PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Parlement : De quoi a peur le SDF ?

samedi 18 novembre 2017


Ses élus, absents des travaux depuis mardi dernier, en raison, disent-ils de la situation dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, entendent néanmoins les reprendre bientôt.

Ils remettent ça ! Serait-on tenté de dire au regard du spectacle offert à l’opinion nationale et même internationale par le Social Democratic Front (SDF). Le principal parti de l’opposition camerounaise a choisi de boycotter l’ouverture des travaux de la session parlementaire du mois de novembre qui ont débuté mardi dernier. Alors que leurs collègues étaient réunis au palais de verre de Ngoa Ekellé, pour les députés et à l’hémicycle du palais des Congrès pour les sénateurs, c’est au siège régional du parti pour le Centre au quartier Olezoa que les élus de cette formation politique ont choisi de se retrouver. Avec au final, un communiqué signé par Banadzem Joseph Lukong et Jean Tsomelou respectivement présidents des groupes parlementaires à l’Assemblée nationale et au Sénat. Communiqué qui laisse apparaître ni plus ni moins qu’une menace sur la participation des élus de cette formation politique à la session en cours. « Au vu de l’impuissance du parlement pour ce qui est de la crise anglophone, les groupes parlementaires SDF des deux chambres ont décidé de suspendre leur participation aux séances d’ouverture des deux chambres et se réservent le droit de maintenir cette position pour le reste de la session si des mesures adéquates ne sont pas prises, mesures parmi lesquelles un débat inscrit et ouvert au parlement sur la crise anglophone », peut-on y lire. Le SDF est-il interdit de débat au parlement ? Non ! Les dispositions de l’article 35 de la Constitution sont d’ailleurs claires sur ce point en ce qui concerne le contrôle de l’action gouvernementale à travers les questions orales ou écrites, voire la constitution des commissions d’enquête. Des dispositions qui sont d’ailleurs reprises par les règlements intérieurs des deux chambres qui obligent celles-ci à organiser au moins une séance de questions orales chaque semaine lorsqu’elles sont réunies en session ordinaire. Il y a donc un cadre réglementaire bien indiqué à travers lequel les revendications du SDF peuvent être présentées. De même qu’il n’est pas inutile de rappeler que des mesures ont été prises par les pouvoirs publics en vue de résoudre la crise que vivent ces deux régions depuis un peu plus d’un an. Par ailleurs c’est l’ensemble de l’opinion nationale qui a émis le voeu de l’ouverture d’un dialogue dans ce sens. Toutes choses que ne sauraient donc justifier la politique de la chaise vide observée de la part du SDF. Chacun des acteurs politiques concernés devrait pouvoir mettre un peu d’eau dans son vin. Ce que semblent avoir compris des élus du SDF qui, comme l’indique Joseph Banadzem, entendent participer aux débats.

Par Jean Francis BELIBI(CT)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Préparation du budget : rudence et discipline => C’est dans cette logique que devra s’inscrire la préparation du prochain (...)
Présidentielle 2018 : les Etats-Unis n’ont pas de (...) => L’ambassadeur Peter Henry Barlerin l’a réitéré mardi à l’issue d’une audience (...)
Présidentielle 2018 : Paul Biya, le candidat qui (...) => C’est le titre de l’éditorial que signe Samuel Mvondo Ayolo, dans la dernière (...)
Camwater : un nouveau PCA installé => Patrick Kum Bong Akwa, installé mardi dernier par le ministre de l’Eau et de (...)
Télécommunications et TIC : l’annuaire des données (...) => Il a été officiellement remis hier au ministre des Postes et Télécommunications
Cameroun-Espagne : le courant passe => Arrivé en fin de séjour, l’ambassadeur du Royaume d’Espagne a fait le bilan de (...)
Baccalauréat général 2018 : les clés de la réussite de (...) => Les performances de la région à cet examen font un bond en passant de 39,03% (...)
Services publics : la maladie du vendredi => Fonctionnaires et autres travailleurs ont pris l’habitude de se donner (...)
Ebolowa : l’hôtel du Comice livré en novembre => Après près de huit ans de travaux, l’ouvrage en est aujourd’hui au stade des (...)
Transformation du bois : un Camerounais rachète les (...) => La procédure de redressement judiciaire de mars 2018 s’est soldée il y a (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0