PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Musique : Extase, le premier single de Julian Bahell

lundi 23 mai 2016


Les mélomanes camerounais vibreront ces vacances au rythme de la chanson Extase, le tout premier opus de Julian Bahell. Jovago vous présente ce jeune homme plein d’ambitions.

A la question de savoir quelles sont les chansons qui font sensation en ce moment au Cameroun, les mélomanes répondront certainement entre autres : “Coller la petite de Franko”, “Tuer pour tuer de Maalhox” ou encore “ça se passe ici de Salatiel” et “Ndutu de Locko”. Ce sont des tubes qui font la une dans tous les cabarets et discothèques du pays sans compter les concerts où ces artistes se produisent. Pas une soirée (mariage, anniversaire, etc.) sans écouter les mélodies de X-Malea ou encore de Charlotte Dipanda qui sont devenus de véritables idoles pour les jeunes.

A la veille des vacances scolaires, plusieurs artistes annoncent déjà la sortie d’albums. Extase, le premier single de Julian Bahell figure parmi les opus qui feront certainement sensation durant cette longue trêve scolaire. L’artiste originaire du Cameroun, signe son entrée dans le show-biz avec ce single envoûtant. Extase, un titre qui interpelle les hommes à respecter leurs épouses. C’est une chanson extraite d’un film écrit en 2010 et qui n’a malheureusement jamais été exploité. Partagé entre le RNB et le slow, Extase met surtout en lumière la voix envoûtante et hallucinante de l’auteur qui fera certainement battre le coeur de nombreuses fans.

A peine annoncée sur les réseaux sociaux, la chanson fait déjà écho chez les internautes qui n’hésitent pas pour certains à partager la chanson et pour d’autres à s’interroger sur les origines de l’auteur que les femmes trouvent très attirant.

Qui est ce nouveau-né de la musique camerounaise ?

Comme le vieil adage le stipule bien, “dis-moi d’où tu viens et je te dirais qui tu es”. Eh bien, Juilan Bahell est originaire du pays des Lions indomptables, le pays de Manu Dibango et de Richard Bona, le pays des adeptes de la musique. C’est à l’âge de 13 ans qu’il fait ses débuts dans l’art en intégrant une école de théâtre. Après quelques années passées dans ce milieu un peu compliqué pour lui, Julian se lance dans le hip-hop où il compose des chansons qui valorisent son pays et l’Afrique toute entière. Le jeune camerounais passe quelques années dans son pays avant de s’installer définitivement à Paris. C’est dans cette métropole qui abrite certains des plus grands chanteurs, que l’artiste redécouvre sa passion pour la musique. Il intègre alors le studio Vanina Mareshal où il suit une formation et en sort avec un diplôme de choriste. En 2015, l’artiste sort son label de production, Bahell Entertainment avec lequel il produit son premier single, Extase qui fait son entrée dans l’univers musical camerounais et même mondial.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Coco Argentée : l’amour en recette pour femmes (...) => Avec « Femme », l’artiste fait danser ses fans, en jouant à la conseillère (...)
De l’humour et du show à Douala Bercy le dimanche 4 (...) => Le collectif des humoristes et comédiens du Cameroun en partenariat avec (...)
Littérature : l’Association des écrivains refait (...) => Pour sa rentrée littéraire, elle organise plusieurs activités pour la (...)
Concours Mützig Star ; la révélation Vanessa Monjoa => La jeune femme de 23 ans a remporté la 27e édition de cette compétition (...)
Arts patrimoniaux : une diversité rassurante => Le premier Salon dédié à ce pan du patrimoine s’est achevé le 24 décembre (...)
Agrément de la SONACAM : Les artistes disent merci => Porteurs d’un message de reconnaissance et de soutien au président de la (...)
Festival Ti-î : la RCA sous son meilleur jour => Les fils de ce pays, soucieux de mettre en avant leurs richesses (...)
Canal Olympia : merci les Trophées Francophones (...) => La salle de cinéma inaugurée le 14 juin 2016 dans le campus de Ngoa-Ekelle à (...)
K-Walk 2017 : l’Afrique inspirante => La quatrième édition de ce rendez-vous de l’élégance et de la création a laissé (...)
Ngondo 2017 : la lumière de la paix => La fête du peuple Sawa s’est achevée hier 3 décembre 2017 sur les berges du (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0