PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Ligue 1 : Le coaching clandestin fait scandale

dimanche 30 mars 2014


Sable de Batié, Ums et Canon n’ont pas d’entraîneurs depuis plusieurs journées de championnat.

Une situation qui envenime les relations entre la Dtn et les clubs.

Ce qui s’est passé au stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé le 5 mars dernier, lors de la 7ème journée du championnat de Ligue 1 a ressemblé a du cinéma. Renaissance de Ngoumou recevait Sable de Batié alors que Canon affrontait Ums de Loum. Les deux équipes visiteuses l’ont emporté mais la victoire n’a pas été leur seul point commun.

En effet, elles ont joué sans entraîneurs sur le banc de touche. Ce fait n’est pas nouveau pour Sable de Batie qui, depuis le début de la saison, dispute ses matchs sans coach. Ce 5 mars, c’est Joseph Kameni, le soigneur de Sable de Batié qui a endossé tous les rôles sur le banc de touche : gestionnaire des remplacements, soigneur des joueurs, manager pour replacer les joueurs. Tout en veillant à écouter, depuis les gradins, les consignes de Bernard Fotso, l’entraîneur officieux, faute de licence, du club.

Pour rappel, c’est Marcel Feuzeu, l’entraîneur chargé des gardiens de buts, qui officiait depuis le début de la saison, comme entraîneur lors des matchs. Mais, une correspondance de la direction technique nationale a mis fin à cette pratique. Un rappel à l’ordre assorti de menaces de retrait de sa licence d’entraîneur, faute de qualification recommandée.

Alors, depuis la première journée, Bernard Fotso est obligé de coacher Sable de Batié depuis les tribunes. Une situation lourde de conséquences. Exemple, à Bafang, à la 9ème journée, Sable de Batié, qui reçoit ses matchs de domicile au stade municipal de Bafang, était en position de visiteur face à Unisport. Les supporters d’Unisport, observateurs avisés de la tactique de Sable de Batié, ont fermé l’accès au stade à Bernard Fotso. Il a même été traité de « magicien » et bastonné.


« Laissez-moi travailler »

Paradoxalement, ce « coaching clandestin » semble bénéficier à Sable, puisqu’il occupe la 9 ème place au classement. Mais cela enrage Bernard Fotso : « Je ne sais pas ce qu’on me veut dans ce pays. Qu’on me laisse travailler », s’énervait-il le 17 février lors du match Canon-Sable à Yaoundé. Avant de poursuivre : « De quelle qualification parlez-vous ? Ça fait 17 ans que j’entraîne. C’est la catastrophe ça. Vraiment, laissez-moi travailler.

Continuer à travailler, Bernard Fotso ne pourra le faire longtemps. Le règlement du championnat de Ligue 1 est clair. Etienne Sockeng, directeur technique national adjoint, le rappelle fermement « Pour entraîner en Ligue 1, il faut être titulaire d’une licence A. Et ici, nous avons la licence fédérale et la licence Caf. Ce que nous avons apporté de nouveau, c’est que même les adjoints cette année doivent être titulaires de licence A, ceci, parce que les entraîneurs principaux sont généralement appelés dans les réunions convoquées par les administratifs du club et sont des managers aussi. Et dans ce cas, c’est l’adjoint qui travaille. Et s’il n’est pas qualifié, l’équipe prend un coup.

Selon nos sources, Bernard Fotso est titulaire de la licence B premier niveau depuis moins d’un an, et devrait attendre deux ans avant de présenter une licence B Caf lui permettant d’entraîner en Ligue 2. Et, seulement après, présenter une licence pour la Ligue 1. Qui plus est, il ne peut pas bénéficier de dérogation pour ses états de service, puisque son équipe n’a pas remporté de titre.


Les entraîneurs esquivent Ums

Autre cas critique : Ums de Loum. Depuis la 5ème journée, après le limogeage d’Engelbert Mbarga, c’est Romain Chouamo, l’entraîneur des gardiens de buts, qui entraîne le club. Comme le 5 mars dernier lors du match Canon — Ums, remporté (1-0) par l’équipe de Loum. Le club a reçu le même rappel à l’ordre que Sable de Batié.

Mais, particularité à Ums, tous les entraîneurs qualifiés déclinent l’offre. En cause, les « habitudes d’ingérence » dans le travail technique de Pierre Kwemo, le président, jugé « trop envahissant et insolent envers ses entraîneurs ». Du coup, il se dit que Pierre Kwemo n’aurait pour seule ambition que de recruter un entraîneur expatrié.

Dernier cas problématique : Canon de Yaoundé, Bertin Ebwellé a démissionné de son poste d’entraîneur après la 8 me journée et c’est Narcisse Tinkeu, le préparateur physique qui le remplace depuis le match de la 9ème journée contre les Astres à Douala. Pour ce club, l’avenir s’annonce moins compliqué. Des négociations très avancées avec des entraîneurs devraient aboutir au recrutement d’un nouveau technicien.


Par Achille Chountsa(Le Jour)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

CAN 2019 : des Sud-africains proposent leur expertise => Les responsables d’Innovex veulent notamment aider notre pays à mieux gérer (...)
Alain Nandjou Nganle comme un renard de surface => Dans une finale sans panache, il est l’auteur du seul éclair de la partie. (...)
CAF : Vincent Aboubakar est nominé pour le titre de (...) => La sélection finale des joueurs retenus pour le titre de Joueur Africain de (...)
De Pogba à Drogba, les footballeurs s’indignent contre (...) => A la suite d’un reportage de CNN sur l’esclavage des migrants en Libye, (...)
Chantiers de la CAN 2019:deux émissaires étrangers au (...) => Le Canadien Donald Olsen et l’Israélien Michael Gur Arie ont fait état hier, (...)
Coupe du Cameroun de football féminin : la finale ce (...) => Louves Minproff et Amazones Fap se retrouvent pour la troisième année (...)
Préparatifs CAN 2019 : Bello Bouba Maïgari à Bafoussam => Le ministre d’Etat, ministre du Tourisme et des Loisirs a visité certaines (...)
Chantiers de la CAN 2019 : Ça bouge aux stades annexes à (...) => C’est surtout sur les cinq pelouses secondaires que l’avancement des travaux (...)
Chantiers de la CAN 2019 : le gouvernement rassure les (...) => Le ministre des Sports et de l’Education physique a présidé une réunion hier (...)
MTN Elite One : une saison surprenante => Le 1er octobre dernier, le rideau est donc tombé sur la saison 2016-2017 de (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0