PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Lions indomptables : un environnement à assainir

lundi 3 avril 2017


Les vieux démons de retour après la sortie d’Hugo Broos et l’affaire des factures non payées.

Le sujet fait les gorges chaudes des médias nationaux et internationaux depuis quelques jours. Le sélectionneur national a étalé les tares de son propre groupe dans un milieu où la langue de bois est la règle d’or. C’est forcément du pain béni. Surtout quand on parle des champions d’Afrique en titre. Pour sa première sortie post-CAN, le Cameroun a en effet trouvé le moyen d’attirer l’attention de la manière la moins glorieuse. Et on ne parle pas de cette défaite, 2-1, en amical contre la Guinée avec une équipe en deçà du niveau. Non, mais plutôt de cette histoire de factures impayées à leur hôtel qui leur ferme les portes du restaurant à quelques heures d’une rencontre. Dans la foulée, Ambroise Oyongo Bitolo reste bloqué à Bruxelles pour une histoire de billet-retour aux contours flous. Et ce n’est pas tout.

Hugo Broos fait le compte pour que nul n’en ignore : cette attente de plus de deux heures en Afrique du sud parce qu’un « responsable » voulait voyager avec plus de gens que prévu ; ces équipements et médicaments retenus à Yaoundé pendant deux jours lors du stage de Nantes, en mai dernier, parce qu’il n’y avait pas d’argent pour le transport. Mais aussi, ces dépenses engagées par le médecin de l’équipe pour des produits de première nécessité jamais remboursées. Idem pour d’autres membres du staff toujours dans l’attente de remboursements. A cela, il faut ajouter la non-prise en compte de certains membres de l’encadrement lors du paiement des primes à la CAN ou encore le fait que ces primes aient été arrêtées et imposées sans concertation aux joueurs. On a rarement vu un sélectionneur des Lions indomptables encore en fonction se plaindre aussi crûment.

Des faits, parmi tant d’autres visiblement, qui ont provoqué le courroux d’Hugo Broos, au point où il a clairement évoqué la possibilité de son départ. Ce qui ne surprend pas vraiment puisque l’environnement des Lions indomptables, souvent pollué, est décrié depuis des années. Outre les présences souvent insolites dans les délégations, la gestion administrative a toujours représenté un casse-tête. La création d’une coordination des sélections nationales n’a visiblement pas réglé le problème. La Fecafoot avait-elle senti le danger venir ? Le Comité exécutif avait décidé, en début de semaine, de la constitution d’une commission ad hoc chargée du suivi des subventions allouées par l’Etat pour la gestion des sélections nationales. Une « enquête » est également ouverte pour comprendre ce qui s’est passé en Belgique. Il faut bien faire quelque chose. D’autant que le Cameroun va faire face à plusieurs échéances cruciales dans peu de temps : d’abord la coupe des Confédérations, puis la suite des éliminatoires de la Coupe du monde où les Lions sont mal engagés. Pas question, dans ce contexte, de laisser des questions périphériques, sans rapport avec les performances de l’équipe, gâcher la dynamique actuelle.

L’explication

Sénateur Alioum Alhadji : « Nous allons prendre nos responsabilités »

Premier vice-président de la FECAFOOT.

Pourquoi ces dysfonctionnements durant le dernier stage des Lions en Belgique ?

C’est un dysfonctionnement qui arrive à chaque fois qu’il y a une organisation qui interpelle un certain nombre d’acteurs. Quand les Lions se déplacent, c’est une organisation complexe : la fédération, la coordination des équipes nationales... Parfois pour un match amical, les organisateurs eux-mêmes. Mais pourquoi ce dysfonctionnement ? Les enquêtes nous le diront et ça ne va pas tarder. La facture globale est d’environ 50 000 euros. La fédération avait déjà payé tout ce qui concerne les chambres, la restauration, soit près de 38 000 euros. Il y avait des extras entre 5000 et 6000 euros. L’argent était là mais qui devait le payer ? La coordination, la Fecafoot ? On va le savoir. Et pourquoi ça n’a pas été payé à temps ? Ce qui est arrivé est très grave quand on voit les conséquences. Mais soyons lucides. Pourquoi ce responsable d’hôtel a choisi seulement la solution spectaculaire ? Il y avait d’autres mesures à prendre. Ce sont des situations qu’on vit souvent. Ce n’est pas pour dédouaner qui que ce soit. Mais la question mérite d’être posée. Autre question : le président de la Fecafoot étant sur place, pourquoi le coach ne lui a pas d’abord parlé avant de faire sa sortie ?

