PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Les résultats du baccalauréat général sont là.

lundi 20 juillet 2015


Depuis vendredi dernier, les postulants consultent les listes dans les établissements à Yaoundé et dans le reste du pays.

Des visages encore bouffis de sommeil, des jeunes gens accourent vers le Lycée général Leclerc ce samedi matin, lendemain de publication des résultats du baccalauréat de l’enseignement général au Cameroun. Une fois à l’intérieur, les listes des admis sont ciblées. Consultation faite, la réaction traduit le résultat de chacun. Cris de joie, accolades, l’on comprend que ce sont de jeunes bacheliers. « Je suis très contente et fière d’avoir réussie. Je remercie le Seigneur pour cette grâce. J’avais beaucoup révisé, mais mes frères me disaient que ce n’était pas tout. Durant les examens officiels, il fallait aussi être intelligent. Je pense l’avoir été », affirme Marie-France Guebediang à Moumoko, très heureuse. Dans cette euphorie, l’avenir n’est pas encore envisagé. « Je n’ai pas encore choisi l’université. Demain ou dans une semaine, je verrai cela avec mon père », explique la jeune fille. Alors que la future étudiante continue de parcourir les listes, c’est une mère qui débarque : Mme Eto’o. « J’ai suivi le nom de ma fille à la radio, mais je voudrais encore voir les listes pour confirmer. Je suis une mère comblée mais c’est toujours important qu’après l’écoute, on passe dans le sous-centre d’examens pour s’assurer de l’effectivité de la réussite de l’enfant », affirme-t-elle, joyeuse.

Comme à chaque jour des résultats, il n’y avait pas que des heureux. « J’étais candidat libre. Mais je ne vois pas notre liste des résultats », fait savoir un jeune homme qui ne tient pas sur ses deux jambes. Ont-ils tous échoué, la liste a-t-elle été oubliée ? Il veut savoir. Heureusement que le censeur, M. Baba est en place. Mais dans cette dernière liste qu’il s’apprête à afficher, le nom du jeune homme n’y figure pas. C’est la désolation. Son enthousiasme, d’il y a quelques minutes, s’effondre. « Je ne sais pas comment je vais faire. C’est la quatrième fois que je compose. Je pensais que celle-ci était la bonne. Que vais-je devenir ? Combien de fois vais-je passer le baccalauréat avant de l’avoir ? », se lamente-t-il, sans se soucier de son entourage. Et dans cette situation, en effet, ils étaient nombreux samedi dernier dans les établissements de la ville. Beaucoup ont certes réussi sur les 113 000 candidats qu’ils étaient sur le territoire national, mais un bon nombre doit également se ressaisir et se préparer pour l’année prochaine. Au lycée de Mballa II comme à Biyem-Assi, l’ambiance était pratiquement la même : bonheur pour les admis et pleurs pour les recalés. Reste à présent attendue, la publication du taux de réussite par l’Office du baccalauréat du Cameroun, pour savoir si les candidats de cette session ont mouillé le maillot plus que ceux de l’année dernière.

Par Elise ZIEMINE(CT)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Conseil constitutionnel : Entrée en fonction le 6 (...) => Les membres de cette institution prêteront serment ce jour-là devant le (...)
Réorganisation de l’armée : des réajustements opportuns => Le nouveau découpage militaire territorial vise à augmenter les capacités (...)
Enseignement supérieur : comment tirer profit des (...) => Le cadre de concertation permanente Minesupenseignants s’est penché sur la (...)
Aide publique à la communication privée : 216 millions à (...) => 150 dossiers de demandes étudiés par la Commission nationale hier à Yaoundé. (...)
Palais de l’Unité : un investisseur allemand reçu => Le Dr Stefan Liebing, président de l’Association économique germano-africaine (...)
Service public de l’eau potable : la nouvelle Camwater (...) => Le décret qui confie désormais toutes les activités liées au service public de (...)
Chantal Biya inaugure une boutique à Yaoundé. => La première dame a honoré de sa présence, samedi, la cérémonie d’ouverture de (...)
Chantiers de la CAN : déguerpissements inévitables à (...) => Les travaux d’aménagement des voies d’accès et aires périphériques au stade, à (...)
Sénatoriales 2018 : la bataille des investitures => A 48 heures de la clôture du dépôt des listes à Elecam, les partis politiques (...)
Don spécial du chef de l’Etat : 100 000 nouveaux (...) => La distribution se fera dès demain dans les universités de Douala, Buea, (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0