai deux. Le premier, je voudrai implorer l’attention du Chef de l’Etat de sortir les MC2 de la règlementation internationale. On ne peut pas règlementer de façon internationale les microstructures dans les petits villages. Le deuxième coup de pouce est aussi à l’endroit des autorités. C’est d’instruire au ministre des Finances de ne pas taxer les micro-banques, les micro-structures dans les villages comme étant des sociétés anonymes. Parce que ce ne sont que des mutuelles, des coopératives. Voilà les coups de pouce souverains qu’il est possible de donner.

Propos recueillis par F.B.T.(LNE)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Akere Muna : " il serait souhaitable que Paul Biya (...) => L’ancien président du Conseil Économique et social de l’Union Africaine vient (...)
Clément Nzeko : « La qualité de jeu s’est nettement (...) => Le Coach Clément NZEKO fait le bilan dans les colonnes de cameroon tribune (...)
Alain Belibi : « poursuivre l’effort, écouter le public , (...) => Le Directeur Central de l’antenne radio de la Crtv apprécie la chemin (...)
Me Pierre Robert Fojou : « A la lumière des textes, (...) => Avocat au Barreau du Cameroun, expert en droit de la propriété (...)
Jean-Baptiste Bokam : « Des consignes particulières ont (...) => Les accidents de circulation enregistrés au cours du mois d’août ont bien (...)
Jean Ernest Masséna Ngalle Bibehe : « Tout est mis en (...) => Monsieur le ministre, l’on s’achemine vers la rentrée scolaire 2017. Où en (...)
Amélo : " Dans la vie il faut apprendre à célébrer nos (...) => La population du quartier Bilonguè « cité de la paix » était le témoin dimanche (...)
Enow Ngachu : « Je suis fier parce que le Chef de l’Etat (...) => Nommé ce 24 mai 2017, directeur général de l’Académie nationale de football (...)
Issa Tchiroma Bakary : « Les hommes de médias ne sont pas (...) => Monsieur le ministre, la Journée internationale de la liberté de la presse (...)
Duvalier KAMDOUM SOH : "ASCOM PRIZE va récompenser cette (...) => Vous êtes le président de l’association des communicateurs du Cameroun(ASCOM) (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0