PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Investitures au RDPC : Porte ouverte au monnayage des candidatures

mardi 9 juillet 2013


Le Président du parti a finalement opté pour les investitures, au lieu des primaires tant attendues par la base.

Rendu à ce jour, le Rdpc est l’un des rares partis politiques sinon le seul où, les candidatures restent des prétentions. Personne ne peut dire qu’il sera candidat dans l’une ou l’autre élection municipale et législative. On attend tous le décret qui va commencer par être préparé par des commissions qui descendent sur le terrain, puis après la dernière touche qui viendra du Comité central, après les corrections du Président national. La ruée aux investitures est une reculade d’une quinzaine d’années, Président d’une des multiples sections du parti du flambeau, André B. est confus : Son cœur balance entre une candidature aux municipales ou aux législatives. Son attente durera encore pendant au moins une dizaine de jours. Le Président national du Rdpc, Paul Biya a décidé des investitures comme mode de sélection des « oiseaux rares » qui seront candidats pour le compte de son parti pour les municipales et législatives 2013.

Après l’expérience des élections sénatoriales du 14 avril dernier, qui ont consacré une victoire relativement « facile » au Rdpc, Paul Biya qui gère son parti politique sans partage, sans concertation avec les instances dirigeantes, a décidé selon son bon gré, de manière unilatérale. Sans même demander, par « courtoisie » politique, l’avis du Bureau politique, encore moins du Comité central. Au désespoir de ceux qui ont pensé à la préséance des opérations de renouvellement des organes de base du Rdpc et la sélection, par le biais des primaires, des candidats qui devront affronter l’opposition aux municipales et législatives du 30 septembre 2013.

A l’épreuve de la démocratie

Ce faisant, le Président national du Rdpc saura-t-il avoir la maîtrise des listes des candidats investis ? Va-t-il réussir à freiner les appétits de ses camarades du Rdpc, pour la majorité, des « brocanteurs » politiques, dont la propension est d’user des passe-droits pour profiter des privilèges qu’offrent les investitures ? Rien n’est moins sûr. « La voix des investitures est un hold-up. Les militants attendaient les postulants à la candidature au tournant. L’indignation et la grogne sont perceptibles car il s’agit de sanctionner avec vigueur et fermeté, tous ceux qui ont abusé du mandat du peuple et même des bonus intervenus par le biais des prorogations. En choisissant la piste de l’esquive par la voie des investitures, le Rdpc conforte ces pilleurs dans leur arrogance ; mieux, il leur permet de prendre des raccourcis pour se remettre en selle, s’insurge un responsable de section.

Le mécontentement gagne la base militante. Ceux qui affichent leur courroux, voulaient châtier leurs mandataires qui, pour la majorité, n’ont rien fait. A les entendre, il n’y a rien à attendre des différentes commissions des investitures qui vont être déployées dans les circonscriptions électorales. « Les investitures au sein du Rdpc aux municipales et législatives du 30 septembre prochain ne seront pas démocratiques. Ce n’est pas pour demain que les caciques du parti vont aseptiser et assainir les mœurs. Le Président national quelle que soit sa bonne volonté, ne sera pas capable de contrôler toutes ces investitures au regard du nombre des conseillers et les députés à investir, affirme le même Président de section qui a requis l’anonymat. Il ne fait aucun doute que le plus gros challenge dans les 360 arrondissements que compte le pays, se fera au sein du Rdpc. Il est connu à ce jour que dans certaines régions, plus nombreuses par ailleurs, la victoire se joue à l’investiture. Le vote n’étant qu’une-formalité. D’où les gorges chaudes qui s’observent dans les salons cossus et les chaumières où se retrouvent sympathisants, membres et cadres du parti des flammes. Il faut dire que la grogne pourrait avoir des répercutions sur le double scrutin en perspective.


Source : Le Messager

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Pk 11 : du sourire pour des orphelins => Les pensionnaires du Refuge Meinrad Hebga ont reçu des cadeaux de femmes (...)
Communauté urbaine Douala : 52,6 milliards pour (...) => Budget en baisse de près de 8%, qui met l’accent sur les infrastructures et (...)
Don d’ordinateurs du chef de l’Etat : « Happy Day » à (...) => 1000 étudiants ont effectivement reçu leurs ordinateurs hier, des mains du (...)
Corruption : comment l’Etat a perdu 1 302 milliards => Ce montant est révélé dans le rapport de la CONAC sur l’état de la corruption (...)
Promotion de l’esprit d’entreprise : désormais dès le (...) => Une convention de partenariat y relative, liant le Minesec à l’APME, signée (...)
Après l’incendie à l’Assemblée nationale : la continuité du (...) => Le communiqué à l’issue de la réunion du Bureau tenue hier sous la présidence (...)
Brenda et Junior BIYA classé respectivement 5ème et 16 (...) => Sur la liste des 405 admis du dernier concours de l’ENAM figure en bonne (...)
Roger Chantal Tuilé fait une grève de la faim devant (...) => Après avoir sollicité l’intervention de l’ambassadeur des USA au Cameroun dans (...)
Droit d’auteur : le PM prescrit une large diffusion du (...) => Le communiqué rendu public à l’issue du Conseil de cabinet du mois de (...)
Fête du coq : les 20 ans célébrés à Yaoundé => Cette année, la communauté toupouri a mis l’accent sur la paix et le (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0