PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Parlement : Le Sénat affiche complet

samedi 14 avril 2018


Le président de la République a procédé hier à la nomination des 30 autres membres de la chambre.

C’est peu dire que l’événement était attendu. La nomination hier, par le président de la République de 30 sénateurs à la suite de la proclamation, une semaine auparavant par le Conseil constitutionnel, des résultats de l’élection du 25 mars dernier. Un acte présidentiel qui, convient-il de le rappeler, obéit aux dispositions de l’article 20 de la Constitution du Cameroun en son alinéa 2. Autre fait notable, l’acte présidentiel intervient dans les délais prévus par la loi portant Code électoral. Mieux encore, le décret présidentiel intervient 72 heures avant le délai de dix jours à compter de la proclamation des résultats de l’élection des sénateurs, comme prévu par le Code électoral camerounais. Dans le fond, il convient de relever que les grands équilibres ont été respectés à la lecture du décret du président de la République. Sept partis politiques vont siéger dans la chambre durant la 2e législature, contre six dans celle qui s’achève. Si le RDPC a amélioré son score à l’issue de l’élection du 25 mars dernier, on constate néanmoins que contrairement à 2013, le parti compte un membre en moins parmi les sénateurs nommés, passant de 26 à 25.

Une différence qui profite à l’Union nationale pour la démocratie et le progrès (UNDP). En effet, en plus de Pierre Flambeau Ngayap, son secrétaire général qui est reconduit dans la région du Littoral, cette formation politique a désormais un sénateur dans l’Adamaoua, en la personne de Djaratou Mohamadou qui était tête de liste de ce parti lors du scrutin du mois dernier. Autre nouveau venu au sein de la chambre c’est Boubakary Ousmanou pour le compte du Front pour le salut national du Cameroun (FSNC) qui remplace Ahmadou Abbo. Marlyse Aboui sera la plénipotentiaire de l’Alliance nationale pour la démocratie et le progrès (ANDP), elle qui était dans le bureau d’âge de la législature sortante en qualité de plus jeune sénateur. Dakolé Daïssala, président du Mouvement démocratique pour la défense de la République (MDR) est également reconduit. Pour sa part, l’Union des populations du Cameroun (UPC) fait son entrée dans la chambre, notamment dans le Sud-Ouest où il compte un titulaire en la personne de Leke Besongoh Akemfor Philip. Pour le reste, il convient de relever la reconduction de celui qui faisait office de doyen au cours de la dernière législature, en la personne de Nfon Victor Mukete.

Comme dans la première législature, l’on note également la présence dans les rangs de nombreuses notabilités traditionnelles issues des différentes régions du Cameroun. Au final donc, le RDPC compte aujourd’hui 87 sénateurs contre 82 dans la précédente législature. Il est suivi par le Social democratic front (SDF) avec ses sept élus. L’UNDP arrive en 3e position avec deux sénateurs. L’ANDP, le FSNC, le MDR et l’UPC ont chacun un sénateur. Comment ne pas signaler que trois hommes et femmes de médias se retrouvent dans cette chambre. Il s’agit d’Albert Mbida, Eliane Koungou Edima qui viennent retrouver Samuel Obam Assam. Les 100 membres de la deuxième législature de la chambre se retrouveront ici à Yaoundé le mardi 24 avril prochain dans le cadre de l’ouverture des travaux de la session de plein droit qui va consacrer leur entrée en fonction effective conformément aux dispositions du Code électoral camerounais.

Par Jean Francis BELIBI(CT)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Marcel Niat/Célestine Ketcha : Ennemis intimes => Le président du Sénat et le maire de Bangangté se vouent une cordiale (...)
Décentralisation : le ministre dans les chantiers de (...) => Georges Elanga Obam a visité les hôtels de ville en construction de Douala V (...)
Lutte contre la corruption : au grand mal, les grands (...) => La volonté politique du président de la République est mise en oeuvre depuis (...)
Fête de fin du Ramadan : à l’heure des derniers (...) => Les préparatifs en prélude à la fête de fin du mois de Ramadan s’intensifient (...)
Lutte contre la corruption : comment la CONAC s’est (...) => La création de la Commission nationale anti-corruption par le président de la (...)
Elecam:l’éternel recommencement => Une nouvelle direction vient d’être nommée, près de deux ans et demi après des (...)
Awards des entreprises et acteurs de la communication : (...) => Le nouveau trophée du prix de l’excellence en communication au Cameroun (...)
Hôpital d’Ebomè-Kribi : deux naissances de triplés (...) => Les six bébés nés le 22 avril dernier se portent bien, mais l’une des mamans (...)
Chantier des jeux universitaires de Maroua : il faut (...) => Le président du comité local d’organisation est descendu sur le terrain mardi (...)
Cameroun-Chine : L’ambassadeur Wei Wenhua fait ses (...) => Arrivé en fin de séjour, le diplomate chinois a été reçu en audience hier par le (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0