PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Paul Biya, le Chef de l’Etat, a 81 ans ce jour : Joyeux anniversaire, Monsieur le Président !

jeudi 13 février 2014


Un âge que très peu de contemporains atteignent aujourd’hui. De mon point de vue il s’agit là d’une véritable bénédiction.

Aussi, du fond de mon cœur, je dis : « Joyeux anniversaire, Monsieur le Président » !

En cette veille de fête des amoureux, la saint valentin, le précieux gâteau sera malheureusement dégusté, comme par le passé, outre la famille présidentielle évidemment, par quelques rares privilégiés. Loin des regards des pauvres, notamment des indésirables de la presse privée nationale à laquelle j’appartiens : les égoïstes, bien nombreux qu’on ne pense et qui gravitent autour du Prince, refusant de convenir que Paul Biya appartient davantage à son peuple qu’à lui-même, à sa famille, à des lobbies.

Aujourd’hui encore, bien de commentateurs et autres analystes font des choux gras sur l’âge du Président de la République. Ils estiment que cet homme, aujourd’hui à l’entame de ses 82 printemps, commence à faire un peu vieux jeu. Ils se demandent si, à cet âge, on peut encore disposer de ressources suffisantes pour diriger un Etat.

La bonne vitalité de l’illustre époux de Chantal Pulchérie Vigouroux, son humeur caustique ainsi que sa pointe d’ironie, apportent à chaque occasion, des éléments de réponse.

Comment en effet ne pas rappeler cette boutade du berger à la bergère lorsque, en 2004, Paul Biya renvoyait les organisateurs de ses "obsèques dans une vingtaine d’années" ? Ce fut, à n’en point douter, un camouflet aux apprentis sorciers. Comment ne pas, également — même si comparaison n’est pas raison — rappeler que le Président, aujourd’hui âgé de 90 ans, se porte toujours bien et tient tête aux « colons » pour l’intérêt supérieur de son peuple ? Apparemment, et n’en déplaise aux oiseaux de mauvais augure, plus l’homme du 06 novembre 1982 prend de l’âge, moins il vieillit et mieux il prépare une alternance paisible au sommet de l’Etat pour le bonheur du Cameroun, unanimement reconnu comme un havre de paix et de stabilité.

À 81 ans et avec une hygiène de vie enviable, le Président de la République n’est visiblement pas ce croulant que certains veulent parfois nous présenter. Bien au contraire, l’homme est pétillant de forme, de lucidité et de vivacité. C’est une gifle, un pied de nez à ceux qui n’ont jamais compris que Dieu crée chaque personne à sa manière et avec un -destin unique. Qu’importe ! Le débat anime la galerie depuis les années, et plus encore maintenant. Et c’est tant mieux pour la liberté d’expression, qui aujourd’hui est une réalité palpable au Cameroun. Un acquis que certains de ses collaborateurs, traînant des salissures, travaillent malheureusement au quotidien à fossoyer.

Et, s’il est des aspects de l’immense patrimoine qui auront le plus marqué les observateurs sous le régime Biya, ce sont certainement la stabilité, la paix, la démocratie et la liberté d’expression.

81 ans ! Nous soutenons mordicus qu’il s’agit là d’une bénédiction divine contre laquelle les puissances du mal ne peuvent rien, car tout pouvoir vient de Dieu.

Et le souhait ardent des Camerounais, ceux de bonne foi et de tous les horizons, est que le Seigneur accorde au Président de la République, plus de lucidité et d’énergie. Ces dispositions lui donneront l’opportunité, à coup sûr, de traduire, rapidement dans les actes, le programme des « grandes réalisations » qu’il s’est fixé. Une fois de plus et très humblement, je vous dis : « Monsieur le Président, joyeux anniversaire ! »

Nb. Photos archives de la cérémonie d’anniversaire de 2013, lorsque Paul Biya soufflait sa 80è bougie.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Enseignement catholique : Où va la discipline (...) => Jadis réputé pour sa rigidité dans la gestion des effectifs et l’encadrement (...)
Parlement : De quoi a peur le SDF ? => Ses élus, absents des travaux depuis mardi dernier, en raison, disent-ils de (...)
Fraude et évasion fiscales : Le plan de bataille de (...) => Le 10e forum mondial sur la transparance et l’échange des renseignements dans (...)
Assemblée nationale : Cinq étages consumés => Un grave incendie s’est déclaré hier nuit, ravageant totalement une partie des (...)
Partenaires au développement : le clin d’œil du (...) => Un forum s’est déroulé hier à Yaoundé pour explorer les axes de coopération (...)
Nomination de responsables au ministère des Finances => Décret N° 2017/11320/PM du 13 novembre 2017. Le Premier ministre, chef du (...)
Nomination de responsables au ministère de l’Eau et de (...) => Décret n°2017/11321/PM du 13 novembre 2017. Le premier ministre, chef du (...)
Commerce intra-africain : Encore trop de barrières => En plus des procédures et frais exigibles déjà élevés, la corruption et le trop (...)
Humanitaire : La vie change avec Synergies africaines => De nombreuses personnes, démunies ou vulnérables, et autres institutions ont (...)
Situation dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest : Le Sénat (...) => Hier à l’ouverture de la session, Marcel Niat Njifenji a dénoncé les attaques (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0