PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Partenaires au développement : le clin d’œil du Gicam

mercredi 15 novembre 2017


Un forum s’est déroulé hier à Yaoundé pour explorer les axes de coopération entre ces différents acteurs.

Et si on allait au-delà des mots. Et si on arrêtait d’affirmer que le secteur privé est un moteur de croissance sans véritablement lui donner les moyens de l’être. C’est en cela que l’initiative du Groupement inter patronal du Cameroun (Gicam) est louable, selon Christian Yoka, directeur de l’Agence française de développement (Afd). Au cours du forum qui a réuni hier à Yaoundé les partenaires au développement et le Gicam, à l’initiative de ce dernier, le directeur de cette institution au Cameroun a loué cette perche directe à eux tendue par le Gicam pour un accompagnement optimal du secteur privé. D’ailleurs, l’Afd est déjà engagée sur cette voie à travers plusieurs projets. L’un d’eux, le projet des Centres de formation professionnelle sectoriels sera cofinancé par le Gicam.

En fait, l’objectif principal de ce forum est, selon Célestin Tawamba, président du Gicam, de poser les bases d’une collaboration plus efficiente et efficace entre les deux parties. Isaac Tamba, directeur général de l’Economie au ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat), voit en ce forum une réponse aux observations faites à la délégation camerounaise qui s’est récemment rendue à Washington, en marge des assemblées annuelles de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international. « Des partenaires techniques et financiers nous ont confié que le Cameroun n’arrivait pas à exploiter les possibilités de financement du secteur privé qui sont mises à sa disposition. Bien plus, il nous a été reproché le fait que d’année en année, les marges de progression que nous avions enregistrées en terme de présence s’effritaient », a affirmé le directeur général de l’Economie. Autrement dit, il ne se pose pas un problème de financements mais, plutôt de disponibilité des projets bancables.

Parlant de projets justement, le Gicam a présenté un pipeline de projets qui pourrait contribuer à rendre plus fort le secteur privé. Il est au préalable question, au niveau de l’environnement des affaires de renforcer le dialogue public-privé ; de créer un centre de développement de l’entreprise ; de produire un livre blanc sur l’économie camerounaise, entre autres. Les institutions d’aide au développement présentes à ce forum se sont engagées à collaborer avec le Gicam pour un secteur privé plus compétitif.

Par Aïcha NSANGOU(CT)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Préparation du budget : rudence et discipline => C’est dans cette logique que devra s’inscrire la préparation du prochain (...)
Présidentielle 2018 : les Etats-Unis n’ont pas de (...) => L’ambassadeur Peter Henry Barlerin l’a réitéré mardi à l’issue d’une audience (...)
Présidentielle 2018 : Paul Biya, le candidat qui (...) => C’est le titre de l’éditorial que signe Samuel Mvondo Ayolo, dans la dernière (...)
Camwater : un nouveau PCA installé => Patrick Kum Bong Akwa, installé mardi dernier par le ministre de l’Eau et de (...)
Télécommunications et TIC : l’annuaire des données (...) => Il a été officiellement remis hier au ministre des Postes et Télécommunications
Cameroun-Espagne : le courant passe => Arrivé en fin de séjour, l’ambassadeur du Royaume d’Espagne a fait le bilan de (...)
Baccalauréat général 2018 : les clés de la réussite de (...) => Les performances de la région à cet examen font un bond en passant de 39,03% (...)
Services publics : la maladie du vendredi => Fonctionnaires et autres travailleurs ont pris l’habitude de se donner (...)
Ebolowa : l’hôtel du Comice livré en novembre => Après près de huit ans de travaux, l’ouvrage en est aujourd’hui au stade des (...)
Transformation du bois : un Camerounais rachète les (...) => La procédure de redressement judiciaire de mars 2018 s’est soldée il y a (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0