PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Mystère : Où sont passés les Chinois enlevés ?

mercredi 4 juin 2014


Alors que Paul Biya a pu obtenir la libération des religieux de Tchéré, des interrogations planent sur le sort des employés chinois de Sinhydro kidnappés au mois de mai dernier par les djihadistes de Boko Haram.

Voici maintenant 19 jours que l’on est sans nouvelles des 10 Chinois. Otages de Boko Haram, ils ont été enlevés dans la nuit du 16 au 17 mai 2014. Cette nuit-là, le site industriel des Asiatiques située à 20 km du Nigeria est la cible d’une centaine de djihadjistes lourdement armés. L’intervention du Bir n’aura pas permis de sauver les meubles. Car les islamistes en supériorité numérique, vont mettre à contribution leur logistique. Au cours de ces évènements, un élément du Bir est abattu. Les islamistes vont également emporter des camions appartenant aux entrepreneurs chinois, des détonateurs et dix (10) pick-up. « Des recherches sont en cours pour retrouver les traces des terroristes de Boko Haram. Nous nous sommes attelés également à renforcer la sécurité autour du site », avait assuré à l’époque des faits un responsable du Bir. Il n’en est toujours rien.

Sur place à Waza, les occupants du site attaqué ont levé l’ancre en signe de solidarité pour leurs compatriotes enlevés. Les travaux de bitumage de la route Waza-Dabanga (à l’arrêt) ne sont pas prêts de reprendre. Ce malgré une réunion de persuasion tenue le 23 mai par Augustine Awa Fonka, gouverneur de l’Extrême-Nord. « L’entreprise Sinhydro a décidé d’abandonner les travaux de bitumage de la route Waza-Dabanga. Ils décampent depuis le 26 mai 2014 à destination de la Chine. Ce qu’il faut savoir c’est qu’ils ont été rappelés par leur pays suite à l’attaque de leur camp et l’enlèvement de leur frères », confie sous cape une source.

Silence, on négocie !

Comme à son habitude à chaque enlèvement, la présidence de la République applique la loi de l’omerta. On l’a vu avec les religieux de Tchéré dont la nouvelle de la libération a pris de court même le gouverneur de l’Extrême-Nord. Au-delà des enquêtes mixtes visant à retrouver la trace des otages chinois, des intermédiaires seraient à l’œuvre pour obtenir leur libération. Et selon des indiscrétions, ces négociations seraient sur la bonne voie. « Le nombre important des otages va sans doute amener le ravisseurs à lever les enchères. C’est sûrement ce qui fait coincer les négociations », avance une source locale. Cette dernière voit également d’un bon œil la mise sur pied du front nordiste anti-Boko Haram. En engageant récemment l’ensemble des chefs traditionnels de l’Extrême-Nord dans cette bataille contre les djihadistes, Cavaye Yeguie Djibril, le président de l’Assemblée nationale, a vu juste. Dire que l’implication effective du pouvoir traditionnel (et autres villageois) aux côtés des forces militaires, enregistre déjà quelques résultats dans le Mayo Sava. Le renseignement a brisé la glace de la peur.

Par Salomon KANKILI (Le Messager)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Prostitution : Les jeunes filles défient les professionnelles => Depuis le début des vacances, la prostitution des jeunes filles a atteint (...)
Cameroun-Union africaine : Moussa Faki Mahamat à (...) => Le renforcement de la coopération bilatérale et la situation dans les régions (...)
Prorogation du mandat des conseillers municipaux => Décret N°2018/406 du 11 juillet 2018 Le président de la République, Vu la (...)
Insécurité routière : il faut des mesures fortes => Jusqu’à présent, les mécanismes de prévention mis en œuvre tardent à produire (...)
Chantiers de la CAN à Garoua : des mesures correctives (...) => Philemon Yang a instruit les entreprises de tout mettre en œuvre pour tenir (...)
Médiation, multiculturalisme : la Commission Musonge (...) => Invitation adressée hier par l’ambassadeur de France au Cameroun lors de sa (...)
Plan d’assistance humanitaire : premières actions (...) => Sur très hautes instructions du président de la République, la première (...)
Plan d’assistance humanitaire d’urgence : le détail des (...) => L’intégralité du propos liminaire du ministre de la Communication lors de son (...)
Marcel Niat/Célestine Ketcha : Ennemis intimes => Le président du Sénat et le maire de Bangangté se vouent une cordiale (...)
Décentralisation : le ministre dans les chantiers de (...) => Georges Elanga Obam a visité les hôtels de ville en construction de Douala V (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0