PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Limogeage de Sani Tanimou : « Le triomphe modeste » de Fonkam Azu’u

vendredi 24 juillet 2015


Le Président du Conseil Electoral s’est exprimé hier sur les antennes de la Cameroon radio and television (Crtv).

La nomination de Babalé Abdoulaye au poste de Directeur Général des élections par le président de la république est une décision judicieuse selon Samuel Fonkam Azu’u. « Le chef d’Etat en exercice de ses prérogatives, a résolu ce qui a été pendant un certain temps une crise qui ne disait pas son nom dans notre institution », affirme le président du conseil électoral. Une crise qui ne s’articulait pas selon lui, autour de « susceptibilité personnelles » mais plutôt autour d’« un refus d’appliquer les droits et règlements financiers. Cette institution devait marcher dans l’harmonie et il fallait que tous les canaux de coopérations puissent rester ouvert, et malheureusement cela n’a pas toujours été le cas ».

Le limogeage de Mohaman Sani Tanimou vient donc changer la donne pour le président du Conseil électoral. La crise au sein de l’organe en charge des élections au Cameroun devrait dès lors être en voie de résolution pour plusieurs raisons. Déjà, le nouveau Directeur général des élections est un ancien membre du conseil électoral. Cette casquette lui permet de mieux maitriser les sujets à l’origine du conflit. C’est donc sur cette connaissance du dossier que compte Samuel Fonkam Azu’u, pour que la crise dans cette institution ne soit plus qu’un souvenir. « Je crois que Monsieur Babalé connait le problème. Il était d’ailleurs membre du conseil électoral et a vécu la crise avec nous. Je crois qu’il a compris qu’il faut qu’il y ait synergie entre les deux organes. Il ne doit pas y avoir de concurrence mais plutôt complémentarité », a-t-il affirmé.

Alors que le Président du Conseil électoral semble réduire la crise à Elecam à un refus d’appliquer les droits et règlements, l’on se souvient que le problème se voulait plus compliqué. En effet, les questions liées à la complexité des textes régissant l’organe en charge des élections ont plus d’une fois été à l’origine du conflit ouvert entre Sani Tanimou et Samuel Fonkam Azu’u. Ce dernier n’y voit cependant pas matière à polémique : « Dans la loi, Election Cameroon est composé de deux organes : le Conseil électoral et la Direction générale des élections. C’est cette même loi qui veut que l’institution c’est-à-dire Election Cameroon soit sous l’autorité du Conseil électoral qui a un président qui est en plus Président d’Election Cameroon. Comment est-ce qu’on peut dire que la loi n’est pas claire là-dessus ? Quand la loi dit que c’est le Conseil électoral qui veille à l’application de la loi électorale par tous les intervenants, je crois que cela est clair ». L’on sait toutefois que cette loi ne garantit pas l’indépendance financière du Conseil électoral. Un nœud de la tension qui a longtemps existé entre le président du Conseil Electoral et le désormais ancien Directeur général des élections.

Par B.C.M

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Conseil constitutionnel : Entrée en fonction le 6 (...) => Les membres de cette institution prêteront serment ce jour-là devant le (...)
Réorganisation de l’armée : des réajustements opportuns => Le nouveau découpage militaire territorial vise à augmenter les capacités (...)
Enseignement supérieur : comment tirer profit des (...) => Le cadre de concertation permanente Minesupenseignants s’est penché sur la (...)
Aide publique à la communication privée : 216 millions à (...) => 150 dossiers de demandes étudiés par la Commission nationale hier à Yaoundé. (...)
Palais de l’Unité : un investisseur allemand reçu => Le Dr Stefan Liebing, président de l’Association économique germano-africaine (...)
Service public de l’eau potable : la nouvelle Camwater (...) => Le décret qui confie désormais toutes les activités liées au service public de (...)
Chantal Biya inaugure une boutique à Yaoundé. => La première dame a honoré de sa présence, samedi, la cérémonie d’ouverture de (...)
Chantiers de la CAN : déguerpissements inévitables à (...) => Les travaux d’aménagement des voies d’accès et aires périphériques au stade, à (...)
Sénatoriales 2018 : la bataille des investitures => A 48 heures de la clôture du dépôt des listes à Elecam, les partis politiques (...)
Don spécial du chef de l’Etat : 100 000 nouveaux (...) => La distribution se fera dès demain dans les universités de Douala, Buea, (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0