PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Les entreprises volent au secours des journalistes

vendredi 8 mai 2015


La journée de la liberté de la presse ne s’avère plus libre pour les hommes de médias. La journée du 3 mai n’a pas donné du sourire aux hommes de médias camerounais car pour la plupart, travaillant dans des conditions extrêmement pénible voire impossible, ont préféré végéter et se jeter dans des business de subsistances. C’est assez paradoxal lorsqu’on compare la situation avec le thème mondial érigé par l’UNESCO à savoir : « Laissez le journalisme prospérer ! Vers une meilleure couverture de l’information, l’égalité des sexes et la sécurité à l’ère du numérique  ». Plusieurs ont trouvé mieux de se convertir en maître-chanteur ou en rançonneur d’information… Un journaliste bien intentionné mais mal équipe ne peut que devenir une bombe à retardement prête à exploser à tout moment.

Au Cameroun, l’on ne le décriera jamais assez. Les journalistes de la presse privée travaillent pour la plupart sans assurance, avec des moyens dits de bord, avec des salaires dérisoires sont devenus tellement susceptibles et exposés à la corruption que plusieurs n’hésitent pas à verser dans le mauvais sillage. Pour ceux qui choisissent l’axe du bien, les entreprises deviennent un soubassement incontournable sur lequel ils s’appuient. Des entreprises citoyennes telles les Brasseries du Cameroun, Orange Cameroun, www.Kaymu.cm, Guinness Cameroon sont devenues pour eux des socles sur lesquels ils s’appuient puisqu’organisant des rencontres de presse ou des solennités ponctuelles qui leur permettent de se remplir les poches.

Pourtant avec les résolutions des états généraux de la communication de 2012, plusieurs hommes de médias espéraient voir des changements dans leur métier. Que non ! Pratiquement la totalité des mesures correctives envisagées pour l’assainissement du milieu communicationnel et journalistique n’est toujours pas mise en application. Les journalistes continuent de ramper et après 22 années de proclamation de cette journée, le crayon du journaliste camerounais ne cesse de raccourcir.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

SABC : Promouvoir la santé par l’éducation => En partenariat avec le ministère de la Santé Publique (MINSANTE), le (...)
Vodafone Cameroun déconnecte ses clients => près près d’un an de service ininterrompu, les clients du fournisseur d’accès (...)
Jumia affronte ses vendeurs partenaires après cinq ans (...) => Un choc ce titan a violemment mis aux prises l’entreprise de e-commerce (...)
Orange Cameroun : le PM inaugure le Data center => L’infrastructure célébrée hier à Makepe va apporter un plus dans le (...)
Hôtellerie : IPH met 70 professionnels sur le (...) => Issus d’un centre privé de formation, ils ont été félicités et orientés par le (...)
JUMIA MARKET annonce la refonte de sa plateforme de (...) => La communauté de vente et d’achat en ligne JUMIA MARKET a lancé cette semaine (...)
CAN Féminine 2016 : une prime spéciale de 30 millions (...) => En plus des 24 475 000 FCFA promis en cas de victoire à la finale de la CAN (...)
MTN accompagne les petites et moyennes entreprises au (...) => Douala, le 11 novembre 2016. MTN, entreprise leader des télécommunications au (...)
Mobilité urbaine : le taxi, c’est « vairified » => L’application « Taxi Vairified » permet de rassurer les clients et participe (...)
Transport : Camrail annonce la mise en place d’un (...) => Selon la filiale de Bolloré Africa Logistics, ce système révolutionnera (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0