PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Lobbying : Pour le retour de la dépouille d’Ahidjo

jeudi 7 novembre 2013


Des associations ont décidé de joindre leurs forces pour ramener les restes du premier Président du Cameroun.

La question du retour sur la terre de ses aïeux de la dépouille du Premier Président du Cameroun, Ahmadou Ahidjo, reste au centre des préoccupations de certains Camerounais. 25 ans après son décès, ses restes demeurent enterrés au cimetière de Yoff à Dakar au Sénégal. 25 ans au cours desquels l’épouse du défunt, Germaine Ahidjo, n’a cessé de lutter afin que la dépouille de son mari soit rapatriée. Aujourd’hui, c’est autour des associations humanitaires de joindre leurs efforts à celle de l’ex-Première Dame pour que cela se fasse.

C’est dans cette optique que s’inscrit l’association Justice plus et le Centre africain d’études stratégiques pour la promotion de la paix et du développement (Caped). En effet, comme l’a souligné Alain Fogue, homme politique et par ailleurs membres du Caped, la mémoire du Président Ahmadou Ahidjo appartient à la conscience collective et non plus à sa famille, quel que soit le jugement qui a pu être porté à ses actions et idées. De ce fait, il appartient à l’Etat du Cameroun de ne ménager aucun effort afin que la dépouille du Premier Président camerounais soit rapatriée dans sa patrie natale. « Les Camerounais devraient se sentir honteux que depuis 25 ans, le corps de celui qui a lu la déclaration d’indépendance de la République du Cameroun gise dans la broussaille à Dakar », dit-il.

En tant qu’associations citoyennes, Justice plus et le Caped s’engagent à faire pression sur le gouvernement afin qu’il s’acquitte de ce devoir républicain. Cette question concerne tout le monde, en premier, les héritiers politiques d’Ahmadou Ahidjo, à savoir le Président Biya et tous les éminents membres du Rdpc.

La conférence prévue à Garoua les 7 et 8 février 2014 s’inscrit dans la continuité de cette bataille entreprise depuis quelques années déjà. Il sera question d’une conférence-célébration intitulée « Panser les mémoires plurielles blessées pour repenser le Cameroun ». En plus de celui du Président Ahmadou Ahidjo, il sera également question de célébrer le souvenir d’André-Marie Mbida, Um Nyobe, Mongo Beti, etc.

Par Dorice Laure Tsakem (Le jour)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Pk 11 : du sourire pour des orphelins => Les pensionnaires du Refuge Meinrad Hebga ont reçu des cadeaux de femmes (...)
Communauté urbaine Douala : 52,6 milliards pour (...) => Budget en baisse de près de 8%, qui met l’accent sur les infrastructures et (...)
Don d’ordinateurs du chef de l’Etat : « Happy Day » à (...) => 1000 étudiants ont effectivement reçu leurs ordinateurs hier, des mains du (...)
Corruption : comment l’Etat a perdu 1 302 milliards => Ce montant est révélé dans le rapport de la CONAC sur l’état de la corruption (...)
Promotion de l’esprit d’entreprise : désormais dès le (...) => Une convention de partenariat y relative, liant le Minesec à l’APME, signée (...)
Après l’incendie à l’Assemblée nationale : la continuité du (...) => Le communiqué à l’issue de la réunion du Bureau tenue hier sous la présidence (...)
Brenda et Junior BIYA classé respectivement 5ème et 16 (...) => Sur la liste des 405 admis du dernier concours de l’ENAM figure en bonne (...)
Roger Chantal Tuilé fait une grève de la faim devant (...) => Après avoir sollicité l’intervention de l’ambassadeur des USA au Cameroun dans (...)
Droit d’auteur : le PM prescrit une large diffusion du (...) => Le communiqué rendu public à l’issue du Conseil de cabinet du mois de (...)
Fête du coq : les 20 ans célébrés à Yaoundé => Cette année, la communauté toupouri a mis l’accent sur la paix et le (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0