PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Nouvelle rixe entre Kobila et Kamto

samedi 3 octobre 2015


A la veille d’une audience de leur procès, le premier accuse le second de rechercher une immunité.

Les professeurs Maurice Kamto et James Mouangué Kobila étaient encore hier devant la barre du Tribunal de Première Instance de Yaoundé, Centre administratif, pour une affaire de diffamation. En fait, l’ancien ministre délégué à la Justice, Maurice Kamto a traduit en justice son jeune collègue, James Mouangué Kobila pour diffamation dont il se sent victime, après que ce dernier l’a accusé dans les médias de plagiat qu’il aurait perpétré sur ses travaux. La semaine dernière, Maurice Kamto s’est prononcé sur deux sujets d’actualité, au point de faire la Une de certains tabloïds. Pour son adversaire au tribunal, l’ancien ministre est-il « en quête d’immunité pour son affaire de plagiat ? »

« A l’approche de chaque audience, Maurice Kamto effectue au moins une sortie politique. Il n’a pas dérogé à la règle à l’approche de l’audience du mardi, 29 septembre 2015, date à laquelle le procès doit reprendre à zéro, à sa demande », écrit James Mouangué Kobila dans une tribune libre. L’ancien membre du comité de normalisation de la fédération camerounaise de football estime, cette que fois, «  la peur augmentant sans aucun doute », il (Maurice Kamto) ne s’est plus contenté d’une sortie comme d’habitude, mais de trois sorties médiatiques dans la semaine précédant son procès. « Sous le prétexte d’apporter son soutien aux personnes placées en garde à vue administrative pour « réunion non déclarée et rébellion (refus d’obtempérer à l’ordre d’un sous-préfet) », le 15 septembre 2015, il a publié une déclaration dont les 3/4 sont plutôt consacrés… « au lancement de la prochaine campagne de son propre parti sur « la réforme du Code électoral ».

Du côté de Maurice Kamto, la réplique est immédiate. C’est ainsi que le conseiller à la communication du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (Mrc), Sosthène Médard Lipot dont Maurice Kamto est le président estime que « Monsieur Mouangué Kobila est obnubilé et obsédé par l’image de notre président. Est-ce nous, qui avons provoqué l’interpellation de Jean Marc Bikoko ? Le sujet qu’il voulait aborder dans le cadre de la sortie de la Dynamique citoyenne est une question éminemment politique. Est-ce nous qui avons initié le Café politique des journalistes ? Nous avons donné notre point de vue », se défend Sosthène Médard Lipot.

Le communicateur du Mrc conseille à l’enseignant de Droit, James Mouangé Kobila de ne pas confondre vie privée et vie publique de Maurice Kamto en faisant un lien entre leur procès et le statut d’homme politique de ce dernier. D’ailleurs, Sosthène Médard Lipot n’a pas manqué de rappeler que James Mouangué Kobila a été l’étudiant de Maurice Kamto est que, a-t-il lancé, « l’élève doit dépasser le maître, et non le tuer ».

Par Justin Blaise Akono(répères)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Microfinance aux Cameroun : Le MINFI présente de (...) => Le ministre des Finances a publié vendredi dernier la liste des (...)
Formation professionnelle : de nouvelles orientations (...) => Création d’un Conseil national de la formation, mise en place de normes et (...)
Choléra : le dispositif de riposte => Les autorités sanitaires ont confirmé des cas dans certaines villes et (...)
Cameroun-Ordre souverain de Malte : une coopération bien (...) => Au terme de leur tête-à-tête hier au Palais de l’Unité, Paul Biya et le (...)
Baccalauréat général : les délibérations ont commencé => Les jurys sont à pied d’oeuvre sur l’ensemble du territoire. Un signe majeur (...)
Prostitution : Les jeunes filles défient les professionnelles => Depuis le début des vacances, la prostitution des jeunes filles a atteint (...)
Cameroun-Union africaine : Moussa Faki Mahamat à (...) => Le renforcement de la coopération bilatérale et la situation dans les régions (...)
Prorogation du mandat des conseillers municipaux => Décret N°2018/406 du 11 juillet 2018 Le président de la République, Vu la (...)
Insécurité routière : il faut des mesures fortes => Jusqu’à présent, les mécanismes de prévention mis en œuvre tardent à produire (...)
Chantiers de la CAN à Garoua : des mesures correctives (...) => Philemon Yang a instruit les entreprises de tout mettre en œuvre pour tenir (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0