PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Mœurs : Un arrêté préfectoral interdit « coller la petite » dans la mifi

mardi 3 novembre 2015


D’après Joseph Tangwa Fover, cette chanson représente une menace pour les bonnes mœurs.

Dans les coulisses, l’artiste Franko était annoncé à Bafoussam le 14 novembre prochain. Mais ce rendez-vous est plus que jamais hypothétique. Car sa chanson culte « coller la petite » est un danger pour les mœurs, selon Joseph Tangwa Fover. Visiblement pour empêcher que le message qui y est véhiculé s’incruste davantage dans la tête des populations de son ressort de commandement, le préfet de la Mifi n’a pas hésité à l’interdire. A travers un arrêté signé dans l’après-midi de ce lundi 2 novembre 2015. Cet arrêté est formel en son article 1er : « est interdit sur l’ensemble du département de la Mifi, à compter de la date de signature du présent arrêté, la vente, la promotion, la diffusion de l’œuvre musicale de l’artiste Franko, auteur de la chanson ‘’coller la petite’’ », tranche Tangwa Fover qui prévient que « tout contrevenant aux dispositions du présent arrêté, s’expose aux sanctions prévues par la réglementation en vigueur ». Dans son arrêté, le préfet de la Mifi instruit les sous-préfets des arrondissements de Bafoussam I, II, III, le commissaire central de la ville de Bafoussam, ainsi que le commandant de groupement de gendarmerie territoriale de Bafoussam, de se charger chacun en ce qui le concerne, de l’exécution de cette mesure.


Joseph Tangwa Fover
justifie cette décision par les nécessités de maintien de l’ordre et de lutte contre la dépravation des mœurs.

Si cette mesure est saluée par certains au regard des obscénités que semble promouvoir cette chanson et son auteur, elle est pour d’autres, ni plus ni moins qu’un prétexte pour l’autorité administrative de se mettre sur la sellette. D’autant plus, soutiennent ces derniers, que nombre d’autres mesures similaires de Joseph Tangwa Fover restent ostentatoirement foulée au pied. Au nez et à la barbe de celui-ci. Au hasard, ils citent notamment l’interdiction du commerce ambulant aux mineurs de moins de 14 ans, du vagabondage des élèves aux heures de cours, du port des pantalons slims…

Par Vivien.T.(LNE)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Spectacle : Petit Pays assure toujours => L’artiste quinquagénaire a mobilisé plus de 5000 spectateurs le 1er juillet (...)
A la veille de la sortie de son nouveau maxi single, (...) => Dans une petite robe noire qui laisse transparaître ses formes généreuses, (...)
Musique camerounaise:les jeunes au pied du mur => Face à la concurrence des anciens succès et des sonorités étrangères, la jeune (...)
Nécrologie : les Macase sans voix => Merveille Tsang’Mbe, 30 ans, l’une des deux chanteuses du célèbre groupe, a (...)
La musique autrement => « Voilà-moi ! » est un blog spécialisé offrant des services diversifiés pour les (...)
La danse des blogs => Ils sont florissants sur la toile, et nombre de jeunes gagnent leur vie (...)
Concert de l’Espoir 2017 : des signes et des chansons => La chorale des sourds a donné une prestation au cours du spectacle organisé (...)
Festival Fomaric : la reconnaissance officielle => La 24e édition inaugurée hier marque aussi un partenariat formel avec la (...)
Musique : rencontre à voix-basse => Etienne Mbappè et Ben Decca ont partagé deux scènes à Douala. Prémices d’un (...)
2016, les répères culturels => 20.01.16 : Le groupe X-Maleya présente son cinquième album au public de (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0