PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Loi des finances 2016 : La part de chaque département ministériel

mercredi 25 novembre 2015


Alors que le premier ministre se préparait à présenter son programme économique et social, les yeux des chefs de département ministériels eux, étaient certainement portés vers la Loi de Finances 2016, notamment sur le volet présentant la répartition budgétaire prévue pour l’exercice budgétaire prochain.

Car au-delà de la politique générale du gouvernement, dans la tête des ministres pesait l’envie de savoir combien (d’argent) devrait leur être alloué, et surtout, combien avait été ajouté sur l’enveloppe du budget précédant. Entre revendications portées au regard des accords internationaux ratifiés par le Cameroun, et prévoyant une enveloppe budgétaire relative à une valeur absolue précise et les revendications liées au prestige du département ministériel, chacun a dû en avoir pour sa bourse. Maintenant que le projet de Loi de finances 2016 est déposé sur la table des sénateurs pour examen, les ministres préparent leur quartier général. Au centre des réunions, les arguments à présenter à la Commission des Finances et du budget, pour décrocher la précieuse enveloppe. En attendant ce marathon interminable, voici une esquisse des enveloppes budgétaires proposées par le ministère des Finances au Parlement.

Ministère de la Défense

Les prétentions du Ministère Délégué à la Présidence en charge de la Défense pour l’exercice 2016 sont de l’ordre de 229,727 milliards Fcfa. Un budget dont le département ministériel de Beti Assomo, compte allouer 214,727 milliards de F Cfa au fonctionnement et 15. 000 millions de F Cfa au budget d’investissement public (Bip).

Cette année encore l’enveloppe budgétaire auquel aspire la Défense est en hausse. En effet l’an dernier le budget de ce département ministériel était de 209,264 milliards de F Cfa avec 200,264 milliards consacrés au fonctionnement et 9000 millions au Budget. Une dotation budgétaire qui devait couvrir les projets tels que la gouvernance et l’appui institutionnel du sous secteur défense, le renforcement de la défense du territoire, la participation à l’action nationale de développement et la participation à la protection des personnes et des biens. Selon la loi de règlement déposée le vendredi 15 novembre 2015, le Mindef aurait consommé 97, 22% de son budget.


Ministère des Relations extérieures

Le projet de loi des finances déposé jeudi dernier par le gouvernement propose pour le Ministère des Relations extérieures, un budget de l’ordre de 30,017 milliards de F Cfa. Concrètement le Minrex entend allouer 28,517 milliards de F Cfa à son fonctionnement et 1500 millions de F Cfa aux investissements.

Contrairement à d’autres ministères qui proposent une nette hausse de leur enveloppe budgétaire, le département ministériel de Lejeune Mbella Mbella ramène ses prétentions à la baisse. L’on se rappelle en effet que pour l’exercice 2015, le ministère alors dirigé par Moukoko Mbonjo avait hérité de 30,605 milliards de F Cfa qui devaient servir à la valorisation du potentiel de la coopération bilatéral, à la dynamisation de la coopération multilatérale et de la coopération décentralisée, à la gestion des camerounais à l’étranger et à l’appui dans les sous secteurs des relations extérieures. Au terme de l’exercice 2015, le Minrex affiche un taux de consommation de son budget de l’ordre de 78,82%. L’un des taux les plus bas de tous les ministères.

Ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation

Le Ministère de René Emmanuel Sadi aspire pour l’année prochaine à 42,162 milliards de F cfa. Un budget qui se repartie comme suit : 34,268 milliards devront servir au fonctionnement du département ministériel et 8,880 milliards seront consacrés aux investissements.

Ce ministère se distingue également pas la revue à la baisse de ses prétentions budgétaires. En effet, l’an dernier le Ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation avait reçu 45,343 milliards Fcfa comme enveloppe budgétaire. Une allocation reposant sur le développement du dispositif national de protection civile, l’appui institutionnel dans les sous secteur de l’administration du territoire et l’approfondissement de la décentralisation. Un ensemble de projets ayant été exécuté à hauteur de 95,91%.

