PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

L’affaire Bouba Simala renvoyée

vendredi 9 septembre 2016


Le tribunal a ordonné hier à Mtn et à Orange Cameroun de présenter le listing des appels téléphoniques de l’ancien garde du corps de Cavaye Teguié Djibril.

Il est 13h ce 8 septembre quand la présidente du tribunal militaire de Yaoundé met terme à l’audience dans l’affaire ministère public, Cavaye Yeguié Djibril contre le capitaine Bouba Simala. 237online.com L’accusé est l’ancien garde du corps du président de l’Assemblée nationale, détenu depuis juin 2015 à la prison militaire de Yaoundé. Avant de clore cette audience, la présidente du tribunal prend soin de lire la décision du tribunal, renvoyant l’audience au 13 octobre 2016. Me Emmanuel Simh, l’avocat de Bouba Simala, s’est insurgé face à ce qu’il considère comme le dilatoire de la partie civile. « N’ayant pas des preuves suffisantes pour les faits de menaces d’outrage retenus contre mon client, les avocats de la partie civile font tout pour prendre le tribunal en otage afin que mon client soit maintenu en prison », souligne-t-il. La colère de l’avocat de Bouba Simala se justifie par le fait que
le tribunal a décidé hier d’ordonner que Mtn et Orange Cameroun produisent dans un délai d’un mois, les listings des appels téléphoniques de l’accusé durant la période du 3 au 15 juin 2015. Cette date coïncide avec le début des ennuis judiciaires de l’ancien garde du corps du président de l’Assemblée nationale. Bouba Simala est jugé pour les faits de violation de consignes, menaces et outrage à corps constitués et menaces simples. Dans ce procès, sept témoins de l’accusation ont déjà été entendus. Ceux-ci ont expliqué comment le capitaine Bouba a tenté d’enlever le 13 juin 2015 le président de l’Assemblée nationale qui s’apprêtait à se rendre à une séance de sport. Rappelons qu’au moment de l’arrestation du capitaine Bouba Simala, la plainte de Cavaye Yeguié relevait comme chef d’accusation les faits de tentative d’enlèvement, de braquage et acte terroristes. Ces accusations ont été requalifiées quelques mois après en violation de consignes, outrage à corps constitués et menaces simples. Hier les avocats du président de l’Assemblée nationale ont introduit une demande visant à ce que le tribunal se déclare incompétent jour juger l’accusé. Ces avocats estiment que le tribunal doit retenir contre l’accusé les faits d’enlèvement du président de l’Assemblée nationale. La demande formulée par les conseils de Cavaye Yeguié a été rejetée. Bouba Simala a été interrogé hier au box des accusés. Il dit n’avoir jamais voulu enlever le président de l’Assemblée nationale comme l’ont fait savoir les témoins de l’accusation. Bouba Simala pense qu’il s’agit d’une histoire montée de toute pièce.

Source:Le jour

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Enseignement catholique : Où va la discipline (...) => Jadis réputé pour sa rigidité dans la gestion des effectifs et l’encadrement (...)
Parlement : De quoi a peur le SDF ? => Ses élus, absents des travaux depuis mardi dernier, en raison, disent-ils de (...)
Fraude et évasion fiscales : Le plan de bataille de (...) => Le 10e forum mondial sur la transparance et l’échange des renseignements dans (...)
Assemblée nationale : Cinq étages consumés => Un grave incendie s’est déclaré hier nuit, ravageant totalement une partie des (...)
Partenaires au développement : le clin d’œil du (...) => Un forum s’est déroulé hier à Yaoundé pour explorer les axes de coopération (...)
Nomination de responsables au ministère des Finances => Décret N° 2017/11320/PM du 13 novembre 2017. Le Premier ministre, chef du (...)
Nomination de responsables au ministère de l’Eau et de (...) => Décret n°2017/11321/PM du 13 novembre 2017. Le premier ministre, chef du (...)
Commerce intra-africain : Encore trop de barrières => En plus des procédures et frais exigibles déjà élevés, la corruption et le trop (...)
Humanitaire : La vie change avec Synergies africaines => De nombreuses personnes, démunies ou vulnérables, et autres institutions ont (...)
Situation dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest : Le Sénat (...) => Hier à l’ouverture de la session, Marcel Niat Njifenji a dénoncé les attaques (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0