PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Nomination des généraux : La gendarmerie oubliée

samedi 17 octobre 2015


Les remplaçants de Mambou Deffo et Mohamadou Hamadiko n’ont toujours pas été nommés.

Les cinq généraux de brigade nommés jeudi dernier par le président de la République sont tous issus de l’armée de terre. Jacob Kodji, Simon Ezo’o Mvondo, Frederic Ndjonkep Meyomhy et Valère Nka appartiennent à ce corps. Tout comme Bouba Dobekréo, coordonateur du Bataillon d’intervention rapide (Bir)  ; une unité rattachée à l’armée de terre. A l’évidence, l’acte du chef suprême des armées n’est pas passé inaperçu. La preuve ? Il suscite des interrogations chez des hauts gradés de la gendarmerie nationale. Ces derniers estiment que leur « corps a été lésé ».

Un regard rapide sur l’effectif des généraux au Cameroun permet de « comprendre » les inquiétudes des gendarmes. Ils disposent de six généraux sur la trentaine en activité au sein de l’armée. On peut citer les généraux de division Ivo Desancio Yenwo (directeur de la sécurité présidentielle), Simon Pierre Dagafounangsou (commandant de la première région de gendarmerie avec poste de commandement à Yaoundé), Laurent Claude Angouan’d (directeur central de l’administration et de la logistique à la gendarmerie nationale), et Isidore Obama (commandant de la deuxième région de gendarmerie). Il faut ajouter à ces derniers, les généraux de brigade Daniel Njock Elokobi (directeur de la coordination centrale de la gendarmerie nationale) et Doualla Massango.

Les bérets rouges ont par ailleurs perdu deux généraux entre 2014 et 2015 : le général de division Mambou Deffo, ancien inspecteur général de la gendarmerie nationale au secrétariat d’Etat auprès du ministre de la Défense chargé de la gendarmerie nationale (Sed) et le général de brigade Mohamadou Hamadicko, ancien directeur général de l’Eiforces. L’acte présidentiel de jeudi dernier n’a pas remplacé les deux officiers-généraux décédés, ce qui suscite des incompréhensions. A la différence de la première et la deuxième région de gendarmerie commandée respectivement par des généraux, la troisième et la quatrième région nouvellement créée sont commandées par des colonels. On espérait également avoir des généraux à Garoua et Kousseri qui logent respectivement la Rg3 et la Rg4.

Avant celle de jeudi dernier, la dernière nomination des généraux par le président de la République remontait au 11 mars 2011. Paul Biya avait nommé et élevé 10 colonels et capitaines de vaisseau aux grades de général de brigade et Contre-Amiral. Deux officiers généraux de gendarmerie figuraient sur les listes. Après les mécontentements des médailles de la vaillance octroyées au Bir, voici l’affaire des généraux qu’il faut gérer. En attendant certaines sources dans le sérail sont d’avis que ce « oubli » serait la conséquence d’une rivalité – supposée ou réelle – entre le Sed et le Mindef. D’ailleurs précisent-elles, seul Edgar Alain Mebe Ngo’o aurait été consulté pour ces dernières nominations.

Par Ibin Hassan(Mutations )

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Prostitution : Les jeunes filles défient les professionnelles => Depuis le début des vacances, la prostitution des jeunes filles a atteint (...)
Cameroun-Union africaine : Moussa Faki Mahamat à (...) => Le renforcement de la coopération bilatérale et la situation dans les régions (...)
Prorogation du mandat des conseillers municipaux => Décret N°2018/406 du 11 juillet 2018 Le président de la République, Vu la (...)
Insécurité routière : il faut des mesures fortes => Jusqu’à présent, les mécanismes de prévention mis en œuvre tardent à produire (...)
Chantiers de la CAN à Garoua : des mesures correctives (...) => Philemon Yang a instruit les entreprises de tout mettre en œuvre pour tenir (...)
Médiation, multiculturalisme : la Commission Musonge (...) => Invitation adressée hier par l’ambassadeur de France au Cameroun lors de sa (...)
Plan d’assistance humanitaire : premières actions (...) => Sur très hautes instructions du président de la République, la première (...)
Plan d’assistance humanitaire d’urgence : le détail des (...) => L’intégralité du propos liminaire du ministre de la Communication lors de son (...)
Marcel Niat/Célestine Ketcha : Ennemis intimes => Le président du Sénat et le maire de Bangangté se vouent une cordiale (...)
Décentralisation : le ministre dans les chantiers de (...) => Georges Elanga Obam a visité les hôtels de ville en construction de Douala V (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0