PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Kribi : Un sénateur traine son village en justice

jeudi 20 octobre 2016


Il accuse le chef et des notables de pratiques de sorcellerie et menaces de mort
.

Le village Bissiang situé à 15 km de Kribi est en ébullition depuis hier. Le chef et ses notables ont été arrêtés aux premières heures du matin par les éléments de la compagnie de gendarmerie de Kribi. L’arrestation fait suite à une plainte déposée par le sénateur Grégoire Mba Mba qui les accuse de pratique de sorcellerie et de menaces de mort. La plainte adressée à madame le procureur de la République et remise à la diligence de la compagnie de gendarmerie, est assortie des photos montrant une calebasse d’un liquide rougeâtre que le sénateur qualifie de sang trouvée à l’entrée de son domicile. Joint au téléphone, il indiquera tout simplement que l’affaire est pendante devant la justice et ne peut par conséquent pas s’ouvrir aux médias. A la radio Kribi Fm où il est promoteur, on pouvait suivre dans les titres du journal de 12H, « Attentat contre le sénateur par des pratiques de sorcellerie ».

Du côté du chef et des populations venues en masse à Kribi, c’est une autre histoire. « Nous avons tenu la réunion au village samedi dernier avec deux points à l’ordre du jour : la question de l’immatriculation de nos terres ; et le contrat qui lie notre village à la société Hévécam. Les gendarmes nous ont arrêtés à 5h ce matin, sans nous dire le motif », indique sa majesté Jeannot Mebale, chef de 3è degré de Bissiang. Les populations soutiennent qu’au terme de cette fameuse réunion, elles avaient démis le sénateur des fonctions de représentant « autoproclamé » des populations dans le contrat les liant à Hévécam et s’apprêtaient à marcher vers la préfecture de Kribi, pour dénoncer l’arrêt des immatriculations de leurs terres, initié par le sénateur.

Des sources proches de la préfecture, évoquent tout simplement d’une grave confusion par rapport à l’arrêt des immatriculations des terres  : « Après la vague des arrestations sur la gestion des indemnisations, le ministre des domaines a signé un arrêté interdisant les immatriculations des terrains dans tout le département de l’Océan. Donc il ne s’agit pas d’une affaire de M. Mba Mba… », nous révèle un responsable à la préfecture qui crie à la manipulation.


Le langage de sourds

Alors que le capitaine Belibi, chargé de faire la lumière sur l’affaire de la pratique de sorcellerie et autre tentative d’anthropophagie de la personne du sénateur, les villageois lui parlent plutôt de leur lutte pour se libérer de la « dictature » du sénateur qui est d’ailleurs leurs fils, frère et père. Au lieu que l’effort de la plainte pèse sur les quatre personnes indexées par la plainte, une bonne partie du village s’est déportée à la gendarmerie jurant être prêts à mourir pour leurs terres, menaçant même de mettre un terme à l’activité de la société Hévécam car, ils ne bénéficient pas des retombées du cahier des charges. Soutiennent-ils.

A Bissiang, le Rdpc, parti au pouvoir est pratiquement divisé en deux clans. Ceux qui font allégeance au sénateur et ceux se soumettent à l’autorité du maire de Lokounjé, territorialement compétent et adversaire politique du sénateur.

Par Joseph Abena Abena(LNE)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Approvisionnement en eau potable : près de 38 milliards (...) => Une convention de financement signée entre l’Etat du Cameroun et la GIEK (...)
Circulation routière : des policiers menacés => Ils sont au quotidien soumis à des comportements dangereux de la part (...)
Cafouillage : Le repos sans paix de Joseph Ndi (...) => Les Ndi Samba se regardent désormais en chiens de faïence. La guerre de (...)
Cicam : Pourquoi Yao Aïssatou a été débarquée => L’ancienne Pca a été remerciée à l’issue du Conseil d’administration de (...)
Elecam : Le président à nouveau dans l’illégalité => Le mandat de 12 des 18 membres du Conseil électoral est depuis 5 jours (...)
Voeux 2017 : Bonne année M. le président ! => Le chef de l’Etat reçoit ce jour les voeux de nouvel an du corps diplomatique (...)
Corruption : 11 ministres de souveraineté se rebellent (...) => Tous les départements clés du gouvernement ont tourné le dos à la Conac pour (...)
Véhicules d’occasion : L’importation recadrée pour (...) => De nouvelles dispositions sont en vigueur depuis ce 1er janvier. En 2016, (...)
Douala : Quand un prisonnier piège la justice => Condamné à 10 ans d’emprisonnement ferme avec mandat de dépôt à l’audience, il (...)
Bamenda, les anglophones se rebiffent => Depuis ce lundi, la ville de Bamenda, dans le nord-ouest du Cameroun, est (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0