PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Kribi : Des soldats du Bir tuent un homme.

jeudi 5 septembre 2013


L’un d’eux convoitait l’épouse du défunt, qu’ils ont mortellement poignardé.

Les éléments du Bataillon d’intervention rapide (Bir) ont encore fait parler d’eux dans la nuit de mardi à mercredi dernier à Kribi. La scène s’est déroulée aux environs de minuit. Un homme, la trentaine sonnée, a perdu la vie dans une bagarre avec les éléments du Bir. Après avoir tout détruit sur leur passage et roué de coups de poings et de gourdins la victime, ils l’ont ensuite poignardé selon les témoignages. L’infortuné a perdu la vie sur le champ. Une scène qui s’est déroulée sous le regard impuissant de la population qui se trouvait au carrefour Kingué.

Tout serait parti d’une vive dispute entre le défunt et un élément du Bir. « Le civil était assis sur sa table et buvait avec sa femme. Le soldat du Bir, qui fait la cour à la femme de ce monsieur, se trouvait dans le même bar. Il a trouvé d’un mauvais œil, la présence du mari à cet endroit. Le soldat du Bir est donc allé vers lui et ils se sont disputés. Puis, ils en sont venus aux mains et le civil a blessé le soldat du Bir. C’est ainsi qu’il sort du bar et appelle ses collègues en renfort », explique un témoin. Qui indique que les collègues de ce dernier sont arrivés une dizaine de minutes plus tard.

Poignard

Six personnes vêtues de tee-shirts noirs estampillés Bir, ont alors fait irruption dans le bar. Sans poser de questions, ils se dirigent vers le civil et le roue de coups de poings. Ce qui a entrainé une débandade dans le bar. Face à cette situation, le civil a tenté de s’enfuir, mais, en vain. D’après des témoins, il a été tramé dans la rigole et assommé à coups de poings, de pieds et de gourdins avant d’être poignardé à mort.

C’est après son décès qu’ils quitteront les lieux à bord de trois motos. D’après nos sources, le défunt, ressortissant du Nord du Cameroun, était le vigile du Commandant du Bir de Kribi. Et c’est ce dernier qui l’aurait fait quitter sa région pour le chef-lieu du département de l’Océan. Son corps a été transporté à la morgue de l’hôpital régional de Kribi. Les riverains s’accordent à dire que les exactions de ce genre provenant des éléments du Bir sont devenues légions dans cette ville.

Par BLAISE DJOUOKEP (Mutations)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Prostitution : Les jeunes filles défient les professionnelles => Depuis le début des vacances, la prostitution des jeunes filles a atteint (...)
Cameroun-Union africaine : Moussa Faki Mahamat à (...) => Le renforcement de la coopération bilatérale et la situation dans les régions (...)
Prorogation du mandat des conseillers municipaux => Décret N°2018/406 du 11 juillet 2018 Le président de la République, Vu la (...)
Insécurité routière : il faut des mesures fortes => Jusqu’à présent, les mécanismes de prévention mis en œuvre tardent à produire (...)
Chantiers de la CAN à Garoua : des mesures correctives (...) => Philemon Yang a instruit les entreprises de tout mettre en œuvre pour tenir (...)
Médiation, multiculturalisme : la Commission Musonge (...) => Invitation adressée hier par l’ambassadeur de France au Cameroun lors de sa (...)
Plan d’assistance humanitaire : premières actions (...) => Sur très hautes instructions du président de la République, la première (...)
Plan d’assistance humanitaire d’urgence : le détail des (...) => L’intégralité du propos liminaire du ministre de la Communication lors de son (...)
Marcel Niat/Célestine Ketcha : Ennemis intimes => Le président du Sénat et le maire de Bangangté se vouent une cordiale (...)
Décentralisation : le ministre dans les chantiers de (...) => Georges Elanga Obam a visité les hôtels de ville en construction de Douala V (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0