Pourquoi ne pas simplement appliquer le décret réorganisant les sélections nationales de football ?

On tend toujours vers la perfection. Ce décret est venu améliorer beaucoup de choses. Même s’il ne l’est pas entièrement, il est appliqué puisqu’on a la coordination des équipes dont le coordonateur est nommé par le président de la fédération, avec un agent comptable mis à disposition de la coordination par le Minfi à la demande de la fédération. Il y a des évolutions claires mais ce ne sera jamais parfait. On a encore des choses à améliorer et nous travaillons dessus. Ce qui est arrivé est inacceptable dans un milieu de professionnels. Les joueurs nous ont amenés à un niveau élevé, il faut que l’intendance, le management suivent.

Les Lions ont des échéances dans quelques semaines. Comment s’assurer qu’on ne vivra plus ce genre de situation ? Qu’en est-il de la situation du sélectionneur national ?

Parfois, quand on avance, on trébuche, on se relève et on devient plus fort. Nous allons prendre nos responsabilités et des décisions fortes pour que ça ne se reproduise plus. Cela faisait longtemps que nous n’avions plus connu ce qui est arrivé au Gabon. On ne peut pas prendre le risque de remettre cela en cause. On veut que le groupe reste compact, qu’aucun maillon ne sorte de la chaîne. Ce couple Broos-Lions a si bien marché et a fait du chemin. Ce n’est pas le même Hugo Broos qu’on a aujourd’hui. Il est désormais sollicité par de nombreux pays. Quand on voit les résultats obtenus contre toute attente, la logique voudrait que ça continue. Du coup, tout le monde, dont moi-même en tant qu’observateur, se pose des questions. Si Mr Broos s’interroge sur son avenir avec le Cameroun par rapport à l’environnement tel qu’il l’a décrit, la Fecafoot a l’obligation de corriger cela. Mais s’il y a des agendas cachés, nous allons aussi faire face et gérer au mieux en tant que responsables.

Par Josiane R. MATIA(CT)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

CAF : Vincent Aboubakar est nominé pour le titre de (...) => La sélection finale des joueurs retenus pour le titre de Joueur Africain de (...)
De Pogba à Drogba, les footballeurs s’indignent contre (...) => A la suite d’un reportage de CNN sur l’esclavage des migrants en Libye, (...)
Chantiers de la CAN 2019:deux émissaires étrangers au (...) => Le Canadien Donald Olsen et l’Israélien Michael Gur Arie ont fait état hier, (...)
Coupe du Cameroun de football féminin : la finale ce (...) => Louves Minproff et Amazones Fap se retrouvent pour la troisième année (...)
Préparatifs CAN 2019 : Bello Bouba Maïgari à Bafoussam => Le ministre d’Etat, ministre du Tourisme et des Loisirs a visité certaines (...)
Chantiers de la CAN 2019 : Ça bouge aux stades annexes à (...) => C’est surtout sur les cinq pelouses secondaires que l’avancement des travaux (...)
Chantiers de la CAN 2019 : le gouvernement rassure les (...) => Le ministre des Sports et de l’Education physique a présidé une réunion hier (...)
MTN Elite One : une saison surprenante => Le 1er octobre dernier, le rideau est donc tombé sur la saison 2016-2017 de (...)
Cameroun-Algérie : Choupo et Toko Ekambi absents => Le sélectionneur national a présenté hier les 23 joueurs retenus pour le match (...)
MTN Elite One : clap de fin => Le champion 2017, Eding de la Lekié, recevra son trophée ce dimanche à (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0