PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Meiganga : Il viole sa mère - Le fils a reconnu les faits après une enquête ouverte à la gendarmerie

jeudi 31 octobre 2013


Le fils a reconnu les faits après une enquête ouverte à la gendarmerie.

Dans la nuit du 26 au 27 octobre derniers, Aboubacar Yerima, 27 ans, a violé sa mère, Amina Mbieng âgée de 55 ans. En effet, le jeune homme, qui partage le même toit que sa maman, s’est rendu le 15 octobre dernier au village Yambaka situé à 90 kilomètres de Meiganga sur la route de Ngaoundéré. Il y est allé pour travailler comme manœuvre dans un chantier de construction d’une maison. Quelques jours après, il est revenu à Meiganga pour rendre visite à sa maman.

A l’arrivée de son fils, aux environs de 23 h, la maman se réveille brusquement. Elle attache un pagne, puis, sert le repas à son fils. Ce dernier qui tenait une bouteille de bière à moitié pleine, oblige sa maman à partager cette boisson avec lui. Amina Mbieng se sert sans hésiter. Après avoir pris deux verres de bière, elle est plongée dans un sommeil profond. Aboubacar en profite pour accomplir sa sale besogne. C’est le 27 octobre aux environs de 10 h, que la vieille femme est découverte par sa sœur Mbieng Khadidja venu la chercher pour se rendre au champ.

Transportée à l’hôpital inconsciente, le liquide spermatique qui a été trouvé sur elle a permis au médecin d’affirmer qu’elle a été droguée puis violée. Soupçonné par sa mère, Aboubacar Yérima a été rattrapé par les éléments de la gendarmerie de Meiganga au moment où il tentait de quitter la ville. Au cours de l’enquête qui a été ouverte, le fils a reconnu les faits. Il sera présenté au procureur de la République afin qu’il réponde de son acte.

Mais déjà sa maman s’oppose à une quelconque action judiciaire sous prétexte que son unique enfant est sous l’emprise des forces maléfiques et par conséquent il doit être délivré. Elle a sollicité l’intervention du lamido qui ne s’est pas encore prononcé.

Par Charles Mahop (Le Jour)

1 Message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Don spécial du chef de l’Etat : 100 000 nouveaux (...) => La distribution se fera dès demain dans les universités de Douala, Buea, (...)
IST, Sida, Cybercriminalité, Drogues : le Cerac édifie (...) => L’institution caritative fondée par la première dame a aussi remis des dons (...)
Crise anglophone : L’union Européenne met en garde l’état (...) => Le week-end dernier, les évènements qui se sont produits dans la partie (...)
Convocation du collège électoral en vue de l’élection des (...) => Décret N°2018/103 du 07 février 2018 . Le président de la République, Vu la (...)
Le Conseil constitutionnel en place => Son président, Clément Atangana et ses membres ont été nommés hier par le chef (...)
Ordinateurs de Paul Biya : Les acteurs et leurs rôles (...) => Plusieurs membres du gouvernement sont intervenus dans ce dossier qui fait (...)
Election présidentielle de 2018 : Joshua Osih candidat à (...) => L’annonce a été faite dimanche, au cours de la conférence régionale du Social (...)
Diversification de l’économie : café et banane à la (...) => Les deux produits au cœur de la tournée économique effectuée les 25 et 26 (...)
Média : CRTV News est là => La chaîne d’information en continu de la télévision nationale a été lancée hier (...)
Partis politiques : des alliances à l’épreuve => L’heure est visiblement aux rapprochements ou à l’évaluation des alliances (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0