PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Musique : Taty Eyong, c’est son comme ça !

mercredi 20 septembre 2017


Entre africanité et modernité, l’artiste camerounaise, est une voix qui mérite le détour.

Dans les transistors, sur les scènes, une beauté d’ébène avec sa voix fluette fait bouger les têtes : Taty Eyong. Pour captiver les mélomanes, la chanteuse a son appât : le titre « C mon comme ça ». Un single qui fait sensation entre guitare, balafon et autres percussions. Son tempo et sa technique vocale constituent une escale musicale qui, entre soul, jazz et bikutsi, laisse éclore un génie, qui semble pétri de magie. Son clip signé Ada Kenji, mérite d’être vu. Des milliers de fans sont déjà conquis sur YouTube. Mélange subtil de touches locales et occidentales, le style de Taty Eyong est révélateur. Son travail veut se hisser loin du « déjà vu ». Lors de l’élection Miss ronde et belle au Hilton Hôtel à Yaoundé, le 25 juin dernier par exemple, sa prestation a fait étalage d’un réel savoir-faire artistique.
Le temps de trois décennies, la sublime Taty a pu s’octroyer des acquis.

En France comme ici, à travers de nombreux festivals (Festibikutsi, Kolatier…), le lead vocal du groupe NkulObeng a toujours su faire les choses bien. Normal alors, que des artistes comme Manu Dibango, André Manga et bien d’autres, la veuillent comme choriste. Tatiana Jeanne Begondo Eyong (son véritable nom) ce n’est pas que du son. Entre percussions et contorsions, en matière de danse, elle est également un talent en fusion. Avec ses performances chorégraphiques, nombreux sont ceux qui se laissent transporter par la fondatrice de la compagnie Jade. Moulée par des artistes cités plus haut, mais aussi de bien d’autres à l’image de Danielle Eog, Belka Tobis, Sanzy Viany… Taty Eyong est un exquis produit fini. Comme ses aînés l’entrevoient, le public sera conquis par son premier album qui se peaufine. Un cocktail de décibels à la hauteur de la belle. Le rendez-vous est pris au plus tard en 2018.


Par Gaël de SOUZA(CT)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Festi-bikutsi : Aloa Javis et Beti Joseph célébrés => Un hommage à ces deux légendes du rythme sera la principale ligne de cette (...)
Mballa Roger’s est mort ! => L’auteur du titre à succès « Ma ding wa » est décédé dans la nuit de jeudi à (...)
Gospel : Gaston Beni en messager du Christ => Le chantre-évangéliste a présenté son nouvel album « Espoir en Jésus » lors (...)
Manu Dibango en conclusion => L’icône de la musique camerounaise et africaine était la vedette du gala de (...)
Longuè Longuè :je ne suis pas fou => L’artiste musicien qui défraie la chronique sur la toile avec ses vidéos a (...)
Musique : Mr Black, on y croit ! => Le jeune rappeur séduit ses pairs avec son titre « Bats-toi frérot ». Rimes, (...)
Musique : Taty Eyong, c’est son comme ça ! => Entre africanité et modernité, l’artiste camerounaise, est une voix qui mérite (...)
Spectacle : Ntondobe, la résurrection => Après 18 ans d’absence, l’artiste a renoué samedi dernier avec la scène à (...)
Droits d’auteur de l’art musical : et maintenant (...) => La toute nouvelle Sonacam fait ses premiers pas, et déjà elle doit affronter (...)
Festival Me-mi-ke : le Noun expose ses richesses => La 8e édition, lancée le 6 septembre dernier à Yaoundé, s’achève ce samedi. (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0