PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Medias : La DGSN et le CNC veulent-ils museler l’Oeil du Sahel ?

jeudi 31 octobre 2013


Les dernières convocations des Dp de l’œil du Sahel et de Ouest Littoral attisent beaucoup de curiosités.

Le 22 octobre dernier, le délégué général à la Sûreté nationale, Martin Mbarga Nguélé, a adressé au président du Conseil national de la communication (Cnc), une correspondance, marquée du sceau de la confidentialité, dont la nervure centrale tient ceci : « En vous faisant tenir pour compétence, les parutions No 554 du 16 octobre 2013 de l’hebdomadaire (...) l’œil du Sahel (...), parlant respectivement à sa une, de 31 membres de Boko Haram livrés au Nigéria par la police et de 15 Nigérians tués dans des affrontements avec les forces de maintien de l’ordre, j’ai l’honneur de porter à votre connaissance que ces informations (.,.) relèvent du secret et sont de nature à mettre en péril la sécurité intérieure et extérieure de l’Etat ».

Le patron de la police relève, par ailleurs, que « la ligne éditoriale de Guibaï Gatama incite à la haine tribale, en faisant passer les populations du grand Nord pour des victimes d’une supposée oppression. En effet, il n’a cessé de rappeler à la mémoire collective, les tristes événements du 06 avril 1984 (à l’époque, c’est Mbarga Nguélé qui dirige la police camerounaise), en publiant une liste de personnes qui ont été tuées, selon lui, par des forces de Défense et réclame par la même occasion la remise de leurs dépouilles aux familles ». En réponse à ce deuxième sujet, Guibai Gatama indique que « ne pas parler du 06 avril 1984, c’est refuser de parler de l’histoire politique du Cameroun, de l’Upc ».

Avant de conclure : « Il est indéniable que cette manière d’agir est susceptible de mettre en mal la cohésion et la paix nécessaires pour l’édification de notre nation. Par conséquent, des dispositions devraient être prises pour mettre un terme à de tels égarements ». Le même jour, le président du Cnc, Mgr Joseph Befe Ateba, sommait par convocation, Guibaï Gatama à se présenter dans les locaux de l’organe dont il a la charge le 28 octobre courant pour, avait-il indiqué, « complément d’information ». Sans plus de précisions. Invoquant une « absence indépendante de (sa) volonté », le patron de l’œil du Sahel s’est fait représenter au Cnc par un collaborateur. Les membres du conseil, selon une nouvelle convocation en date du 29 octobre, ont jugé « insuffisantes » les informations apportées par le représentant de Guibaï Gatama.

Musellement

Dans une correspondance adressée le 29 octobre au Cnc, le Dp de l’hebdomadaire l’œil du Sahel « réitère » son entière disponibilité à apporter tous les éclaircissements aux faits qui seraient reprochés à son journal. Tout en souhaitant avoir « copie de la plainte ou des plaintes recensées » contre son journal et lui-même, pour lui « permettre de présenter, par écrit », ses éléments d’explication au sujet des articles « incriminés ».

Les différentes convocations et autres communiqués de Mgr Befe Ateba, depuis peu attisent beaucoup de curiosités. Dans un communiqué le 29 octobre 2013, le président du Cnc indiquait plutôt que l’ordre du jour de la réunion du 28 octobre portait principalement sur l’adoption des rapports de monitoring de la couverture médiatique du double scrutin législatif et municipal du 30 septembre dernier. Il indique dans ce même texte que la convocation des Dp de l’œil du Sahel et de Ouest Littoral était due à des atteintes à l’éthique et à la déontologie professionnelles. Par ailleurs, le « secret défense » invoqué par le Dgsn est lourd de confusions.

D’autant plus que, selon Ampère Simo, spécialiste du droit de l’information et de la communication, les informations relayées par l’hebdomadaire l’œil du Sahel ne posent aucun problème. « C’est des faits vérifiables par tout le monde, et qui n’ont rien à voir avec le secret défense qui, lui, relève plutôt des questions de stratégie de défense. La publication d’une telle information n’est pas de nature à porter atteinte à la défense du Cameroun », précise l’expert. Toutes choses qui portent à croire qu’il y a une volonté de museler l’hebdomadaire l’œil du Sahel.

Le président de l’Union des journalistes employés du Cameroun (Ujec), Norbert Tchana Nganté, qui constate un regain de tentatives de musellement de la presse depuis peu au Cameroun, aimerait « saisir quels sont les motifs de l’incursion de Martin Mbarga Nguélé dans le milieu de la presse. Lui appartient-il de juger les lignes éditoriales des journaux » ? s’interroge-t-il. Dénis Nkwebo, membre du bureau du Syndicat national des journalistes du Cameroun (Snjc), pour sa part, considère que la « convocation de Guibaï Gatama par le Cnc est arbitraire. Et je lui conseillerais de ne pas s’y rendre ». Selon lui, il est tout à fait normal que la police et la gendarmerie envoient ce genre de notes, mais c’est la démarche du Cnc, qu’il considère comme un organe de censure, qui est à questionner.

Par JEAN DE DIEU BIDIAS (Mutations)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Entrepreneuriat : Quand les femmes osent… => Une série de conférences thématiques bouclée ce 18 octobre à Douala. Adèle (...)
Commémoration : Eséka, un an après => Les populations de cette ville continuent de vaquer à leurs occupations, (...)
Douala : La marche du Sdf interdite => L’administration reproche au président régional du Social Democratic Front (...)
2ème pont sur le wouri : 6.000 véhicules en circulation (...) => Il existe un peu plus de cinq cent mille engins dans le parc automobile (...)
Entretien routier : le Matgenie soutient les (...) => Grâce au projet Sacir, cette entreprise accompagnera désormais les maires (...)
2e Pont sur le Wouri : Ce qui va stopper les (...) => La fin de la construction des voies d’accès devrait permettre de tourner (...)
Sécurité sociale : Consultations pour amender la (...) => La 20e session de la commission nationale y relative s’est réunie hier à (...)
Affaire Camtel-Orange : Perturbations continues => L’interruption des liaisons de transmission de la fibre optique crée de (...)
Affaire klétus/ canal2/sweet fm : Emmanuel CHATUE rompt (...) => Kletus, collaborateur externe et animateur dans les programmes Jambo de (...)
Prix d’excellence Minesec : 401 enseignants et élèves à (...) => Ils ont reçu médailles et appuis financiers, au cours d’une cérémonie présidée (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0