PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

La première du Prix Agricult’or

dimanche 7 mai 2017


La première édition de cet événement qui prime les jeunes entrepreneurs du secteur agricole s’est ouverte mercredi dernier à Yaoundé.

L’agriculture n’est pas un métier de second rang. On peut faire de l’agriculture, avoir de la valeur et être reconnu sur le plan international. De plus, le métier porte le plus grand nombre d’emplois et notamment des emplois durables. Cette idée a été transmise aux jeunes agriculteurs et ceux voulant opérer dans ce domaine mercredi dernier à Yaoundé, lors du lancement de la première édition du prix Agricult’or. Cette plateforme confirme l’idée selon laquelle les jeunes répondent à l’appel du chef de l’Etat en s’engageant dans l’agriculture et l’économie numérique, a indiqué le ministre de l’Agriculture et du Développement rural (Minader), Henri Eyebé Ayissi, qui a inauguré cet événement. Pour lui, cette cérémonie constitue une initiative louable pour amener les jeunes à cerner les avantages qu’offrent ces deux domaines. « Cet espace constitue donc une vitrine pour que soient encouragés et récompensés les jeunes qui s’intéressent et investissent dans l’agriculture et le numérique », explique le Minader.

Et d’après Edouard Thierry Fegue, directeur général d’Agricultech et régisseur du prix d’Agricult’or, cette plateforme va désormais permettre de primer les jeunes. D’après lui, il est question de démontrer que l’agriculture est véritablement le socle de l’emploi au Cameroun et à ce titre, il faut un prix comme il en existe dans d’autres domaines.

« Nous pensons qu’à partir de ce jour, l’agriculture a pris un autre envol, celui de la valorisation », se réjouit-t-il. Il ajoute aussi que cette plateforme récompense les jeunes entrepreneurs ayant des idées de projets, des business plans et ceux ayant déjà démarré et même ceux ayant achevé leurs projets. L’apport du numérique ici, ce sont ces contacts dont les jeunes peuvent disposer via Internet et même exposer leurs produits.

Par Josy MAUGER(CT)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Marcel Niat/Célestine Ketcha : Ennemis intimes => Le président du Sénat et le maire de Bangangté se vouent une cordiale (...)
Décentralisation : le ministre dans les chantiers de (...) => Georges Elanga Obam a visité les hôtels de ville en construction de Douala V (...)
Lutte contre la corruption : au grand mal, les grands (...) => La volonté politique du président de la République est mise en oeuvre depuis (...)
Fête de fin du Ramadan : à l’heure des derniers (...) => Les préparatifs en prélude à la fête de fin du mois de Ramadan s’intensifient (...)
Lutte contre la corruption : comment la CONAC s’est (...) => La création de la Commission nationale anti-corruption par le président de la (...)
Elecam:l’éternel recommencement => Une nouvelle direction vient d’être nommée, près de deux ans et demi après des (...)
Awards des entreprises et acteurs de la communication : (...) => Le nouveau trophée du prix de l’excellence en communication au Cameroun (...)
Hôpital d’Ebomè-Kribi : deux naissances de triplés (...) => Les six bébés nés le 22 avril dernier se portent bien, mais l’une des mamans (...)
Chantier des jeux universitaires de Maroua : il faut (...) => Le président du comité local d’organisation est descendu sur le terrain mardi (...)
Cameroun-Chine : L’ambassadeur Wei Wenhua fait ses (...) => Arrivé en fin de séjour, le diplomate chinois a été reçu en audience hier par le (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0