Ministère de la Justice

44,810 milliards pourraient être alloués au Ministère de la Justice. Il s’agit là en effet des prétentions du Ministère de Laurent Esso pour l’exercice 2016. Dans les détails ce département ministériel entend allouer 41,750 milliards Fcfa à son fonctionnement et 3, 060 milliards au budget d’investissement public.

Les aspirations du Ministère de la Justice sont également revues à la baisse, puisque pour l’exercice 2015, ce département ministériel avait reçu 47, 992 milliards Fcfa. Une dotation budgétaire qui a couvert notamment l’activité juridictionnelle, la politique pénitentiaire et l’appui aux sous secteurs de la justice. Une couverture fa ite selon le projet de loi de règlement à 90,50%.

Ministère des Arts et de la culture

Les prétentions de ce département ministériel sont de l’ordre de 4,059 milliards. Un budget qui sera reparti en 3,459 milliards pour le fonctionnement du Ministère et 600 millions comme budget d’investissement.

Un budget en baisse de quelques millions puisque le Minac avait reçu pour l’exercice passé, 4, 072 milliards de F Cfa. Une dotation enveloppant les secteurs tels que la conservation de l’art et de la culture, le renforcement de la production des biens et des services culturels et l’appui au sous secteur art et culture. Une enveloppe budgétaire consommée à hauteur de 85,44%.

Présidence de la république

La Présidence de la République espère selon le projet de loi des finances pour l’exercice 2016 48,002 milliards Fcfa. Une enveloppe budgétaire qui servira au fonctionnement de la Présidence à hauteur de 43,002 milliards et 5 000 millions pour les investissements.

Le budget de la Présidence de la République est également revu à la baisse. Pour l’exercice 2015, la PRC avait en effet reçu 55,231 milliards Fcfa. Une enveloppe englobant les programmes tels que la coordination de l’action gouvernementale, la protection présidentielle et l’intégrité du territoire, et l’appui institutionnel de la Présidence de la république et de ses services rattachés. Selon les données du projet de loi de règlement 93,62% de l’enveloppe budgétaire de la PRC a été consommé.

Ministère des Sports et de l’Education physique

Le Minsep aimerait se voir doter de la rondelette somme de 177 667 milliards Fcfa pour l’exercice 2016. Le département ministériel dirigé par Ismaël Bidoung Mkpatt pour son fonctionnement prélèvera 13,267 milliards et pour ses investissements 164,400 milliards Fcfa.

Il s’agit là de l’un des ministères dont le budget connait une hausse considérable. En effet, le budget du Minsep pour l’exercice 2015 était de 23,786 milliards Fcfa. Il avait servi à l’application des programmes : encadrement du mouvement sportif, développement des infrastructures sportives et l’appui institutionnel dans le sous secteur sport et éducation physique. Un ensemble de projets ayant conduit à la consommation de 98,36 % du budget de l’exercice 2015.

Ministère des Forêts et de la faune

Les prétentions budgétaires du Minfof sont de l’ordre de 15,466 milliards Fcfa pour 2016. Selon le projet de Loi des finances pour l’exercice 2016, 13,216 milliards seront consacrés au fonctionnement du département ministériel de Philippe Ngolle Ngwesse et 5,250 milliards aux investissements.

Le Minfof connait aussi une baisse de son budget selon ce document déposé pour examen à l’Assemblée nationale jeudi dernier. Pour l’exercice passé, le Minfof avait hérité de 18,756 milliards Fcfa. Une dotation budgétaire qui couvrait les programmes suivants : l’aménagement et le renouvellement de la ressource forestière, la sécurisation et la valorisation des ressources fauniques et des aires protégées et l’appui institutionnel dans le sous secteur forêt et faune. De multiples programmes qui ont conduit à l’utilisation de 90,61% du budget alloué au Minfof en 2015.

