PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Meiganga : Il viole sa mère - Le fils a reconnu les faits après une enquête ouverte à la gendarmerie

jeudi 31 octobre 2013


Le fils a reconnu les faits après une enquête ouverte à la gendarmerie.

Dans la nuit du 26 au 27 octobre derniers, Aboubacar Yerima, 27 ans, a violé sa mère, Amina Mbieng âgée de 55 ans. En effet, le jeune homme, qui partage le même toit que sa maman, s’est rendu le 15 octobre dernier au village Yambaka situé à 90 kilomètres de Meiganga sur la route de Ngaoundéré. Il y est allé pour travailler comme manœuvre dans un chantier de construction d’une maison. Quelques jours après, il est revenu à Meiganga pour rendre visite à sa maman.

A l’arrivée de son fils, aux environs de 23 h, la maman se réveille brusquement. Elle attache un pagne, puis, sert le repas à son fils. Ce dernier qui tenait une bouteille de bière à moitié pleine, oblige sa maman à partager cette boisson avec lui. Amina Mbieng se sert sans hésiter. Après avoir pris deux verres de bière, elle est plongée dans un sommeil profond. Aboubacar en profite pour accomplir sa sale besogne. C’est le 27 octobre aux environs de 10 h, que la vieille femme est découverte par sa sœur Mbieng Khadidja venu la chercher pour se rendre au champ.

Transportée à l’hôpital inconsciente, le liquide spermatique qui a été trouvé sur elle a permis au médecin d’affirmer qu’elle a été droguée puis violée. Soupçonné par sa mère, Aboubacar Yérima a été rattrapé par les éléments de la gendarmerie de Meiganga au moment où il tentait de quitter la ville. Au cours de l’enquête qui a été ouverte, le fils a reconnu les faits. Il sera présenté au procureur de la République afin qu’il réponde de son acte.

Mais déjà sa maman s’oppose à une quelconque action judiciaire sous prétexte que son unique enfant est sous l’emprise des forces maléfiques et par conséquent il doit être délivré. Elle a sollicité l’intervention du lamido qui ne s’est pas encore prononcé.

Par Charles Mahop (Le Jour)

1 Message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lutte contre le terrorisme : Le Nigéria et le Cameroun (...) => Déclaration du chef d’état major des forces armées nigérianes après le (...)
Sénat : La seconde législature s’ouvre => Les membres de la chambre se retrouvent ce matin au Palais des Congrès de (...)
Fête du travail : Du social pour commercer => Les mutuelles étaient à l’honneur du lancement de la semaine du travailleur (...)
Présidentielle 2018:Maurice Kamto dans la course => S’il est élu après ce scrutin, le candidat du Mrc entend entre autres, (...)
Election sénatoriale:l’argent de la campagne fait du (...) => Les neuf partis engagés dans ce scrutin n’ont toujours pas reçu le financement (...)
Situation dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest : les (...) => Le Minrex Lejeune Mbella Mbella, a reçu hier l’ambassadeur des Etats-Unis au (...)
46e fête nationale : 3 350 personnalités à distinguer => Révélation faite hier au Palais de l’Unité par le Grand chancelier des Ordres (...)
Présidentielle 2018 : des raisons pour choisir Paul (...) => Dans sa dernière parution, la publication du Cabinet civil présente les (...)
Plan d’urgence triennal : 800 logements sociaux en (...) => Au cours du Conseil de cabinet du 1er mars, le ministre de l’Habitat et du (...)
Investissement : Voici venir le « Douala Grand Mall (...) => La première pierre du futur centre commercial régional posée mercredi par le (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0