PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Mobile Money : les prix qui fâchent

mercredi 16 août 2017


Les opérateurs ont récemment réajusté les frais d’envoi et de réception au grand désarroi des consommateurs.

Le malaise est réel chez les adeptes du transfert d’argent par mobile. Depuis le 1er août dernier, ils ont vu les prix des transactions passer du simple au double dans certains cas… sans préavis. La tendance haussière des frais d’envoi et de réception chez le leader du service de transfert d’argent par mobile, Orange Money est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Jusqu’alors, l’opérateur de téléphonie avait réussi à séduire la clientèle. Le succès du service Orange Money avait même provoqué des remous chez le leader traditionnel du transfert d’argent au Cameroun, Express Union. Celui-ci offre également un service de transfert d’argent par mobile. A côté, l’autre opérateur de téléphonie qui offre également un service de transfert d’argent avec son MTN Mobile Money (MoMo), se démène comme il peut. Du reste d’une façon générale, l’engouement pour le mobile money est bien réel.

Mais voilà, le succès grandissant de ce mode de transfert d’argent semble avoir suscité des appétits. Les opérateurs se sont engouffrés dans le filon et méthodiquement, amènent les utilisateurs de leur service à payer un peu plus cher. Ainsi, depuis le 1er août 2017, les frais de transfert mobile Orange sont prélevés au moment de l’envoi et du retrait. A titre d’illustration, d’après la nouvelle tarification de l’opérateur Orange, pour un transfert mobile de 5001 à 10 001 FCFA, l’envoi coûtera 50 FCFA et le retrait 150 FCFA. Pour ce segment, il y a une augmentation de 50 FCFA supportée par l’émetteur par rapport à la situation d’avant 1er août 2017. Chez MTN, les prestations sont payantes depuis le mois de juin dernier. C’est ce qui suscite la colère des consommateurs. Les principales associations de consommateurs crient au vol. Pas moins ! Elles promettent même des actions judiciaires et des manifestations de protestation pour ramener les opérateurs à la raison (?).

Jusqu’ici, les opérateurs se font discrets et communiquent à minima sur la nouvelle tarification des services. Toujours est-il qu’une source proche d’Orange laisse entendre que la « légère » augmentation des tarifs des transactions procède d’une démarche normale. Pour un service de qualité, il faut en payer le prix clame-ton, afin de permettre à l’opérateur d’améliorer les prestations. C’est la même ligne de défense chez MTN, qui le premier avait revu à la hausse ses tarifs. Comment les deux opérateurs entendent se comporter face au mécontentement des consommateurs ? A ce sujet aucune réponse ne fuse chez l’un et l’autre opérateur. Toutefois, tous les deux disent être à l’écoute du marché.

Par Simon Pierre ETOUNDI (CT)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Préparation du budget : rudence et discipline => C’est dans cette logique que devra s’inscrire la préparation du prochain (...)
Présidentielle 2018 : les Etats-Unis n’ont pas de (...) => L’ambassadeur Peter Henry Barlerin l’a réitéré mardi à l’issue d’une audience (...)
Présidentielle 2018 : Paul Biya, le candidat qui (...) => C’est le titre de l’éditorial que signe Samuel Mvondo Ayolo, dans la dernière (...)
Camwater : un nouveau PCA installé => Patrick Kum Bong Akwa, installé mardi dernier par le ministre de l’Eau et de (...)
Télécommunications et TIC : l’annuaire des données (...) => Il a été officiellement remis hier au ministre des Postes et Télécommunications
Cameroun-Espagne : le courant passe => Arrivé en fin de séjour, l’ambassadeur du Royaume d’Espagne a fait le bilan de (...)
Baccalauréat général 2018 : les clés de la réussite de (...) => Les performances de la région à cet examen font un bond en passant de 39,03% (...)
Services publics : la maladie du vendredi => Fonctionnaires et autres travailleurs ont pris l’habitude de se donner (...)
Ebolowa : l’hôtel du Comice livré en novembre => Après près de huit ans de travaux, l’ouvrage en est aujourd’hui au stade des (...)
Transformation du bois : un Camerounais rachète les (...) => La procédure de redressement judiciaire de mars 2018 s’est soldée il y a (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0