PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Otages de Lagdo : Le maire Mama Abakaï et les 10 autres camerounais de retour au bercail

lundi 25 juillet 2016


Ces derniers sont arrivés dans la ville de Yaoundé dans la soirée du dimanche 17 juillet 2016 et ont immédiatement été conduits à l’hôpital général de Yaoundé pour des soins intensifs.

C’est avec beaucoup d’émotion que le maire de Lagdo Mama Abakaï et les autres Camerounais détenus en captivité en République centrafricaine depuis plus de 16 mois, ont retrouvé le Cameroun leur pays natal. Heureux de respirer à nouveau l’air paisible de la
ville de Yaoundé, la capitale du Cameroun en ce dimanche 17 juillet 2016 et surtout de jouir à nouveau de leur liberté, c’est avec les yeux pétillants de bonheur que ces derniers ont rejoint l’Hôpital général de Yaoundé, lieu de leur première escale pour bénéficier des soins sanitaires divers.

Pour souhaiter la bienvenue à ces Camerounais considérés comme « des ressuscités » parce que annoncés pour morts à plusieurs reprises, une forte délégation ministérielle au rang duquel Joseph Beti Assomo, le ministre délégué à la présidence de la République chargé de la
Défense, le ministre de la Santé publique André Mama Fouda, le gouverneur de la région du Nord Abaté Edi’i, et plusieurs autres responsables politiques et administratifs. Arrivés à l’hôpital général de Yaoundé dimanche aux environs de 23h, ces derniers ont été mis
sous soins intensifs.

D’après les responsables de l’Hôpital général de Yaoundé, il est question pour ces otages tenus captifs pendant plusieurs mois dans des conditions parfois difficiles, de faire certains examens et de recevoir des soins appropriés pour recouvrer une bonne santé. « Tous les examens biologiques et psychiatriques seront faits », a confié le responsable de cette institution au poste national.

Si tous ces otages louent Dieu et Allah pour leur libération, ils ne manquent pas de féliciter le gouvernement camerounais et le président de la République pour les efforts fournis depuis leur enlèvement jusqu’à leur libération. « Nous disons sincèrement merci
à notre chef de l’Etat. Nous sommes chez nous au Cameroun. Nous lui exprimons toute notre gratitude »
, a déclaré avec beaucoup d’émotion Mama Abakaï le maire de la commune d’arrondissement de Lagdo. Celui qui reconnait que l’espoir de revoir le Cameroun et les membres de leur famille s’était estompé, affirme qu’ils ont passé 16 mois de captivité dans la souffrance totale. « On menaçait de tous nous tuer tous les jours si le gouvernement camerounais ne verse pas la rançon demandée par les preneurs d’otages. On a fait 12 campements durant notre captivité. On, était enchaîné deux à deux. Chaque couple n’avait qu’un litre d’eau à boire par jour. Vous ne pouviez aller au toilette qu’à partir de 10h », se souvient avec beaucoup de dégoûts le maire de Lagdo encore sous le choc. Pour celui qui
reconnait avoir vécu l’enfer avec ses compatriotes, « il fait beau vivre d’être chez soi », affirme-t-il avec beaucoup de joie. Content du dénouement du film de la prise d’otage du maire de Lagdo et de 15 autres personnes, le gouverneur de la région du Nord Jean
Abate Edi’i a demandé aux populations d’avoir confiance au gouvernement de la république. « Restez calme, il faut croire au gouvernement de la République. Car le président de la République travaille », a-t-il affirmé.

