PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Paul Biya en Europe : Panique dans le sérail

mercredi 5 juin 2013


Le Chef de l’Etat camerounais, en compagnie de certains de ses plus proches collaborateurs et de son épouse, a quitté notre pays ce dimanche très tôt pour un séjour en Europe, selon le communiqué officiel parvenu à notre rédaction. Une activité somme toute devenue courante mais qui déjà soulève des vagues et des sueurs froides au sein de la nomenklatura qui nous gouverne. Au point que certains épiloguent sur la configuration de la géopolitique nouvelle qui s’impose avec la mise en place du sénat.

Les observateurs avertis et les spécialistes des mouvements et déplacements du Chef de l’Etat y voient en cette autre sortie comme une retraite idoine, pour Paul Biya, de s’occuper sereinement de certains dossiers sensibles et stratégiques pour l’avenir de notre pays. Et les supputations qui vont bon train dans les salons huppés de la capitale suscitent frayeurs et peurs auprès de moult apparatchiks du régime de Yaoundé. Notamment en ce qui concerne ces affaires pendantes, dont la présence au pays du Nnom Ngui ne prédispose pas d’un environnement propice à leur dénouement. Au delà bien sûr de pouvoir, et cela est légitime pour qui connaît le rythme de travail et l’amoncèlement des dossiers sensibles qu’aura connu le pays ces derniers mois, en profiter pour se reposer effectivement. Et dont le moindre ne sont pas les questions politiques relatives à la suite à donner au processus après la mise en route du sénat. On fait ici allusion aux élections législatives, municipales et régionales, en continuum des institutions prévues par la constitution de 1996. Paul Biya pourra aussi mettre à profit son séjour, comme le pensent certains commentateurs prenant appui sur les séquelles béantes au sein du Rdpc et les errements de certains ministres sur des questions relatives à la marche du pays, pour réfléchir sur un possible grand chamboulement de l’appareil de son parti, du gouvernement et la relecture de la collaboration avec certaines formations politiques alliées. Déjà les micmacs à la Fécafoot, les questions de sécurité transfrontalière, les incompréhensions heureusement assouvies avec la France depuis le dénouement de l’Affaire Tangui Moulin, la question des APE qui taraudent le ciel des relations avec l’Union Européenne, les révélations de wikileaks et les atermoiements nés de la gestion de l’opération épervier dans son volet Dooh Collins-Amadou Ali. Ce sont entre autres quelques dossiers qui pourraient occuper une bonne partie de son séjour en Europe. Et dont les conséquences pourraient être l’accentuation de l’inertie et des coups bas dont les contempteurs de Paul Biya sont passés maitres.

Pour mémoire, notre pays vient de connaître une intense activité dans les domaines politiques avec plus ou moins de bonheur. Car en dehors des chantiers des grands projets émergents don la majorité connaissent des fortunes diverses, les questions récurrentes sociales suscitées par la cherté de la vie et ces tentatives de la Banque mondiale et du Fmi d’augmenter les prix du carburant qui auraient reçu un no catégorique du Chef de l’Etat, le pays tout entier s’impatiente de ne pas voir bouger les choses. Et chacun y va dans ses supputations chacun selon ses émotions et de ses espérances. Dans les rangs du Rdpc on évoque les atermoiements de Jean Nkueté et de son équipe comme une raison de ne pas repartir vers des joutes électorales avenir qui s’annoncent rudes, avec la même équipe. A tout le moins pensent-on, les méthodes qui ont jeté l’opprobre au parti au pouvoir, comme ces tripatouillages des listes et des noms des sénateurs ne puissent pas faire tache d’huile. Car il s’agira, au cours des joutes qui arrivent de réparer les blessures laissées par ce processus pernicieux pour les militants de base et surtout la jeunesse. Au sein du gouvernement, des fissures sont tellement béantes dans certains secteurs que seul un remodelage peut sauver et raviver espoir vis-à-vis du régime. Le peuple veut aussi que les éternelles années électorales, dans lesquelles est plongé le pays depuis, prennent rapidement fin. Surtout que l’impression d’une approximative reptation du processus électoral par Elecam ne rassure point jusqu’à date. Pourvu que Paul Biya rentre vite. Pour ne pas créer des « avc » politique à ses ministres et autres eternels candidats à des strapontins, au delà de trouver qu’ils se sont entretués... C’est dommage qu’un pays aussi pourvu de compétences ne bouge que lorsque le Chef est au pays.

Source : L’anecdote

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Entrepreneuriat : Quand les femmes osent… => Une série de conférences thématiques bouclée ce 18 octobre à Douala. Adèle (...)
Commémoration : Eséka, un an après => Les populations de cette ville continuent de vaquer à leurs occupations, (...)
Douala : La marche du Sdf interdite => L’administration reproche au président régional du Social Democratic Front (...)
2ème pont sur le wouri : 6.000 véhicules en circulation (...) => Il existe un peu plus de cinq cent mille engins dans le parc automobile (...)
Entretien routier : le Matgenie soutient les (...) => Grâce au projet Sacir, cette entreprise accompagnera désormais les maires (...)
2e Pont sur le Wouri : Ce qui va stopper les (...) => La fin de la construction des voies d’accès devrait permettre de tourner (...)
Sécurité sociale : Consultations pour amender la (...) => La 20e session de la commission nationale y relative s’est réunie hier à (...)
Affaire Camtel-Orange : Perturbations continues => L’interruption des liaisons de transmission de la fibre optique crée de (...)
Affaire klétus/ canal2/sweet fm : Emmanuel CHATUE rompt (...) => Kletus, collaborateur externe et animateur dans les programmes Jambo de (...)
Prix d’excellence Minesec : 401 enseignants et élèves à (...) => Ils ont reçu médailles et appuis financiers, au cours d’une cérémonie présidée (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0