PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Nouvel article

samedi 6 juin 2009


Tout nouveau, tout bizarre, les premiers temps !

D’abord, il y a l’euphorie de la bonne nouvelle : l’heureux événement tant espéré s’annonce ! Une grosse bouffée d’amour gonfle les cœurs et incite les corps à se rejoindre avec ardeur… Et puis la réalité se superpose au rêve. Le couple mesure l’importance du bouleversement, déjà en marche.

Un fossé peut se creuser…

Certaines femmes se sentent, ou du moins se projettent mères, dès la conception, alors que certains hommes deviennent pères à la naissance de leur enfant. Si fossé il y avait, il faudrait le combler, tout au long de la grossesse, pour vivre l’aventure ensemble, non seulement comme futurs parents, mais aussi comme un couple d’amants.

Les divers désagréments physiques n’arrangent rien

Fatigue, somnolence, éventuellement nausées et vomissements, seins lourds et douloureux… Rien de tout cela, il faut le dire, ne prédispose à se transformer en une bombe sexuelle !

Il arrive que le futur père s’en trouve déstabilisé

Il ne sait comment réagir à ce comportement inhabituel, auquel il n’était pas préparé. Qu’attend-on de lui, au juste ? Doit-il se faire discret, ou témoigner de son désir ? Un désir qui peut d’ailleurs subir une légère baisse, car lui aussi doit s’adapter à la nouvelle situation. Devenue mère, sa compagne conservera-t-elle tout son sex-appeal et son goût pour les câlins ? Lui-même saura-t-il “assurer”, en tant qu’amant comme en tant que père ?

Moins la grossesse est visible, plus les doutes l’assaillent

Les transformations vécues par sa compagne n’en paraissent que plus secrètes, plus incompréhensibles… Et il peut choisir de se montrer plus “respectueux” qu’elle ne le souhaiterait. Lui attend qu’elle se manifeste, elle n’a guère l’énergie de prendre les devants… Un malaise risquerait de s’installer si on ne lui faisait pas barrage en exposant franchement ce que l’on ressent.

Même si la fréquence des rapports sexuels diminue...

... il n’y a aucune raison pour que le plaisir ne soit pas au rendez-vous. Douze semaines d’accalmie relative, dans une ambiance tendre et sensuelle, ne signent pas l’échec d’un couple. Douze semaines de silence morose sur une abstinence mal vécue peuvent en revanche laisser des traces.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nouvel article => Tout nouveau, tout bizarre, les premiers temps ! D’abord, il y a l’euphorie (...)
Comment draguer sur le web ? => « Un dîner romantique, une promenade sur une plage au clair de lune… Tout ce (...)
L’entretien d’embauche : « comment vendre au mieux sa (...) => Comment préparer son entretien d’embauche Tout comme le sport, la meilleure (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0