PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Medias : Le Mincom instruit l’union sacrée

mardi 24 février 2015


Issa Tchiroma Bakary demande aux médias d’éviter tout discours dissident sur la lutte contre Boko haram.

« A ceux d’entre vous qui semblent encore persister dans des voix dissonantes et contraires à cette union sacrée pour le salut de la République, je leur demande de ne pas se tromper de combat, et de reprendre raison, pour se joindre à l’ensemble de la Nation camerounaise dans sa lutte contre le terrorisme, le crime organisé et l’obscurantisme idéologique ». C’est sur cette tirade que le Ministre de la communication Issa Tchiroma a décidé de remonter les brettelles des journalistes qui n’apporteraient pas selon lui leur soutien aux forces de défense et au président de la république. « Le Cameroun est en guerre, les militaires ont leur partition à jouer et les médias la leur. Ils doivent soutenir la nation, encourager les forces de défense. Tout ce que nos forces de défense font, elles le font bien et c’est en notre nom » a-t-il martelé au cours du point de presse de ce jeudi 19 février 2014. Cette sortie du Mincom se justifie par le traitement médiatique des informations sur le conflit opposant les forces camerounaises à la secte islamique Boko Haram. Un traitement qui devrait par conséquent selon Isssa Tchiroma Bakary se dépouiller de toute objectivité. Ce rappel à « l’ordre » ne s’étend toutefois pas à toute la corporation. Certains médias seraient même à applaudir « J’aimerais vous féliciter et vous encourager dans la voie que vous avez choisie et qui est celle de votre engagement citoyen et républicain auprès du Président de la République, Son Excellence Paul Biya, chef de l’État, chef des Armées, et de nos Forces de Défense et de Sécurité sur le terrain des combats ».


Paul Biya au front ?

Un Chef des armées justement qui était au menu des échanges entre le Ministre de la Communication et la presse. Alors que certaines personnes s’interrogent encore sur la descente du président de la république sur le terrain du conflit, le Mincom trouve ces interrogations dépourvues d’intérêt. « Il est déjà sur le terrain. Le chef de l’Etat suit minute by minute l’évolution des combats. Selon vous qui a autorisé l’attaque par aviation des forces de défense camerounaises ? Il s’agissait là d’une décision que seul le président de la république pouvait prendre. »

Outre cette mise au point, le ministre de la communication, au cours du point de presse s’est attardé sur l’Etat des combats aux frontières du Cameroun dans la région de l’Extrême nord. Il était question notamment de l’attaque de Waza du 16 février dernier. « Les soldats camerounais se sont alors retrouvés en face d’un groupe d’assaillants de Boko Haram, qui s’apprêtait vraisemblablement à attaquer la ville de Waza. Malgré le nombre relativement élevé des assaillants par rapport à ceux qui constituaient la patrouille camerounaise, nos éléments ont vaillamment défendu leur position en attendant l’arrivée des renforts » Une attaque dont le bilan faisait état de 94 assaillants et 5 soldats camerounais tués.


Bilan du Sommet de la CEEAC

Le point de presse donné par le Mincom avait pour principal objectif de faire le bilan du sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale tenu à Yaoundé le 16 février 2015. Un bilan que le Mincom a notamment articulé autour de la mise en perspective de la riposte de la CEEAC contre les exactions de Boko Haram. Il faut ainsi rappeler par exemple les « insuffisants » 50 milliards Fcfa que devront contribuer les Etats membres de la CEEAC, les missions confiées aux présidents des républiques de Guinée équatoriale et du Congo dans les démarches de sollicitation d’aide auprès de la CEDEAO, et du président du Nigéria.

Source : La Nouvelle Expression

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Enseignement catholique : Où va la discipline (...) => Jadis réputé pour sa rigidité dans la gestion des effectifs et l’encadrement (...)
Parlement : De quoi a peur le SDF ? => Ses élus, absents des travaux depuis mardi dernier, en raison, disent-ils de (...)
Fraude et évasion fiscales : Le plan de bataille de (...) => Le 10e forum mondial sur la transparance et l’échange des renseignements dans (...)
Assemblée nationale : Cinq étages consumés => Un grave incendie s’est déclaré hier nuit, ravageant totalement une partie des (...)
Partenaires au développement : le clin d’œil du (...) => Un forum s’est déroulé hier à Yaoundé pour explorer les axes de coopération (...)
Nomination de responsables au ministère des Finances => Décret N° 2017/11320/PM du 13 novembre 2017. Le Premier ministre, chef du (...)
Nomination de responsables au ministère de l’Eau et de (...) => Décret n°2017/11321/PM du 13 novembre 2017. Le premier ministre, chef du (...)
Commerce intra-africain : Encore trop de barrières => En plus des procédures et frais exigibles déjà élevés, la corruption et le trop (...)
Humanitaire : La vie change avec Synergies africaines => De nombreuses personnes, démunies ou vulnérables, et autres institutions ont (...)
Situation dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest : Le Sénat (...) => Hier à l’ouverture de la session, Marcel Niat Njifenji a dénoncé les attaques (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0