PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Liberte de la Presse : Le Cameroun perd 10 places.

jeudi 13 février 2014


Les sanctions du Cnc contre les médias sont à l’origine de la dégringolade dans le classement de la liberté de la presse.

"L’argument sécuritaire intervient à point nommé pour justifier le contrôle des publications ou le statu quo. Au Cameroun, le Conseil national de la communication tente par exemple de sanctionner des publications faisant état de la coopération transfrontalière avec le Nigeria dans la lutte contre Boko Haram". Le commentaire est de l’Ong internationale Reporter sans frontières, qui a publié hier, 12 février, son classement 2014 de la liberté de la presse dans le monde. Le Cameroun a perdu 10 places. Il part du 120 ème rang en 2013, pour la 131 ème position sur 180 pays.

Le propos de Rsf fait allusion aux décisions prononcées par le Conseil national de la communication (Cnc). Notamment l’avertissement prononcé le 21 novembre 2013 contre Guibaï Gatama, le directeur de publication de l’hebdomadaire L’œil du sahel. Le journal a fait l’objet d’une plainte du délégué général à la Sûreté nationale, Martin Mbarga Nguélé, qui dénonçait la publication d’informations relevant, selon lui, du secret d’Etat et susceptibles de mettre à mal la sécurité intérieure et extérieure du Cameroun. Le journal payait ainsi pour la une de son n°554 du 16 octobre, qui parle de 31 membres de Boko Harem livrés au Nigeria par le Cameroun et de 15 Nigérians tués dans des affrontements avec les forces de maintien de l’ordre camerounaises.

Par ailleurs, le patron de la police camerounaise juge que la ligne éditoriale de L’œil du Sahel « incite à la haine tribale, en faisant passer les populations du grand Nord pour des victimes d’une supposée oppression ». Martin Mbarga Nguélé reproche également au journal de revenir souvent sur le coup d’Etat du 6 avril 1984.

Le Cnc a également suspendu pour trois mois, les publications Ouest Littoral et Thé Guardian Post, ainsi que leurs patrons respectifs, Benjamin Zebaze et Christian Ngah.

Le Cameroun enregistre l’une des plus grosses dégringolades au plan africain. Il reste derrière le Mali (122 ème, pour 22 places perdues) ou encore la Rca (109 ème, soit un recul de 43 places) qui n’ont chuté que du fait de la guerre marquée par des exactions contre les journalistes. Le classement 2014 souligne d’ailleurs la corrélation négative entre les conflits armés et la liberté de l’information.

Le travail de Rsf est basé sur les sept indicateurs suivants : le niveau des exactions, l’étendue du pluralisme, l’indépendance des médias, l’environnement et l’autocensure, le cadre légal, la transparence, enfin les infrastructures. Le nouvel entrant dis le classement est le Belize qui se situe au 29 ème rang.

Par Assongmo Necdem (Le Jour)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Prostitution : Les jeunes filles défient les professionnelles => Depuis le début des vacances, la prostitution des jeunes filles a atteint (...)
Cameroun-Union africaine : Moussa Faki Mahamat à (...) => Le renforcement de la coopération bilatérale et la situation dans les régions (...)
Prorogation du mandat des conseillers municipaux => Décret N°2018/406 du 11 juillet 2018 Le président de la République, Vu la (...)
Insécurité routière : il faut des mesures fortes => Jusqu’à présent, les mécanismes de prévention mis en œuvre tardent à produire (...)
Chantiers de la CAN à Garoua : des mesures correctives (...) => Philemon Yang a instruit les entreprises de tout mettre en œuvre pour tenir (...)
Médiation, multiculturalisme : la Commission Musonge (...) => Invitation adressée hier par l’ambassadeur de France au Cameroun lors de sa (...)
Plan d’assistance humanitaire : premières actions (...) => Sur très hautes instructions du président de la République, la première (...)
Plan d’assistance humanitaire d’urgence : le détail des (...) => L’intégralité du propos liminaire du ministre de la Communication lors de son (...)
Marcel Niat/Célestine Ketcha : Ennemis intimes => Le président du Sénat et le maire de Bangangté se vouent une cordiale (...)
Décentralisation : le ministre dans les chantiers de (...) => Georges Elanga Obam a visité les hôtels de ville en construction de Douala V (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0