Libération

Selon des informations, le maire et les 14 otages enlevés le 19 mars 2015 étaient libres depuis plusieurs jours déjà. Après des négociations fructueuses, Ils ont été remis aux soldats de la Mission des Nations unies pour la sécurisation de la Centrafrique (Minusca) le samedi 9 juillet 2016 en République centrafricaine (Rca). Parmi les quinze otages, trois dans un état critique étaient sous soins à Bangui. Après le décès de Néné Jacqueline membre du bureau national de l’Organisation des femmes du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Ofrdpc) et présidente de l’Ofrdpc de l’arrondissement de Lagdo, sa dépouille a été rapatriée au Cameroun de même que deux autres otages malades. A savoir le commerçant Alhadji Souaïbou dans un état critique et Alidou Abba, chef traditionnel de 3e degré.
Cependant, les circonstances de libération de ces otages restent floues. Car, rien ne filtre à ce niveau. On ne sait si l’Etat du Cameroun a payé la rançon demandée par les preneurs d’otages ou si Aboubacar Sidiki l’un des rebelles centrafricains incarcéré au Cameroun et dont la libération était réclamée par les preneurs d’otages a été faite ou pas.

Du moins des indiscrétions font Etat de ce que des négociations engagées par l’Etat du Cameroun avec l’appui des forces de l’ordre de la Rca seraient à l’origine de cette libération. Dans un communiqué de la présidence de la République annonçant leur libération, ce dimanche 17 juillet 2016, le secrétaire général à la présidence de la République, félicité les forces de l’ordre pour leur bravoure.

Il regrette également le décès de deux de ces otages à savoir le sieur Youssouffa mort en janvier 2016 et dame Nene Jacqueline décédée le 11 juillet 2016. Dès 15 otages enlevés à l’Est Cameroun le 19 mars 2015 dernier, seules 13 personnes sont encore vivantes.

La liste des otages enlevés du 19 au 20 mars 2016
1- Mama Abakaï, maire de Lagdo
2- Jacqueline Nene, présidente de la section RDPC Lagdo Sud 2 (décédé)
3- Dama, Infirmière et présidente du réseau des femmes
4- Sylvie Djenam, Conseiller municipal à la commune de Lagdo
5- Odile Tchambia, opérateur économique
6- Oumarou Sadou, chef traditionnel de 3e degré
7- Alidou Abba, chef traditionnel de 3e degré
8- Danda, chef traditionnel
9- Alhadji Oumarou Liman, commerçant
10- Alhadji Souaïbou, commerçant
11- youssouffa (décédé)
12- Aboubakar Abdoulaye, commerçant
13- Hamadou, chauffeur
14- Inoussa Malkaba, membre du comité local de vigilance
15- Robert Ndinga, membre du comité de vigilance

Par Hervé Villard Njiélé(LNE).

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Loi de règlement 2016 : le Minfi explique le déficit de (...) => Le texte déposé à l’Assemblée nationale la semaine dernière, a été examiné hier (...)
Soldats assassinés : L’hommage de la nation => Sur instructions du président de la République, le SED, Jean-Baptiste Bokam a (...)
SABADE : Transformation du bois : le savoir-faire (...) => La première édition du Salon africain du bois, de l’artisanat, de la (...)
Enseignement catholique : Où va la discipline (...) => Jadis réputé pour sa rigidité dans la gestion des effectifs et l’encadrement (...)
Parlement : De quoi a peur le SDF ? => Ses élus, absents des travaux depuis mardi dernier, en raison, disent-ils de (...)
Fraude et évasion fiscales : Le plan de bataille de (...) => Le 10e forum mondial sur la transparance et l’échange des renseignements dans (...)
Assemblée nationale : Cinq étages consumés => Un grave incendie s’est déclaré hier nuit, ravageant totalement une partie des (...)
Partenaires au développement : le clin d’œil du (...) => Un forum s’est déroulé hier à Yaoundé pour explorer les axes de coopération (...)
Nomination de responsables au ministère des Finances => Décret N° 2017/11320/PM du 13 novembre 2017. Le Premier ministre, chef du (...)
Nomination de responsables au ministère de l’Eau et de (...) => Décret n°2017/11321/PM du 13 novembre 2017. Le premier ministre, chef du (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0