PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Karaté : Le Cameroun sacré champion d’Afrique de la zone IV

mercredi 6 juillet 2011


Pays hôte, il a remporté quatorze médailles, dont 8 en or, 3 en argent et 3 en bronze, au 7ème tournoi de la zone IV de karaté qui a pris fin samedi à Yaoundé.

La grogne observée dans les rangs des Camerounais avant la compétition n’a rien entamé à la performance des représentants du vert-rouge et jaune pendant ces deux jours intenses. La preuve, le Cameroun a terminé la première journée avec un total de 11 médailles (6 en or, 2 en argent et 3 en bronze) devant le Congo (5 en or, 4 en argent et 2 en bronze), le Tchad (4 en argent, 7 en bronze) et le Gabon (1 en argent et 3 en bronze). Le pays hôte dont on ne vendait pas cher la peau quelques jours avant le kick off de ce tournoi arrive en tête du classement général de la compétition devant le Congo Brazzaville qui totalise 6 médailles d’or, contre 5 médailles en argent et 3 métaux en bronze. Le Gabon, détrôné du titre, est rétrogradé à la troisième place du tableau final, avec une médaille d’or, 2 en argent et 3 en bronze. Pendant que le Tchad a remporté huit médailles, dont 5 en argent et 3 en bronze. Une super performance camerounaise qui hisse le pays au firmament des meilleures nations africaines de karaté de la zone IV. Même si comme le reconnait Frederick Monny Dikonguè, entraîneur de l’équipe nationale senior en messieurs du Cameroun « le karaté camerounais vient de passer des moments très difficiles, dans l’ensemble je suis très satisfait. Le Cameroun était largement au dessus. C’est très encourageant dans la mesure où nous préparons les jeux africains de Maputo en septembre. Grâce à ce tournoi, nous avons pu évaluer nos athlètes face à des équipes congolaises et gabonaises très ambitieuses », a-t-il déclaré.

On se souvient que la compétition a faillit tourner au vinaigre d’abord le mouvement d’humeur des athlètes qui réclamaient un bon traitement de la part des instances en charge de la discipline. Ensuite à cause des sons discordants perçus au sein du comité d’organisation pointé du doigt pour mauvaise gestion par ceux qu’on a surnommés les ennemis de l’évolution du karaté. Fort à propos, Me Marie Ngo Simb, encadreur de l’équipe nationale du Cameroun estime que ce sont « des détracteurs qui ont voulu détruire cette compétition parce qu’ils ont compris que le Cameroun allait gagner ce tournoi. Pour eux, il ne fallait pas que nous obtenions des victoires sans eux ».


Me Smith Olinga

Plus grave, les athlètes camerounais ont disputé cette compétition sans leur directeur technique national. En effet, Me Smith Olinga a démissionné la veille du début de la compétition pour manifester son mécontentement quant à la gestion actuelle de la Fécakada. Approché , ce dernier arguait qu’il ne supporte pas l’amateurisme. C’est pourquoi, « il est difficile pour moi de continuer à travailler dans de telles circonstances. Le bureau actuel est incompétent », avait-il confié avant de claquer la porte de la fédération. Une démission que Me Marie Simb a éludé : « Notre victoire montre qu’avec ou sans le Dtn, nous pouvons réaliser des exploits. Il a bien fait de démissionner avant la compétition ». Informé, Michel Zoah avait intimé l’ordre au président de la fecakada de remettre de l’ordre dans la maison aux fins de permettre au karaté camerounais de rayonner. Mais l’ultimatum du patron des sports n’avait aucunement ému les responsables de la fédération engagés depuis plusieurs années dans une guerre de leadership sans précédent. Le sacre du Cameroun on l’espère, viendra peut être enterrer la hache de guerre.

Des six pays annoncés au départ, quatre finalement ont pris part à la compétition dans la capitale camerounaise : le Gabon, le Tchad, le Congo Brazzaville et le Cameroun. En prélude aux combats qui se sont déroulés du 1er au 2 juillet, un séminaire sur l’arbitrage s’est tenu mardi 28 juin 2011 à Yaoundé, suivi d’une réunion du bureau de l’Union des fédérations de karaté d’Afrique centrale (Ufkac) présidée par le Congolais Dieudonné Okombi. A l’issue de ces assises, le Cameroun s’est adjugé le fauteuil de secrétaire général.

Par Christian TCHAPMI(Le Messager)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Karaté : Le Cameroun sacré champion d’Afrique de la zone (...) => Pays hôte, il a remporté quatorze médailles, dont 8 en or, 3 en argent et 3 en (...)
Karaté : Emmanuel Wakam à la présidence => Samedi 27 décembre dernier, Emmanuel Wakam a été élu à la tête de la Fédération (...)
Célestin Tchouatem élu président à Douala. => "Il m’appartient à moi, en tant que vice président de la Ligue départementale (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0