PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Les récompenses de la Camer Foundation à Yaoundé

jeudi 5 mai 2011


Au cours d’une cérémonie riche en sons et couleurs, rythmée et cadencée à la manière des grandes fêtes africaines, les lauréats de la 7ème édition ont été distingués et célébrés, chacun dans son domaine, pour ses efforts, son opiniâtreté, sa détermination et son ardeur au travail.

Vendredi, 29 avril 2011. Dans l’une des salles de fête du Hilton hôtel de Yaoundé, près de cinq chefs traditionnels, venus du pied des monts Bamboutos, à l’Ouest du Cameroun, montent sur le podium, pour recevoir l’un des trois prix de l’excellence communautaire décerné par Camer Fondation aux communautés de : la Lékié (dans la région du Centre), les Bamboutos (à l’Ouest) et les Bawock (du Nord-Ouest). Grande innovation de la 7ème édition, le prix spécial du cinquantenaire des peuples, est décerné en reconnaissance de l’ardeur au travail, le dynamisme économique, la détermination à la tâche, l’esprit d’ouverture et de mobilité… Mais il s’agit davantage d’une volonté de célébrer la grande offensive agricole de trois communautés, qui ont fini par se distinguer comme des mamelles nourricières du Cameroun. Et comment rester insensibles aux vives émotions exprimées par l’un des chefs qui recevant le prix, n’a pas manqué de le dédier à toutes les populations du département des Bamboutos. Mieux, il a promis l’organisation d’une grande rencontre de l’ensemble des communautés, au cours de laquelle un compte rendu sera fait et le trophée célébré.

En plus des communautés de la Lékié et les Bawock, qui ont dans le même sillage, reçu leurs distinctions, on peut applaudir pour le trophée spécial de l’excellence politique du cinquantenaire au chef de l’Etat, Paul Biya, pour la paix, la stabilité et l’ouverture de l’espace politique. La soirée qui a été fortement agrémentée par le son des tambours et balafons, le chant chorale du groupe Maria Rosa Nsisim, a fait d’autres heureux lauréats. Le prix du meilleur dg de la décennie est revenu Christophe Manong, dg de la Magzi , celui de l’excellence de la gouvernance universitaire au Pr. Jean Tabi Manga, celui de l’excellence des actions sociales à Mme Zali Messangue, celui de l’expertise féminine à Colette Chatué de Canal 2. Pour consacrer le courage et les efforts de certains magistraux municipaux qui se sont faits distinguer par des avancées dans l’accélération du processus de la décentralisation dans leurs collectivités territoriales décentralisées, autant que par la promotion des valeurs de proximité avec la base, Ousmane Haman Sali et Innocent Ondoua Nkou, respectivement maire de Pitoua et maire de Bipenda, ont été couronnés dans le registre de l’excellence municipale (prix André Fouda).


Encore de lauriers pour Blaz Design

Homme aux multiples facettes, créateur de richesses, Blaz J.E. Essomba a reçu la distinction de meilleur investisseur socio-économique de la décennie. Pour le comité d’organisation, il est question de reconnaître l’engagement au travail, le mérite et la réputation d’une icône qui parti de rien il y a un quart de siècle, a réussi à bâtir un empire, qui est devenu une référence dans le giron des entreprises camerounaises. “ Blaz J.E. Essomba, par sa stature de chef d’orchestre et stratège incontesté du groupe Blaz Design Management & Investment S.A. Par la qualité du prix, “nous célébrons un homme dont le principal credo s’adosse sur un triptyque à savoir créer, c’est bâtir, entreprendre et gérer ”, explique Roger Ngatcho, superviseur du comité scientifique de l’observatoire Camer Foundation. Le comité d’organisation salue l’action sociale d’un homme, qui avec son épouse, Appolonie Bernadette Blaz, ont créé “ la fondation médicochirurgicale Maria Rosa Nssisim ” ; une organisation à but non lucratif, dont la mission est d’apporter le bien-être sanitaire et social à des franges de populations cibles.

“ Cette institution, on le voit, se déploie sur le terrain, à la recherche à l’échelle internationale de nouveaux pôles de développement sanitaires. Après avoir signé au mois de septembre 2010, une convention de partenariat avec la “ Plateforme d’accueil et d’accompagnement des investisseurs américains au Cameroun ”, Appolonie Bernadette Blaz, cofondatrice et présidente de la fondation et Blaz J.E. Essomba, président directeur général du groupe “ Blaz Design Management & Investment s.a. ”, ont participé le 06 octobre 2010, dans la ville de Washington aux Etats-Unis d’Amérique, à la 2ème conférence sur le secteur privé de la santé entre les Etats-Unis et l’Afrique. En marge de la conférence, grâce à la crédibilité dont ils jouissent auprès des partenaires américains, les deux promoteurs de la fondation médicale ont été reçus en audience pour de grands moments d’échange avec Johny Carson, sous secrétaire d’Etat du gouvernement américain, en charge des affaires africaines”, conclut Roger Ngatcho. Soulignons que le prix du cinquantenaire est revenu à “l’enfance joyeuse du Cameroun”. Une récompense qui célèbre un homme, Pierre Wafo, un autre investisseur et grand bâtisseur camerounais.


Par Souley ONOHIOLO(Le Messager)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Le Ngondo exorcise les démons de la violence => Le thème du Ngondo 2011 a été rendu public samedi 23 juillet 2011. Les chefs (...)
Chantal Epee : Une bloggeuse afro-optimiste => Elle crée son carnet de bord sur le net pour surmonter ses frustrations de (...)
Les récompenses de la Camer Foundation à Yaoundé => Au cours d’une cérémonie riche en sons et couleurs, rythmée et cadencée à la (...)
Douala : Les bassa du Wouri en fête. => La première édition du festival Mba N’saa a eu lieu la semaine dernière. (...)
Fête du travail : des miss et mannequins pour plus de (...) => La sélection s’est faite samedi 16 avril à l’espace Dimension Art à Bonapriso, (...)
Mathegui, amoureuse de la culture Bamoun. => L’idylle est racontée au travers des 28 toiles de l’expo de cette artiste (...)
La Fidd 2011 bat son plein => La Fidd (foire internationale de Douala pour le développement) est une (...)
Foire : Nkongsamba célèbre l’Ebomba 2011 => La deuxième édition du festival culturel et traditionnel du peuple (...)
Festival culturel “ KA’A NDEH Mù,NKA ”, les Bamèka de (...) => Le village Beméka dans le département des Hauts-plateaux, région de l’Ouest (...)
Sociladra : une plainte contre la Pca sortante => C’est la résolution d’une trentaine d’artistes à la veille de l’assemblée (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0