Ministère de l’Enseignement supérieur

Les prétentions du département ministériel de Jacques Fame Ndongo sont de l’ordre de 47,664 milliards Fcfa pour l’exercice 2016. Une somme dont les détails confèrent 34,304 milliards au fonctionnement du Minsup et 13,340 milliards au budget d’investissement public.

Les aspirations budgétaires de ce Ministère sont en baisse comparées à celles de l’exercice 2015. En effet pour l’année qui s’achève, le Minsup avait acquis 51,944 milliards Fcfa pour les programmes tels que le développement de la composante technologique et professionnelle de l’enseignement supérieur, la modernisation et la professionnalisation des établissements facultaires classiques. Un budget consommé à 96,45%.


Ministère de la Santé publique

236,167 milliards de F Cfa. Il s’agit là des prétentions budgétaires du département ministériel dirigé par André Mama Fouda pour l’exercice 2016. Le budget de fonctionnement devra être de 103,705 milliards et celui des investissements de 132,452 milliards Fcfa.

Les aspirations du Minsanté montent d’un cran puisque le budget de l’exercice passé est inférieur à celui demandé pour le prochain exercice. Pour 2015 en effet, le Minsanté avait reçu 207,066 milliards de Fcfa pour couvrir la lutte contre la maladie et la promotion de la santé, l santé de la Mère, de l’adolescent et de l’enfant, la viabilisation du district de santé etc. Des programmes ayant conduits à la consommation de 122,93% de l’enveloppe budgétaire. Soit 22% de plus que le budget alloué à ce département ministériel.

Ministère du Travail et de la sécurité sociale

Le Mintss prévoit recevoir 4,427 milliards de F Cfa pour l’exercice 2016. Un budget qui sera constitué de 4,027 milliards pour son fonctionnement et 400 millions pour ses investissements.

Le département ministériel chapeauté par Grégoire Owona, connait également une légère baisse dans ses prétentions budgétaires. L’exercice écoulé s’est vu doté de 4,632 milliards de F Cfa qui ont soutenu les programmes tels que : la promotion de la sécurité sociale pour le grand nombre, l’Amélioration de la protection du travail et l’appui institutionnel du sous secteur travail et sécurité sociale. Les données du projet de loi de règlement font état d’une consommation de 78,88% du budget de l’exercice 2015.

Par Ben Christy Moudio (LNE)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Universités : l’heure est à la diversification des (...) => C’est un des dossiers majeurs du ministre de l’Enseignement supérieur, Pr (...)
Processus électoral au Cameroun : la Francophonie à (...) => Une mission de cette institution en séjour au Cameroun a été reçue hier par le (...)
Chantal Biya, une présence remarquée => La première dame a accompagné son illustre époux à l’ouverture de la 72e (...)
Yaoundé : de faux contrôleurs des prix du Mincommerce (...) => Des faux agents qui profitent de l’affluence de la rentrée scolaire pour (...)
Recrutement d’enseignants bilingues :plus de 8000 (...) => Ce chiffre au recrutement d’enseignants bilingues pourrait connaître une (...)
Enam : le Fils de Paul Biya sauve les candidats (...) => Junior Paul Biya, arrivé en retard la direction générale de l’Enam a été (...)
Les camerounais des USA pour un Cameroun toujours (...) => On n’emporte pas la patrie à la semelle de ses souliers. Cette sagesse (...)
Minette LIBOM Li LIKENG suspend les activités de (...) => Il ne s’agit plus simplement de perturbations sur le réseau, mais d’une (...)
Paul Biya a quitté Yaoundé ce jour pour New - York => A l’invitation de Son Excellence Monsieur Antonio GUTERRES, Secrétaire (...)
Sébastien Mandela Tchoffo, Major au bacc général 2017 au (...) => Le Premier Ministre, chef du gouvernement a reçu le 11 septembre 2017 à (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0